Après la tornade

10 août 2019 17:00; Act: 12.08.2019 10:06 Print

«Nos maisons sont en train de s'effondrer»

PÉTANGE - Dans la rue Neuve, Jessica Dos Santos et ses voisins observent impuissants leurs maisons «partir en miettes» après le passage de la tornade.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Parmi les rues les plus touchées par la tornade ravageuse qui s'est abattue sur le Luxembourg vendredi, la rue Neuve à Pétange porte tous les stigmates de ces quelques minutes apocalyptiques. Ici, les maisons ont payé le prix fort. Façades perforées, toitures ravagées et fenêtres éclatées, les habitants n'ont pu que constater les dégâts.

Nombre d'entre eux s'attendent au pire, alors que les pompiers essaient tant bien que mal de sauver ce qu'il reste des toitures. «On nous a fait comprendre que nos maisons vont tomber. Elles sont en train de s'effondrer», explique Jessica Dos Santos, digne mais désabusée.

« Nous avons sorti toutes nos affaires, mais impossible de toucher aux meubles »

La jeune femme vit ici avec son fils, ses parents et sa sœur. «C'est ma maison depuis que j'ai huit ans, on se connaît tous dans le quartier. Voilà pourquoi je reste là. Pour en profiter une dernière fois...», explique-t-elle. Jessica craint surtout de nouvelles intempéries qui porteraient le coup de grâce à sa résidence.

Avant l'intervention des secours, elle et sa famille ont tout fait pour «sauver le maximum d'affaires. Vêtements, bijoux, matériel électronique, nous avons tout sorti. Mais il est impossible de toucher aux meubles. Cela risquerait de précipiter l'effondrement».

«C'est terrible ce qui nous arrive. Cette rue, c'est celle qui a le plus subi. Nous n'avons vraiment pas de chance», conclut-elle.

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • happy le 10.08.2019 17:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    jusqu'aux inondations d'il y a 4 ans, on pensait être au Luxembourg épargné par les effets du changement climatique. Force est de constater qu'il n'en est rien.

  • Frisquounette le 10.08.2019 18:41 Report dénoncer ce commentaire

    J'habite Luxembourg ville, Pétange c'est a 20 Minutes. J'ai du temps, 2 Jambes, 2 Bras, J'aimerais aider que faut il faire! C'est beau de commenter mais il faut agir

  • @happy le 11.08.2019 01:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    oohhhhh arrêtez avec ce changement climatique , les orages et les tornades ont toujours existées !

Les derniers commentaires

  • Pancho Villa le 11.08.2019 09:25 Report dénoncer ce commentaire

    C'est le début des catastrophes climatiques dans la région, ça va lourdement impacter la valeur de l'immobilier.. en commençant par les assurances.. les propriétaires ne vont plus dormir tranquilles et ils scruterons le moindre nuage dans le ciel..

  • louve le 11.08.2019 09:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bon courage aux personnes qui ont perdue leur habitation ???? ce serait bien que tout le Luxembourg fasse une collecte pour eux .

  • Ikkar le 11.08.2019 02:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Jess ma voisine, notre coach on te souhaite un bon courage. Nous sommes là pour toi.

  • Motmot le 11.08.2019 02:05 Report dénoncer ce commentaire

    C'est là maintenant qu'on va voir l'efficacité des assurances si chèrement payées, si chèrement vendues et qui se rebutent pour tous remboursements... pour les assurés. Pour tout le monde, il s'agit d'une catastrophe naturelle et là aussi les assurances et l'Etat DOIVENT intervenir... et pas dans 150 ans.

  • @coco le 11.08.2019 01:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    coco - nostradamus.....vous êtes voyant vous !?