Viticulture au Luxembourg

19 septembre 2019 15:31; Act: 20.09.2019 09:21 Print

Les vendanges ont débuté sur les coteaux de Moselle

SCHENGEN – Armés de leurs sécateurs et leurs bassines, les vendangeurs sont à pied d’œuvre dans les vignes des coteaux de Moselle.

storybild

Pour préserver la qualité du raisin, les vendanges se font à la main. Le raisin est ensuite placé dans des petites bassines pour éviter d'acculer trop de raisin et de faire du jus.

Sur ce sujet
Une faute?

Les vendanges ont débuté pour beaucoup de domaines des coteaux de Moselle, comme celui de Henri Ruppert à Schengen. «On aurait pu débuter les vendanges plus tôt, autour du 10 parce que les raisins étaient mûrs. Là, on est limite trop tard pour le crémant par exemple. Mais, avant, on a dû faire de la mise en bouteille, fin de semaine dernière et début de cette semaine», explique Henri Ruppert, le propriétaire du domaine.

C’est dans une ambiance détendue et bon enfant que les vendangeurs remplissent à la main des petites bassines pour éviter d’acculer trop de raisin et de faire du jus. La majorité d’entre eux sont retraités et des habitués des vendanges, certains sont même amis. «Ce qui est bien au Luxembourg c’est qu’on n’a pas a se baisser trop bas pour cueillir les raisins et en plus il fait beau. C’est parfait!», lance l’un d’entre d’eux, originaire de Yutz en France.

Le vin sera très bon

L’équipe a commencé par récolter le pinot noir. «On doit faire une pré-sélection parce qu’on a eu des dégâts par les brûlures au mois d’août. Il faut enlever les raisins qui ont brûlé pour avoir à la fin une très bonne qualité pour faire du vin rouge», précise Henri Ruppert. Avec les dégâts du gel et des brûlures, il s’attend à une récolte de 50 à 60% moindre par rapport à une année normale. «En moyenne, on produit environ 1 000 hectolitres. Cette année, on devrait être aux environs de 600 hectolitres», complète le vigneron.

En termes de qualité, M.Ruppert estime que le vin sera très bon. Avec les fortes chaleurs l'été, les champignons n’ont pas pu se développer et les raisins sont sains.

(Marion Mellinger/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Tatjana le 19.09.2019 21:11 Report dénoncer ce commentaire

    Mon mari et moi on aime beaucoup le vin du GDL et chaque année à Noël on offre du vin à notre famille qui est restée au pays en URSS/Russie et ils adorent ça ! C'est du très bon vin qui gagne à être connu!

Les derniers commentaires

  • Tatjana le 19.09.2019 21:11 Report dénoncer ce commentaire

    Mon mari et moi on aime beaucoup le vin du GDL et chaque année à Noël on offre du vin à notre famille qui est restée au pays en URSS/Russie et ils adorent ça ! C'est du très bon vin qui gagne à être connu!