Coronavirus au Luxembourg

27 mars 2020 16:44; Act: 27.03.2020 17:40 Print

Un nouveau système pour le chômage partiel

LUXEMBOURG - Le ministère du Travail a mis en place un nouveau système pour faciliter le traitement des demandes de chômage partiel.

storybild

De nouvelles procédures automatisées pour demander le chômage partiel au Luxembourg confronté à la crise du Covid-19.

Sur ce sujet
Une faute?

Pour accélérer et faciliter le traitement des demandes de chômage partiel pour cas de force majeure liée à la crise Covid-19, le ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Économie sociale et solidaire a mis en place, ce vendredi dès 17h, un nouveau système automatisé.

Le formulaire à remplir pour introduire vos demandes est accessible en cliquant sur l'onglet dédié sur Guichet.Lu. L’Agence pour le développement de l’emploi (Adem) communiquera dans les meilleurs détails sur cette nouvelle procédure.

Selon ce même communiqué, le gouvernement et les présidents des syndicats OGBL et LCGB ont également conclu un nouvel accord qui a été approuvé par le Conseil de gouvernement.

Selon cet accord, l’indemnité de compensation (qui correspond en principe à 80% du salaire normal de référence plafonné à 250% du salaire social minimum pour salariés non qualifiés), ne peut être inférieure au montant du salaire social minimum pour salariés non qualifiés. Le Fonds pour l’emploi prendra en charge l'éventuelle différence entre le montant de l’indemnité de compensation et le salaire social minimum non qualifié.

(fl/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Knipchen le 28.03.2020 06:50 Report dénoncer ce commentaire

    Aujourd’hui, le plus important c’est de sauver les emplois et donc les entreprises. Pour cela, la BCE imprime et les États doivent distribuer un maximum. Dans ces conditions, pourquoi pas 100% ? Et pourquoi cette bureaucratie sans les bureaucrates pour la traiter ? Une déclaration sur l’honneur, une attestation des salaires payés en février, établie par la fiduciaire, un numéro de compte et c’est terminé. Mieux vaut dix entreprises qui toucheraient un peu trop qu’une seule qui toucherait trop peu et ferait faillite avec ses salariés au chômage.

  • Chris le 29.03.2020 11:46 Report dénoncer ce commentaire

    Avoir arrêté tous les chantiers pour 3 mois me semble une très mauvaise idée : 42.000 travailleurs se morfondent chez eux, se disputent avec leur femme et leurs gosses et prennent de mauvaises habitudes. En quoi travailler en plein air à 5m les uns des autres ou poser de l'électricité ou un plafonnage seul dans un appartement est-il si risqué ? Que dire alors du personnel des supermarchés qui croisent - de près - des centaines de personnes tous les jours ? Sans parler des soignants évidemment. Cette décision d'arrêter tout est désastreuse.

  • Cortine le 27.03.2020 20:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Allons nous pouvoir demander en tant que particulier des reports sans intérêts auprès des banques. 20% en moins sur une durée non encore déterminée, c’est énorme pour un ménage.

Les derniers commentaires

  • Chris le 29.03.2020 11:46 Report dénoncer ce commentaire

    Avoir arrêté tous les chantiers pour 3 mois me semble une très mauvaise idée : 42.000 travailleurs se morfondent chez eux, se disputent avec leur femme et leurs gosses et prennent de mauvaises habitudes. En quoi travailler en plein air à 5m les uns des autres ou poser de l'électricité ou un plafonnage seul dans un appartement est-il si risqué ? Que dire alors du personnel des supermarchés qui croisent - de près - des centaines de personnes tous les jours ? Sans parler des soignants évidemment. Cette décision d'arrêter tout est désastreuse.

  • Knipchen le 28.03.2020 06:50 Report dénoncer ce commentaire

    Aujourd’hui, le plus important c’est de sauver les emplois et donc les entreprises. Pour cela, la BCE imprime et les États doivent distribuer un maximum. Dans ces conditions, pourquoi pas 100% ? Et pourquoi cette bureaucratie sans les bureaucrates pour la traiter ? Une déclaration sur l’honneur, une attestation des salaires payés en février, établie par la fiduciaire, un numéro de compte et c’est terminé. Mieux vaut dix entreprises qui toucheraient un peu trop qu’une seule qui toucherait trop peu et ferait faillite avec ses salariés au chômage.

  • Unicorn le 28.03.2020 00:32 Report dénoncer ce commentaire

    Encore des barrières administratives excessives pour freiner l'accès aux aides, ce gouvernement qui a prôné la simplification administrative devient pénible.

  • Cortine le 27.03.2020 20:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Allons nous pouvoir demander en tant que particulier des reports sans intérêts auprès des banques. 20% en moins sur une durée non encore déterminée, c’est énorme pour un ménage.

  • moilautre le 27.03.2020 20:19 Report dénoncer ce commentaire

    et pour les hommes/femmes de menage dans des menages prives? toujours rien?

    • cricri le 28.03.2020 15:40 Report dénoncer ce commentaire

      Et pour les indépendants qui travaillent seuls et cotisent aussi, rien?