Au Luxembourg

07 août 2020 10:07; Act: 07.08.2020 11:35 Print

Moins de cambriolages, plus d'affaires de drogue

LUXEMBOURG - La police grand-ducale continue de ventiler son bilan 2019. Ce vendredi, elle fait le point sur les cambriolages et la drogue.

storybild

La police a multiplié les actions contre la drogue, notamment dans le quartier de la gare de Luxembourg. (photo: Police grand-ducale)

Sur ce sujet
Une faute?

Le nombre d'affaires liées à la drogue a considérablement augmenté, affirme la police grand-ducale à l'occasion de la publication du deuxième volet du bilan de ses activités pour 2019. Ainsi, le nombre d'affaire de détention de stupéfiant augmente de 35%, l'usage de 51% et le trafic de 21%. Le nombre de saisies de drogue grimpe lui de 1 279 en 2018 à 1 412 l'an dernier, tandis que le nombre d'arrestations baisse de 227 à 187.

Dans le détail, la police et les douanes ont saisi en 2019 près de 360 kilos de cannabis, chiffre à la hausse, 6,4 kilos d'héroïne, 1,7 kilo de cocaïne, 50 997 pilules d'ecstasy et 57 grammes d'amphétamines. La police dit faire de la lutte contre la drogue une priorité, «depuis la prévention à travers la présence sur le terrain, jusqu'à l'enquête. Toutes les unités sont engagées et concernées par la lutte contre les stupéfiants».

Moins de cambriolages

La lutte contre les cambriolages est une des autres grandes priorités de la police grand-ducale. Le nombre de cambriolages a d'ailleurs baissé de 7,14% dans les maisons habitées l'an dernier. En tout, 2 044 vols ont été signalés l'an dernier, contre 2 142 en 2018, dont 1 404 dans des maisons habitées (1 512 en 2018). 640 bâtiments non-habités ont aussi été cambriolés (+1,59%).

Les cambriolages se font plus nombreux en décembre, quand la nuit tombe plut tôt. Ainsi, 195 vols à domicile ont eu lieu lors du dernier mois de l'année 2019, loin devant les 125 de janvier et les 131 de juin. Septembre a été le mois le plus calme à ce niveau, avec 60 cambriolages. Dans le cadre de la lutte contre le phénomène, la police cite notamment ses patrouilles ciblées et sa présence renforcée.

En outre, la police rappelle que, le plus souvent, les cambrioleurs visent des domiciles dont les habitants ne sont pas présents et prennent la fuite s'ils se savent repérés. Elle déconseille donc d'aller à la confrontation avec le voleur, mais plutôt d'appeler la police au plus vite en faisant le 113 si vous repérez un intrus chez vous. D'ailleurs, les homejackings, vols avec violences dans des maisons habitées, ont été très rares par rapport au nombre global de cambriolages. Il y en a eu cinq au Luxembourg sur toute l'année 2019.

(jw/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • JMMcom le 07.08.2020 14:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @ Tous !... l’équation est simple, l’Etat leurs verse beaucoup d’argent (il les considère comme des personnes malades), avec leurs indemnités mensuelles, ils achètent leur drogue à toutes sortes de dealers et de délinquants. Résultat : Luxembourg est une plaque tournante.

  • Non Mais Allo?? le 07.08.2020 13:11 Report dénoncer ce commentaire

    J'ai du rater quelque chose .... "le nombre d'affaire de détention de stupéfiant AUGMENTE de 35%, l'usage de 51% et le trafic de 21%. Le nombre de saisies de drogue grimpe lui de 1 279 en 2018 à 1 412 l'an dernier, tandis que le nombre d'arrestations BAISSE de 227 à 187."

  • Plus de controles ciblés le 07.08.2020 15:32 Report dénoncer ce commentaire

    D'où viennent les vendeurs et quel est leur profil type ? Sur ces 2 éléments alors la Police devrait pouvoir cibler plus activement les contrôles aux frontières et en ville (gare). Les français l'ont fait pendant des années à leurs frontières.

Les derniers commentaires

  • Pas étonné le 08.08.2020 09:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quels pourcentages élevés pour un si petit pays, c'est effrayant Luxembourg.

  • Plus de controles ciblés le 07.08.2020 15:32 Report dénoncer ce commentaire

    D'où viennent les vendeurs et quel est leur profil type ? Sur ces 2 éléments alors la Police devrait pouvoir cibler plus activement les contrôles aux frontières et en ville (gare). Les français l'ont fait pendant des années à leurs frontières.

  • JMMcom le 07.08.2020 14:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @ Tous !... l’équation est simple, l’Etat leurs verse beaucoup d’argent (il les considère comme des personnes malades), avec leurs indemnités mensuelles, ils achètent leur drogue à toutes sortes de dealers et de délinquants. Résultat : Luxembourg est une plaque tournante.

  • Non Mais Allo?? le 07.08.2020 13:11 Report dénoncer ce commentaire

    J'ai du rater quelque chose .... "le nombre d'affaire de détention de stupéfiant AUGMENTE de 35%, l'usage de 51% et le trafic de 21%. Le nombre de saisies de drogue grimpe lui de 1 279 en 2018 à 1 412 l'an dernier, tandis que le nombre d'arrestations BAISSE de 227 à 187."

  • pensons autrement le 07.08.2020 13:10 Report dénoncer ce commentaire

    il suffit de ne pas en acheter pour ne pas que ça se vende. pendant le confinement, comment les achats/ventes ont ils eu lieu? il y a de nouvelles formes de traque à penser, et là laissons faire ceux qui réfléchissent à ça et augmentons la prévention, dans les écoles. j'aurai aimé une estimation de ce qui circule dans le pays, pour comparer ce quia été saisi avec ce qui reste