Covid au Luxembourg

16 août 2021 07:00; Act: 15.08.2021 17:56 Print

Les voyages font grimper les infections

LUXEMBOURG - Les vacances loin du Luxembourg sont devenues l'une des principales sources de contamination au Luxembourg. Logique, mais pas une fatalité.

storybild

Pour certains, retour au Luxembourg rime avec infection au Covid-19. (photo: Vincent Lescaut)

Sur ce sujet
Une faute?

La dynamique n'est pas particulièrement étonnante en cette période de l'année, mais elle est notable. D'après la rétrospective de la semaine passée, les voyages à l'étranger sont la seule source d'infection qui progresse au Grand-Duché. Plus d'une nouvelle infection sur 5 au Luxembourg (21,1%) est le résultat d'un séjour hors de nos contrées. Fin juin, les vacances à l'étranger ne représentaient «que» 6,2% des contaminations.

La circulation du variant Delta, plus importante dans certains pays voisins, mais également les situations sanitaires bien différentes d'un endroit à l'autre, expliquent notamment ces contaminations. Mais il serait inopportun d'y voir une fatalité ou le résultat d'une mauvaise gestion dans les pays étrangers. «Il y a un effet vacances, très clairement, mais les chiffres n'augmentent pas de façon drastique. Il n'y a pas plus de risque, c'est plus une question de comportement», a ainsi expliqué le Dr. Jean-Claude Schmit, directeur de la Santé.

Des clusters en Méditerranée

En clair, le risque d'infection à l'étranger dépend en grande partie du respect ou non des gestes barrières par les vacanciers. Il y a un mois, une dizaine d'étudiants de l'École européenne avaient contracté le Covid-19 lors d'un séjour à Majorque. Un cluster géant s'était formé dans cette île des Baléares très fréquentée en été. Plus récemment, la Grèce avait décrété un couvre-feu sur l'île de Mykonos, une des destinations phares de cette saison, suite à une augmentation inquiétante des cas de Covid, dans un contexte également très festif.

Les voyages à l'étranger demeurent la deuxième source d'infection parmi les contaminés résidents au Luxembourg, juste derrière le cercle familial (29,8%) mais loin devant les loisirs (4,1%). Dans 38,3% des cas, la source de contamination n'est pas identifiable.

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.