Polémique à Luxembourg-Ville

11 octobre 2019 09:44; Act: 11.10.2019 10:39 Print

Lydie Polfer va recevoir la société de trottinettes

LUXEMBOURG - Le dossier des trottinettes en libre-service, déposées «sauvagement», avance. La société Bird doit rencontrer la bourgmestre de la capitale.

storybild

La société Bird indique être «impatiente» de rencontrer les autorités et ne souhaite faire «aucun commentaire» sur les déclarations de Lydie Polfer. (photo: Editpress)

Sur ce sujet
Une faute?

La polémique qui entoure les nouvelles trottinettes électriques en libre-service, installées à la hâte en début de semaine au Glacis, pourrait connaître une suite dans les prochains jours. Un porte-parole européen de la société américaine Bird, à l'origine de cette initiative inattendue, indique qu'une rencontre avec des représentants de la Ville de Luxembourg a été programmée. Ce qu'a confirmé à L'essentiel la bourgmestre Lydie Polfer. Cette réunion devrait avoir lieu, «la semaine prochaine», au Grand-Duché.

Il y a quelques jours, Lydie Polfer avait vivement réagi à cette installation, dénonçant la méthode de l'entreprise et la dangerosité des trottinettes et de leur implantation. Rappelons que Luxembourg-Ville n'a jamais été favorable au développement de ce mode de transport. «Nous avons fait part à la Ville de notre intention de procéder au lancement avant de le faire», se défend la société Bird, indiquant être «impatiente» de rencontrer les autorités et ne souhaitant faire «aucun commentaire» sur les déclarations de Lydie Polfer qui menaçait de faire saisir par la police les trottinettes.

Installées en pleine nuit à Montréal aussi

«Vu le nombre de personnes qui ont déjà essayé notre service au Luxembourg, il y a clairement une forte demande», poursuit Bird, qui souhaite donc réellement s'implanter dans la capitale du Grand-Duché et répondre aux «préoccupations» de la bourgmestre. Cette dernière avait évoqué le besoin de trouver un compromis et d'encadrer au maximum l'installation de trottinettes électriques.

Les trottinettes de la compagnie sont présentes dans une centaine de villes à travers le monde, dont Paris. À Montréal, au Canada, elles avaient débarqué de la même manière qu'à Luxembourg, en pleine nuit à la mi-septembre.

(L'essentiel/Nicolas Chauty)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • jeff le 11.10.2019 11:01 Report dénoncer ce commentaire

    Pas d'autorisation, installation sauvage alors une règle simple, interdiction à cette société de continuer au Luxembourg et si elle persiste confiscation et destruction pure et simple du matériel

  • Alberto le 11.10.2019 11:41 Report dénoncer ce commentaire

    Je trouve que c'est un traitement de faveur car en installant ces trottinettes sans aucune autorisation il devrait être sanctionné par une amende salé et être confisqué de toutes les trottinettes qui sont sur les trottoirs. Si je vends sur le trottoir quoi que ce soit sans autorisation c'est la sanction décrites avant qui est appliqué alors pourquoi ce n'est la même sanction pour tout le monde ?

  • Miles le 11.10.2019 11:19 Report dénoncer ce commentaire

    Il faudrait interdire la facturation à la minute pour la location de ces engins (0.35€/minute), car cela incite les utilisateurs à rouler vite et à brûler les feux rouges.

Les derniers commentaires

  • Luxo le 13.10.2019 11:22 Report dénoncer ce commentaire

    C'est incroyable cette haine envers les trottinettes et les vélos au Luxembourg ! Pourtant, contrairement aux voitures, ce sont des moyens de transport écologique, non polluants, rapide et parfaitement adapté à la Ville. Il y un problème de circulation en ville et sur nos routes. Il est tout à fait normal et souhaitable qu'un bourgmestre rencontre les représentants de sociétés qui proposent des solutions innovantes et non polluantes pour améliorer le bien être et la fluidité de la circulation. La ville a tout à gagner à multiplier les offres de trottinettes et à réduire La place des voitures.

  • Et moi et moi le 12.10.2019 10:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    je peux donc stationner mon véhicule électrique sur le trottoir ? intéressant cette option...

    • Cyclo le 13.10.2019 11:24 Report dénoncer ce commentaire

      Oui, Si c'est un vélo ou une trottinette. Non, si c'est une voiture ou un SUV ou une moto...

  • Wonderful le 11.10.2019 18:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Letz, et ou sont-elles rechargées ces trottinettes électriques ?

  • annaleto le 11.10.2019 16:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Moi j’ai testé cela à midi et je trouve ça super !!! Vive les trottinettes ???? !!

    • Zuzu le 11.10.2019 19:28 Report dénoncer ce commentaire

      C'est electrique ? Ca va vite ? Ca... vallait le prix ????!!!

  • le psy le 11.10.2019 14:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je préfère me l’acheter... et hop depuis mon p+r en trottinette !!