Au Luxembourg

27 octobre 2021 12:37; Act: 27.10.2021 13:40 Print

Mission: «Faire de l'égalité une réalité»

LUXEMBOURG - Les délégués à l'égalité doivent jouer un rôle de plus en plus important dans les entreprises. Un guide pratique leur a été adressé.

storybild

Le guide doit aider les délégués à l'égalité dans leur mission.

Sur ce sujet
Une faute?

Les équipes de cette entreprise industrielle étaient essentiellement composées d'hommes. Pour changer ça, elle a élaboré un plan avec son délégué à l'égalité, dans le cadre des Actions positives. Elle a formé les personnes responsables du recrutement, sensibilisé les ressources humaines, les chefs de service, éliminé les stéréotypes des offres d'emploi ou encore développé des partenariats avec des écoles et centres de formation, en envoyant notamment ses collaboratrices partager leur expérience auprès des jeunes filles. Pari réussi: les équipes sont désormais mixtes et travaillent mieux, sont plus performantes grâce à leur diversité et à la complémentarité de leurs compétences.

Cet exemple illustre le travail que peut accomplir le délégué à l'égalité et figure dans le guide que la Chambre des salariés (CSL), en collaboration avec le ministère de l'Égalité a préparé pour les soutenir dans leur mission. «Ce guide va les aider à mettre en place une lutte pour plus d'égalité entre hommes et femmes», précise Nora Back, la présidente de la CSL. Le délégué, dans sa «mission de lutte contre les inégalités sera aidé par la CSL, par les syndicats via des formations et du matériel didactique».

«Pas seulement en cas de problème»

Le guide, qui peut être téléchargé sur le site Internet de la CSL, réunit toutes les informations utiles aux délégués à l'égalité, sur le code du travail, la mission du délégué, ses droits, des liens utiles, ou encore sur les Actions positives du ministère. Chaque entreprise de 15 salariés ou plus doit nommer un délégué à l'égalité parmi ses employés. «Il est là pour recevoir ses collègues qui se sentent lésés au niveau de l'égalité, pour aider tous les salariés discriminés, par exemple sur des inégalités salariales qui existent toujours au Luxembourg ou au niveau des conditions de travail…» rappelle Nora Back.

Mais, souligne la ministre Taina Bofferding, «les délégués n'agissent pas seulement en cas de problème». Ils sont là «pour faire de l'égalité une réalité. Il est important de promouvoir l'égalité à tous les niveaux et de renforcer le travail des délégués» par des formations (ils ont droit à deux demi-journées de formation par an) et l'information, notamment par ce guide. Veiller à un accès équitable à l'emploi et aux promotions vers des postes de responsabilité fait aussi partie des combats du délégué à l'égalité, de même que les problèmes d'inégalité liés à l'âge, la religion, les origines, l'orientation sexuelle, etc.

(jw/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Hegel le 27.10.2021 15:49 Report dénoncer ce commentaire

    quelle blague cette mode, surtout quand on voit comment sont distribuées les places dans certaines communes. Quasi que des femmes a toutes les places "tranquilles" parfois jusqu'à 90% ! (éducation, communication, secrétariat, services) et parmi les ouvriers c'est quasi 100% d'hommes. Pour avoir eu quelques entretiens, ni l'expérience ni le CV comptent, uniquement les quotas et le piston. Dans le privé, c'est pas bcp mieux.

  • Donneschtisnet le 27.10.2021 15:57 Report dénoncer ce commentaire

    Au Pidal abonnement sauna à 73 euros pour tout le monde. Prix par jours de fréquentation possibles: 2,41 euros pour les femmes et 2,81 euros pour les hommes. Egalité?

  • Butterfly le 27.10.2021 16:23 Report dénoncer ce commentaire

    Égalité hommes/femmes ? ...en 2236 peut-être mais vu les commentaires machistes c'est pas sûr sûr !

Les derniers commentaires

  • Jean le 28.10.2021 11:59 Report dénoncer ce commentaire

    La compétence n'a plus d'intérêt. Il faut faire partie d'une minorité et tout vous tombera dans les mains sans efforts. Dictature des minorités.

  • LuxThill le 27.10.2021 21:14 Report dénoncer ce commentaire

    Enfin des femmes sur les chantiers…

  • Navalny le 27.10.2021 18:26 Report dénoncer ce commentaire

    Faut voir pourquoi et comment !! Pour les femmes, le "point de non-retour" vient plus tôt d'une situation catastrophique - les propriétés de la psyché.

  • Yann L le 27.10.2021 18:07 Report dénoncer ce commentaire

    Vous nous fatiguez avec votre égalité. Les femmes ont déjà tout, c'est la mort des hommes que vous voulez?

  • Libertad le 27.10.2021 17:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Certains hommes aimeraient passer 9 mois avec chacun de ses gosses et être payé tout en recevant un baby year ou deux pour les années de cotisations pour la pension… rho mais non, va bosser ingrat d’homme qui ose demander quelque chose à part de bosser comme un toutou ;)