Parc merveilleux

26 juillet 2018 13:23; Act: 26.07.2018 16:35 Print

«Nous avons tout fait contre les chenilles»

BETTEMBOURG - Malgré toutes les mesures d'éradication et de précaution, les chenilles processionnaires du chêne font encore quelques ravages.

storybild

Les chenilles processionnaires du chêne posent encore de gros soucis dans le pays. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

«Difficile de lutter contre la nature», tel est en substance le discours tenu par Guy Feidt, chargé des relations publiques au Parc merveilleux de Bettembourg, concernant les fameuses chenilles processionnaires du chêne.

Ces petites bestioles bien plus dangereuses qu'elles en ont l'air, donnent des migraines aux responsables du parc. «Nous avons tout fait. Une entreprise spécialisée est venue retirer les nids dans le secteur visiteurs, et des panneaux d'avertissement ont été placés à l'entrée», détaille-t-il.

Oui mais voilà, un phénomène biologique bien connu des amateurs de papillon fait que les chenilles en question perdent leurs poils. Des poils qui s'envolent, et se déposent parfois sur les vêtements, quand ce n'est pas sur la fourrure ou le pelage des animaux.

«De gros boutons et des démangeaisons»

C'est là que la situation se complique pour les personnes allergiques. Caroline et sa fille Julia ont très vraisemblablement été victimes des chenilles après leur visite au parc. «Nous sommes revenues toutes les deux avec de très nombreux boutons et d’importantes démangeaisons. Le médecin n'a pu effectuer un diagnostic clair tant les boutons sont nombreux. Nous n'avons malheureusement pas vu l’affiche signalant le problème des chenilles aux visiteurs».

Plusieurs personnes ont fait état de problèmes similaires, et le Parc merveilleux «croule sous les appels à cause de ce souci». Un brin fataliste, Guy Feidt explique que les hautes températures n'aident pas. «Cette année, c'est horrible à cause de la chaleur», concède-t-il. «Mais le problème est le même partout où il y a des chênes dans le pays».

Les visiteurs en sont conscients et n'en tiennent pas rigueur au parc: « J'adore le Parc merveilleux et j'y retournerais volontiers...mais à un autre moment», conclut Caroline.

(th/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • lynn le 26.07.2018 18:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Impossible à prévoir. Comme le dit le responsable, les poils ça vole. Il peu y en avoir aussi dans les jardins, sur les animaux domestiques..... Pourquoi fermer le parc? Même en se promenant ou en mettant le linge dehors on risque la même chose. Cela fait des semaines que le phénomène est connu et est relayé par les médias. Cela peut arriver.

  • moi le 26.07.2018 18:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les informations ont été transmise au différents journaux et télévision et etc depuis longtemps. Les gens étaient informés et averti du danger ... chacun est libre d’y aller où pas!

  • lynn le 26.07.2018 19:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dans ces cas là. Restons tous enfermé chez nous sans ouvrir les fenêtres. Surtout ne sortons pas, n’allons pas nous promener en forêt, et coupons tous les arbres!!!! N’importe quoi. Vos bougies parfumées, vos sprays pour désodoriser, la cigarette que vous fumez.... sont plus dangereux que ses petites bêtes. Réfléchissez un peu!!!!

Les derniers commentaires

  • mf le 27.07.2018 17:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    mes petits enfants y sont allés il y a peu près un mois nous avons demandé à l entrée si il y avait des problèmes de chenilles ils nous ont dit que non au moins soyez correcte que chacun puisse choisir la petite de 15 mois était couverte de boutons et ne se promener pas en pampers

  • realite le 27.07.2018 12:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Raphael , les prédateurs naturels sont la mésange charbonnière . En septembre il faut installer des nids pour qu elles viennent s y installer

  • lynn le 27.07.2018 10:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Chez moi, les oiseaux chantent tous les matins. Ils ont des grands arbres bien feuillus pour se protéger. N’oubliez pas de mettre de l’eau fraiche chaque jour dans un grand récipent peu profond à l’ombre. Les oiseaux aiment boire et se baigner.

  • Raphael Ruano le 27.07.2018 09:24 Report dénoncer ce commentaire

    Maintenant que nous avons eradiqué les prédateurs naturels des chenilles nous voilà bien avancés.

  • Cindy le 27.07.2018 09:17 Report dénoncer ce commentaire

    Comment se fait-il qu'elle ait des boutons sur l'entièreté du corps? Elle a fait le tour du parc en pampers? Parce que ces chenilles sont urticantes là où ses poils touchent normalement ...

    • @Cindy le 27.07.2018 10:40 Report dénoncer ce commentaire

      Les poils urticants se dispersent aisément par la sueur, le grattage et le frottement et par l'intermédiaire des vêtements. Surtout chez un enfant, lorsqu'il en a sur les mains et qu'il disperse ces poils partout.