Salon au Luxembourg

11 octobre 2020 17:20; Act: 12.10.2020 11:52 Print

Des visiteurs moins nombreux mais plus décidés

LUXEMBOURG – Le salon Home Expo, qui a débuté ce week-end, réunit moins de monde que d’habitude, mais les personnes présentes se montrent réellement intéressées.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

«Il y a clairement moins de monde que les années précédentes, mais nous voyons des personnes intéressées, nous évitons les gens qui viennent juste se balader». Elias, commercial chez Thomas & Piron, a bien résumé l’ambiance générale au salon Home Expo, qui a débuté samedi, et qui se poursuivra jusqu’à dimanche prochain. Il estime que la fréquentation du week-end, habituellement forte, «équivaut à peu près à celle d’un jour de semaine en temps normal».

Le salon dédié à l’immobilier et à l’ameublement a évidemment dû s’adapter à la crise sanitaire. Des sens de circulation, globalement bien respectés, ont été instaurés, tandis que du gel hydroalcoolique était disponible dans toutes les allées. Le masque était bien sûr de rigueur. Les visiteurs venaient généralement avec une idée bien en tête: «Nous venons collecter des informations dans le but d’acheter un appartement à Luxembourg», expliquent Giulia et Gianluca, un jeune couple d’Italiens qui compte rester encore au moins quelques années au Luxembourg. Le niveau des prix de l’immobilier les effraie «un peu», mais ils se consolent en observant qu’ils «continuent à monter rapidement. Revendre plus tard ne devrait pas être compliqué».

Sergio, venu en famille, est à la recherche d’une maison à Schifflange. «Comme il y a moins de monde, les vendeurs ont le temps de nous écouter», se réjouit-il. Séverine et Yoann, quant à eux, sont venus trouver «des idées de décoration» pour une maison en France dont la construction est sur le point de débuter. «Cela donne des idées, c’est parfait», disent-ils. Marie et Tony ont déjà un projet concret au Luxembourg, mais il leur reste «à négocier avec les banques et les courtiers», présents à Home Expo. Les professionnels se montrent assez satisfaits, sans déborder d’enthousiasme. «Les clients sont moins sûrs d’eux. Ils sont intéressés mais ils préfèrent attendre avant de s’engager», a remarqué Andreas Thom, peintre installé à Stadtbredimus.

(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • veritis le 11.10.2020 19:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    en dehors de CLK, et quelques constructeurs en matériaux bio et écologiques, tout le reste est inintéressant

  • Luc le 11.10.2020 19:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le gouvernement ne pense til pas agir. La situation est identique que au mois de Mars et cela va rapidement se degrader. Pourquoi ne font ils rien ?

  • zaza57 le 11.10.2020 19:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    effectivement il y avait foule. annuler cette exposition aurait été tout simplement plus raisonnable. mais l'empire de l'argent est tellement plus important

Les derniers commentaires

  • luxo le 12.10.2020 11:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La tenue de ce salon prouve bien que le logement est une marchandise au Luxembourg. Il serait temps d’interdire les plus valides sur la vente ou la location de logements . De plus les logements doivent être vendus comme les voitures, c’est à dire, sans la surface qu’il occupe au sol . Le terrain doit rester la propriété du pays, donc de toutes les personnes et animaux présents sur notre sol. Le propriétaire devrait donc payer à la collectivité un droit d’occuper un emplacement pendant une certaine durée, comme on paye pour une place de stationnement,

  • Unicorn le 12.10.2020 10:03 Report dénoncer ce commentaire

    En France, on est en train de fermer les bars et les salles de sports, et chez nous, on autorise ces salons d'exposition qui n'ont aucun intérêt quand on peut consulter leur produits sur internet, un salon sans intérêt depuis plus de 20ans, pratiquement pas de changement, comme la Schoueberfouer, ah oui, c'est en plein air, il fallait annuler...

    • Mimi le 12.10.2020 12:35 Report dénoncer ce commentaire

      En France ils ont aussi conserver des salons, la FIM par exemple.

  • TontonB le 12.10.2020 00:34 Report dénoncer ce commentaire

    Il y a 5 ans ce salon était vraiment intéressant, on y découvrait de nouvelles technologies liées à la construction. Depuis 2 ou 3 ans plus rien. Que des banques et des promoteurs. Sans aucun intérêt sauf si vous achetez du clé sur porte. Cette année, covid oblige, est la première où je ne me déplacerai pas.

  • A méditer le 12.10.2020 00:23 Report dénoncer ce commentaire

    A ceux qui veulent tout interdire, je rappelle que la liberté vous autorise à rester enfermés chez vous. Si on doit interdire, alors il faut tout fermer, école et travail inclus. Le virus ne choisit pas. Avec ces interdictions, on se dirige vers une catastrophe civile qui sera bien plus grave que ce virus ! Nos politiciens jonglent avec cette complication. Je n'ai pas à décider à leur place, ce n'est pas mon job. Faites-en de même, retournez à vos occupations !

  • veritis le 11.10.2020 19:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    en dehors de CLK, et quelques constructeurs en matériaux bio et écologiques, tout le reste est inintéressant