Au Luxembourg

24 septembre 2021 10:25; Act: 24.09.2021 16:26 Print

2 500 lycéens: «Nous devons être unis» pour le climat

LUXEMBOURG - Au moins 2 500 personnes manifestent pour la défense du climat, ce vendredi, dans les rues de Luxembourg-Ville.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

«Êtes vous prêts? Oui! Les politiciens sont-ils prêts? Non!». L’un des slogans les plus scandés, vendredi matin, devant la gare de Luxembourg, où des centaines de lycéens ont répondu à l’appel de Youth for Climate. D'après une estimation de la police, quelque 2 500 jeunes manifestent. Munis de nombreuses pancartes, ils reprennent en chœur les slogans lancés par le speaker dans son mégaphone. «Nous sommes là pour notre avenir et celui de nos enfants. Il faut que nos politiciens nous entendent», lance une jeune fille venue avec ses amies.

Le groupe discute de propositions à soumettre aux dirigeants. «Trop de plastiques, trop de gaz à effet de serre. Il est grand temps d’opérer un vrai changement», lance une autre lycéenne, avec détermination. Vers 10h30, d’autres groupes arrivent de la gare pour gonfler le cortège. La foule compacte se met en place pour débuter la marche, bien encadrée par la police.

«Être unis dans ce combat»

Vers 10h40, le cortège a lentement commencé à se mettre en route, avec une ambiance qui est montée d'un cran. Dans l'avenue de la Liberté, le cortège s'étire, à côté des rails du tram, sur une bonne centaine de mètres. Vers 11h30, la manifestation franchit le pont Adolphe, pour se diriger vers le centre ville, puis le Glacis, la destination finale. «Nous devons être unis dans ce combat, les politiciens devraient nous écouter», lance une étudiante italienne. «Ils peuvent voir aujourd'hui que nous sommes déterminés».

Pour la jeune femme, «le changement commence à l'école, avec l'éducation. Nous devons grandir avec cela à l'esprit». Car la situation est critique. «Le niveau des océans monte, la glace fond et les gens surpêchent. Ce sont quelques-uns des plus gros problèmes. Les politiciens ne semblent pas s'en soucier».

Une jeune fille estime que «les politiciens ne nous considèrent pas importants, mais un jour, notre génération entrera dans les gouvernements». Sera-t-il encore temps de sauver le climat? Pas sûr. «Nous n'avons plus beaucoup de temps», s'inquiète la maman d'une jeune militante. «C'est maintenant ou jamais. Cet événement aidera au moins les gens à faire passer le mot dans les familles».

(yb/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Bizarre le 24.09.2021 11:16 Report dénoncer ce commentaire

    C'est bizarre... pourquoi ils ne font pas la manifestation le samedi, le dimanche ou même pendant leurs vacances scolaires ? Tout l'été absolument rien et là, à peine après la rentrée scolaire ça recommence...

  • Pierchen le 24.09.2021 11:53 Report dénoncer ce commentaire

    Bien les jeunes. Laissez de côté tout votre confort, fringes asiatiques, portables ordinateurs. Prenez le vélo pour vos déplacements, plus vacances sponsorisées par l’argent des parents, etc. Préparez vous à travailler la terre, SANS MACHINES, à la main. Fini les boulots faciles à la finance, comme papa, ou à l’Etat. Travail dur dans l’agriculture, c’est tout ce que vous ferez, ou peut être à la mine, pour extraire les métaux pour fabriquer les câblages du réseau électrique issu d’énergies renouvelables et les batteries des voitures , le futur selon vos héros écolo-communistes. Sans blagues…

  • Mary le 24.09.2021 11:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ces mêmes jeunes qui ont laissé les parcs remplis d’immondices lors des fêtes ds les parcs de la ville!!!!!!!

Les derniers commentaires

  • mon gars le 25.09.2021 21:48 Report dénoncer ce commentaire

    La plupart des commentaires sont aberrants. Oui, les gens qui ont manifesté ne sont pas parfait. Oui, on pourrait tous faire mieux. Et pourtant, beaucoup essaient de faire des petites actions à leur échelle. Mais on milite pour que des vraies actions soient prises par les gouvernement, pour que les grandes entreprises, qui elles ne font rien pour améliorer la cause, aient des repercussion. Et oui, c'est surement un combat perdu d'avance, mais l'on peut toujours essayer. Alors trouvez vous d'autres passions que de cracher sur les jeunes qui essaient d'entrevoir un futur vivable.

  • HanouIlCe nestPourPoEn plusLili LiliL>) le 25.09.2021 20:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Faire une manifestation le samedi pas le temps il faut aller son shopping voyons vêtements toute sorte de brolles hahaha

  • Bernard le 25.09.2021 19:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    commencer par prendre le vélo ou transporter en commun... avant de parler de climat bande de Feneants

    • ecologie bidon le 26.09.2021 10:16 Report dénoncer ce commentaire

      et plus tot de prendre le voiture pour faire que 2km vous est le plus grand pollueurs

  • josé bové le 25.09.2021 19:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Manifester pendant les vacances??? Ils peuvent pas….. ils ont trop la flemme

  • Révolté le 25.09.2021 17:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Aujourd’hui ces jeunes manifest pour le climat avec la bénédiction de miss Greta et lundi à l’école avec la grosse bagnole de maman ou de papa. En plus ils sèchent les cours ,le vendredi , au lieu de manifester le samedi ou dimanche , ou pendant leurs vacances . Je voudrais bien voir après leur manif , tous les détritus, qu’ils ont jetés sur la route .