Au Luxembourg

01 mars 2021 14:49; Act: 01.03.2021 15:02 Print

Les transports gratuits ont souffert de la crise

LUXEMBOURG - Les transports publics sont gratuits depuis tout juste un an. Manque de chance, c'était le même jour que l'arrivée du Covid au Grand-Duché.

Sur ce sujet
Une faute?

Un an déjà que les bus, les trains et le tram sont gratuits dans tout le Luxembourg, pour tous les usagers. Une mesure destinée à booster les transports publics et diminuer le nombre de voitures sur les routes. A-t-elle été efficace? Difficile à dire, admet le ministère de la Mobilité, dans un communiqué. «Nous vivons une situation particulière, y compris au niveau de la mobilité», rappelle le ministère.

Le premier cas de Covid a en effet été répertorié au Luxembourg le 29 février 2020, le jour de l'introduction de la gratuité des transports. Depuis, confinement, télétravail et chômage partiel sont venus faire diminuer, parfois drastiquement, le nombre de travailleurs dans le pays. «Il s'avère dès lors très difficile de faire un constat fiable», soupire le ministère.

L'impact du Covid

La fréquentation du tram, par exemple, a subi de plein fouet les mesures. En février 2020, juste avant la crise, le tram transportait 31 000 passagers chaque jour en moyenne. En mars, au plus fort du confinement, ce chiffre a chuté drastiquement à... 1 400 voyageurs par jour. Puis il est remonté petit à petit pour atteindre 38 000 voyageurs par jour en semaine, avec des pics à 42 000 personnes pendant la semaine du 15 février, alors que le télétravail est toujours de mise dans plusieurs secteurs. Il faut dire aussi que, depuis, la ligne de tram s'est étendue jusqu'à la gare.

Les CFL aussi ont continué à assurer le service pendant le confinement, en adaptant parfois le plan de circulation, qui a fini par être rétabli complétement le 8 juin 2020. Quoi qu'il en soit, le nombre de voyageurs à bord des trains et bus CFL a chuté, le nombre de clients à fin 2020 ayant chuté de 39% par rapport à la même période fin 2019.

(jw/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • luis le 01.03.2021 18:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bausch démissione et prends ta retraite. les prochaines élections je les oublierais pas.

  • @Norby le 01.03.2021 16:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vous ne payez donc pas d'impôts? Comment croyez-vous qu'ils arrivent à rendre le Tram gratuit? Tous les citoyens, même les trois quarts qui n'utilisent jamais de transports publics, payent pour le Tram par voie d'impôts. Ni le Tram, ni les autoroutes sont gratuites!!!

  • Unicorn le 01.03.2021 15:09 Report dénoncer ce commentaire

    Depuis que le tram s'est étendu à la gare, je suis obligé d'y descendre afin d'y prendre un tram vers un autre arrêt où je peux enfin prendre un deuxième bus allant dans la bonne direction. L'introduction du tram aura effectivement augmenté le nombre de correspondances et diminué mon envie de l'utiliser et cela même s'il est gratuit.

Les derniers commentaires

  • areuh areuh le 03.03.2021 19:46 Report dénoncer ce commentaire

    Pathétique de voir ces adultes au gouvernement jouer au petit train par pure idéologie.

  • les super écolos le 02.03.2021 10:06 Report dénoncer ce commentaire

    mégalomanie des verts

  • vdv le 02.03.2021 09:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Jamais content, alors arrêtez de critiquer personne ne vous force à prendre le tram.

  • Thom le 02.03.2021 08:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    A peine 1 an et déjà plus que marre de voir que la gratuité des transports se répercute uniquement sur le prix du carburant. Je suis d'accord qu'on doit diminuer le nombre de véhicules sur les routes mais c'est loin d'être possible pour tout le monde. Par exemple je commence à 3h du matin et il y a assez peu de trains ou bus à cette heure..

  • Tome le 02.03.2021 08:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dans ce cas il faut licencier les chauffeurs, et en embaucher quand il y aura une demande mais ça va prendre plusieurs années. Dans les grands groupes, personne ne va revenir 5 jours sur 5 au bureau, ça ne sera même pas possible car ils retirent des places pour travailler.