Rue du Fossé

31 janvier 2014 14:13; Act: 31.01.2014 16:33 Print

«Nous avons eu une bonne surprise lors des fouilles»

LUXEMBOURG - Les fouilles dans la rue du Fossé, débutées il y a plus d'un an, viennent juste de prendre fin pour les archéologues du CNRA. En plus des squelettes, d'autres trésors ont été découverts.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

«Bien sûr les squelettes sont spectaculaires et intéressent les anthropologues, mais parfois l'on découvre des détails qui sont aussi très importants. Nous avons eu une bonne surprise. Nous avons découvert des fours à chaux dont un de six mètres de diamètre, qui nous en apprend plus sur la vie de la ville aux XIe et XIIe siècles», explique Robert Wagner, du Centre national de recherche archéologique (CNRA) en charge des fouilles.

Le four à chaux était un élément essentiel à cette époque puisqu'il servait à transformer les matières, comme la céramique, mais aussi à la construction de tous les édifices, car le béton n'existait pas encore. «C'est la première fois que l'on trouve ce type de construction dans la capitale. Ce genre d'éléments est vraiment précieux», ajoute l'ingénieur. Cette trouvaille a été faite dans la partie haute de la rue. Dans la partie basse de la rue, une trouvaille plus classique, dont L'essentiel vous avait déjà parlé. Une vingtaine de tombes issues de l'ancien couvent des Cordeliers.

Un squelette près du Knuedler

Une pièce de monnaie datant du Xe siècle a également été découverte et est considérée par l'expert comme un «témoignage précieux». Si les fouilles sont désormais terminées, le travail continue avec les analyses au laboratoire du CNRA dont les premiers résultats sont attendus avant l'été. En début de semaine, un squelette a également été découvert près de la place Guillaume II, mais pour le moment aucun élément ne permet d'en savoir plus sur son époque et son statut social.

Les prochaines fouilles prévues débuteront sans doute après les vacances d'été, près du bâtiment du Conseil d'État et de l'Église Saint-Michel. Et la terre luxembourgeoise, fouillée depuis les années 70, peut encore réserver bien des surprises.

(L'essentiel/NS)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Piano Piano Poano le 31.01.2014 16:44 Report dénoncer ce commentaire

    Les magasins qui ont fait faillite dans la rue ont aussi eu une sacré surprise cette année !!!

  • NightBird le 31.01.2014 22:30 Report dénoncer ce commentaire

    Se pourrait il qu'il s'agit du squelette du Bommeléer?

  • Vecse le 01.02.2014 19:10 Report dénoncer ce commentaire

    "Le passé amène l'avenir" Victor Hugo

Les derniers commentaires

  • Vecse le 01.02.2014 19:10 Report dénoncer ce commentaire

    "Le passé amène l'avenir" Victor Hugo

  • NightBird le 31.01.2014 22:30 Report dénoncer ce commentaire

    Se pourrait il qu'il s'agit du squelette du Bommeléer?

  • barnabé le 31.01.2014 18:11 Report dénoncer ce commentaire

    plus d'un an ! des travaux bien trop longs qui desorganisent totalement le centre ville. pour un four , un squelette et une piece de monnaie. !

    • Fair-play le 31.01.2014 22:48 Report dénoncer ce commentaire

      fallait pas la prendre avec l'ouvrier à côté. La taille des 3 squelettes - à quel âge ont-ils été mis sous terre. Près du monastère, allez le CSV n'est plus au Gouvernement, on peut le dire non ?

    • Sigefroid le 01.02.2014 12:49 Report dénoncer ce commentaire

      Ces chantiers se font aussi à Rome ou à Florence! Ne jetez pas le discrédit! Quand un pays n'a plus d'avenir, qu'au moins il ait un passé à montrer: cela devrait attirer les touristes les moins stupides et faire rentrer un peu de monnaie pour payer les fonctionnaires! Après en avoir été le moteur, l'Europe devient le musée du monde, non? Vacances culturelles pour les peuples qui travaillent et veulent rêver un peu de nos gloires passées! Et dans l'histoire occidentale, Sigefroid restera toujours bien plus connu que Bettel, Bausch (je pouffe de rire en le citant!) ou Bech!

  • Piano Piano Poano le 31.01.2014 16:44 Report dénoncer ce commentaire

    Les magasins qui ont fait faillite dans la rue ont aussi eu une sacré surprise cette année !!!