Économie au Luxembourg

21 octobre 2021 11:45; Act: 21.10.2021 14:53 Print

«Nous voulons soutenir davantage les PME»

LUXEMBOURG - Le nouvel Observatoire national des PME, présenté ce jeudi, est un outil dédié aux petites et moyennes entreprises du secteur du commerce et de l’artisanat.

storybild

Le gouvernement veut mieux soutenir les petites et moyennes entreprises.

Sur ce sujet
Une faute?

«Dans une économie qui évolue en permanence, nous voulons soutenir davantage les PME. Nous allons le faire notamment grâce aux initiatives coordonnées par l’Observatoire national des PME». Lex Delles, ministre DP des Classes moyennes, a présenté ce jeudi un nouvel outil au service des petites et moyennes entreprises du Grand-Duché. Ce Groupement d’intérêt économique (GIE), initié par l’État, la Chambre de commerce et la Chambre des métiers, met en œuvre trois projets majeurs.

Un «cadastre du commerce», réalisé à l’échelle nationale, est une base de données permettant de cartographier les cellules commerciales existantes au Luxembourg. «Les communes seront au cœur du dispositif, afin d’identifier les types de commerce dont elles ont besoin», indique Tom Baumert, CEO de la House of Entrepreneurship.

Présence à Esch et Mondorf

Autre innovation, des bureaux régionaux de la House of Entrepreneurship vont ouvrir à Esch-sur-Alzette et Mondorf-les-Bains, ces prochaines semaines, pour faciliter l’accès à l’information concernant la création, le développement, la digitalisation, le financement ou encore la reprise d’entreprises. Les deux guichets seront ouverts les jeudis et vendredis, de 9h à 12h et de 13h à 17h, sur rendez-vous.

Enfin, une plateforme nationale a été créée pour faciliter les transmissions d’entreprises, qui représentent «un défi majeur pour les PME», selon Tom Wirion, directeur de la Chambre des métiers. Le site www.businesstransfer.lu affiche ainsi gratuitement les cédants et repreneurs potentiels de tous les secteurs, via des annonces. Les utilisateurs de cette plateforme sont ensuite orientés vers un service d’accompagnement pour faciliter leurs démarches.

(Pascal Piatkowski/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • canaro le 21.10.2021 16:21 Report dénoncer ce commentaire

    Ils veulent aider et bien qu'il permette au PME d'obtenir des locaux plus facilement, ils favorisent surtout l’implantation de grosses sociétés et autres boites aux lettres.

  • DOP@MIN le 21.10.2021 18:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Entrepreneur le temps de l’esclavage est fini. Pourquoi tu retournes pas travailler au lieu de faire ton patron, tu penses que les ouvriers sont grassement payés ? Sans indexation tes ouvriers seraient encore payés à 50% du salaire actuel et chaque fois qu’il te demanderaient une augmentation, la réponse traditionnelle serait désolé mais ça va mal en ce moment, car j’économise pour acheter mes gadgets inutiles et frimer après. Des patrons comme toi tout leur intérêt c’est d’exploiter les autres

  • Créateur d'entreprise le 21.10.2021 13:56 Report dénoncer ce commentaire

    Encore un organisme inutile!

Les derniers commentaires

  • michel23 le 21.10.2021 21:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si une entreprise doit être aidée, c’est qu’elle n’est pas viable et qu’un jour ou l’autre elle s’écroulera, aides ou pas aides. Celles-ci auront disparu, passées dans la poche de quelqu’un.

  • Obvservateur le 21.10.2021 18:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faudrait tout de même reconnaître ce qui est fait pour aider les PME et ne pas critiquer à tout bout de champ Tout entrepreneur n’est pas au même niveau! L’aide pour entreprendre c’est de l’aide et cracher dans la soupe toujours aussi contre-productif.

  • DOP@MIN le 21.10.2021 18:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Entrepreneur le temps de l’esclavage est fini. Pourquoi tu retournes pas travailler au lieu de faire ton patron, tu penses que les ouvriers sont grassement payés ? Sans indexation tes ouvriers seraient encore payés à 50% du salaire actuel et chaque fois qu’il te demanderaient une augmentation, la réponse traditionnelle serait désolé mais ça va mal en ce moment, car j’économise pour acheter mes gadgets inutiles et frimer après. Des patrons comme toi tout leur intérêt c’est d’exploiter les autres

  • Entrepreneur le 21.10.2021 16:31 Report dénoncer ce commentaire

    C'est un soutien plutôt léger.... pour vraiment soutenir les petites et moyennes entreprises il faudrait commencer par suspendre l'indexation des salaires....

  • canaro le 21.10.2021 16:21 Report dénoncer ce commentaire

    Ils veulent aider et bien qu'il permette au PME d'obtenir des locaux plus facilement, ils favorisent surtout l’implantation de grosses sociétés et autres boites aux lettres.