Contrôle technique

27 octobre 2021 08:00; Act: 27.10.2021 10:33 Print

Moins de délais, mais les prix ne diminuent pas

LUXEMBOURG - La libéralisation du marché du contrôle technique a atteint ses objectifs, selon les acteurs concernés. Même si les prix n’ont pas diminué.

storybild

Le contrôle technique ne coûte pas moins cher depuis la libéralisation. (photo: Archives / Fabrizio Pizzolante)

Sur ce sujet
Une faute?

Trois ans après la libéralisation du contrôle technique, «le marché a évolué dans le bon sens, puisque les citoyens disposent d’une offre plus vaste et d’un libre choix», selon une porte-parole du ministère de la Mobilité. Trois acteurs, dont deux privés, se partagent les rendez-vous. Le ministère n’imagine pas l’irruption d’un nouvel acteur: «Il devient difficile de reprendre des parts de marché», reprend la porte-parole, qui imagine plutôt que les entreprises actuelles vont «ouvrir de plus en plus de stations de proximité».

LUKS a ouvert une deuxième station à Gasperich, après celle de Lorentzweiler. «Nous avons déjà atteint notre objectif de 10% de part de marché», indique Armand Biberich, directeur associé. Désormais, «l’objectif est de consolider notre position plutôt que d’ouvrir de nouveaux sites, mais si une opportunité se présente, pourquoi pas». L’acteur historique et étatique SNCT, fort de ses cinq stations, occupait encore 79% du marché en 2020, contre 12,6% à LUKS et 8,4% à Dekra. Ce dernier, qui opère la station de Bertrange depuis 2018, se montre pour le moment satisfait et dispose de «plans concrets pour de nouveaux sites d’ici 2023», selon son porte-parole Wolfgang Sigloch.

«Le prix doit couvrir les frais»

Les prix n’ont pas diminué avec la libéralisation, au contraire. Dekra l’explique par «la qualité» de l’intervention et rappelle que «le prix doit couvrir les frais» pour une entreprise privée. «Les nouveaux centres ont dû faire de lourds investissements, tandis que les prix étaient artificiellement bas du temps du monopole de la SNCT», analyse Armand Biberich. De son côté, le ministère rappelle que la périodicité a été revue en 2016, espaçant les visites. Pour une voiture âgée de 6 ans et demi, la moyenne au Luxembourg, deux visites ont été nécessaires (soit environ 120 euros), contre cinq auparavant (187,50 euros aux tarifs de l’époque).

La réforme visait surtout à réduire les délais d’attente. S’ils sont actuellement courts, ce n’était pas le cas avant l’été. Le ministère justifie la situation par la crise du Covid, qui a retardé certaines visites et créé un embouteillage par la suite. En écho, Dekra explique que la pandémie a obligé à prendre des mesures qui ont limité les capacités des centres. LUKS, enfin, évoque la saisonnalité des contrôles: «Un tiers des véhicules sont achetés lors de l’Autofestival, donc immatriculés à la fin du printemps. Ils sont ensuite régulièrement contrôlés à cette même période», d’où une moindre disponibilité des centres à cette saison.

(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Schlapp le 27.10.2021 08:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est exactement comme pour les taxis, il y a quelque chose qui ne tourne pas rond au gouvernement, chaque réforme destinée à faire diminuer les prix provoque l' effet inverse ! à chaque tentative c'est pareil. Moi j' ai vendu tout à cause de Bausch.

  • duvent le 27.10.2021 08:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Belle illustration luxembourgeoise du credo ultra-libéral : Plus de concurrence = baisse des prix !

  • Alberto le 27.10.2021 08:30 Report dénoncer ce commentaire

    Paradoxalement ici au Luxembourg on ouvre le marché à d'autres concurrents au lieu que les prix diminuent c'est le contraire à ce demander si il y a pas quelque chose de louche !

Les derniers commentaires

  • Union le 27.10.2021 17:27 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi ne pas sortir une loi européenne qui calcul le prix à payer au contrôle par rapport à la valeur de votre véhicule.

  • Peter le 27.10.2021 10:56 Report dénoncer ce commentaire

    Parce que vous avez déjà vu une libéralisation qui a fait diminué les prix, vous? L’électricité, les auto-écoles, les taxis ne sont que les exemples de libéralisation ratée au Luxembourg. Bientôt, cela va être l'école, la santé...

  • nocomment le 27.10.2021 10:38 Report dénoncer ce commentaire

    En France le CT coûte entre 15 et 25 euros de plus...

    • no comment le 27.10.2021 10:58 Report dénoncer ce commentaire

      Mais il y a plus de chose de contrôlé (133 points de contrôle), au Lux c'est vraiment minime (phares, parallélisme, freins, pneus, suspensions) et s'il y a un autre soucis il ne le relêve même pas (fuite d'huile par exemple)

    • @no comment le 27.10.2021 11:58 Report dénoncer ce commentaire

      Faux. Il y a une soixantaine de points de contrôle qui sont vérifiés, qui se traduisent à 400 défauts qui peuvent être relevés. Et on ne peut comparer les chiffres. Exemples: Pendant que les Français citent plus de 15 points de contrôle autour du châssis, cela tombe dans 1 seule rubrique au Luxembourg. En France, on notera 5 points de contrôle pour les ceintures de sécurité (gauche, droit avant, 3 arrières si dispo). Au Luxembourg, cela figure dans 1 seule rubrique. Une fuite d'huile légère est rapporté comme défaillance mineure si légère.

    • @@no comment le 27.10.2021 12:14 Report dénoncer ce commentaire

      Faux, ma voiture avait une fuite d'huile, jamais rapporté, une autre fois je savais que mes feux n'étaient pas bien réglé, il suffit d'y passer quand il y a beaucoup de monde, feux contrôlé en 5 secondes, aucun soucis rapporté

  • ClearView le 27.10.2021 10:33 Report dénoncer ce commentaire

    Je suis allé une fois chez LUKS. Très content: pas de file à l'entrée, pas de tracas. Avant, je devais toujours faire la file à la SNCT, parfois longtemps, même quand j'avais un RDV.

    • Big-J le 28.10.2021 09:35 Report dénoncer ce commentaire

      Idem de mon côté, 1er rdv chez LUKS à Lorentzweiler. Service 5*. Ils ont gagné un client. Je veux bien payer qqs €'s de plus.

  • Angelo51 le 27.10.2021 09:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Un hasard si l’ancien directeur démissionnaire de la Snct est désormais à la tête d’un concurrent privé ? Et choisir le nom LUKS c’est vraiment trop bien inventé pour flatter la fibre nationaliste en vogue en ce moment.