Gastronomie

20 janvier 2021 17:31; Act: 21.01.2021 09:15 Print

«Nous partageons avec Cactus la même philosophie»

LUXEMBOURG - Cactus et le chef René Mathieu prônent une consommation saine et veulent mettre en exergue les produits locaux.

storybild

L'enseigne Cactus et le chef René Mathieu partagent un socle de valeurs communes. (photo: L'essentiel)

Sur ce sujet
Une faute?

Quand un grand chef étoilé et un poids lourd de la distribution se rencontrent, qu’est-ce qu’ils se racontent? Des histoires d’alimentation! L’enseigne Cactus, et René Mathieu, par le biais de la société My Roots, qu’il a cocréée avec Mario Willems (pour contribuer à un avenir plus sain à travers la gastronomie) viennent de sceller un partenariat sur un socle de valeurs communes: la santé, l’approvisionnement local, la saisonnalité, l’antigaspillage et la dimension environnementale. «Nous sommes pionniers du Nëmmen dat Bescht ( seulement le meilleur) et nous n’allons pas arrêter de l’être. C’est notre promesse à la génération d’après», a rappelé Laurent Schonckert, administrateur-directeur de Cactus.

Le partenariat avec René Mathieu, meilleur chef végétal du monde en 2021 et élu chef de l’année 2021 par Gault & Millau Luxembourg, s’inscrit dans ce contexte. «Nous partageons avec Cactus la même philosophie. Nous voulons mettre en exergue les produits locaux, la diversité, être attentif à la nature qui nous entoure. En somme, nous voulons consommer mieux. Et le projet que m’a proposé Cactus allait dans ce sens», a souligné celui qui est à la tête du restaurant La Distillerie au château de Bourglinster.

Concrètement et dès le 26 janvier, le chef distillera ses précieux conseils dans les publications de Cactus. Une page entière baptisée «Changeons! Agissons!», réalisée tous les mois dans laquelle René Mathieu parlera de ses cueillettes sauvages, fera la part belle aux légumes de saison et présentera une recette dont il a le secret. De son côté, Cactus va encore accélérer sa démarche qualitative et aller plus loin dans ses valeurs. «Au fil des mois, nous allons davantage mettre en valeur les produits locaux et durables dans nos rayons», confiait Marc Hoffmann, le directeur marketing de Cactus.

(Gaël Padiou/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Euh... le 20.01.2021 19:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    À quand un livre de recette Chef Mathieu ? Je suis preneuse.

  • Nino le 21.01.2021 06:39 Report dénoncer ce commentaire

    La philosophie cactus c’est comme tous les autres... l’argent.. osez dire le contraire ou censurez moi.. lol

  • Gérard le 20.01.2021 17:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L’essentiel s’il vous plaît mettez un peu en lumière les petits restaurateurs et pas uniquement tous ces chefs soi-disant chef deux euros toc qui lorsque nous allons manger chez eux en sortant du restaurant nous avons toujours faim et au prix exorbitants franchement y’a d’autres restaurant tu la distillerie où tous ces fameux chef qui cela pète un peu trop

Les derniers commentaires

  • okay le 21.01.2021 16:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mathieu par ci Mathieu par là. Ça suffit ! On ne voit et n’entend que lui. Avec Cactus, il trouve un moyen de surmonter la crise. Pas fou le chef !

  • luxo le 21.01.2021 09:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je suis déçu que le meilleur chef du pays partage la même philosophie que celle des supermarchés. Comment peut on marier le fait maison avec les produits industriels. A croire que sa motivation n’est plus de cuisiner des plats bon pour la santé, mais de s’enrichir en vendant son nom à un centre de profit pour s’enrichir malgré la fermeture des restaurants.

  • lea le 21.01.2021 09:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bonne initiative, on attend que ça merci . Il devrait y avoir plus de produits locaux. Est recette facile.A voir?

  • wecandobetter le 21.01.2021 07:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bell initiative! Mais Cactus, à quand la fin des légumes tranchés en barquette, des pomelos de Chine, ou des fruits et légumes bio d’Espagne, suremballés dans leurs barquettes en carton et papier plastique?

  • Nino le 21.01.2021 06:39 Report dénoncer ce commentaire

    La philosophie cactus c’est comme tous les autres... l’argent.. osez dire le contraire ou censurez moi.. lol