Au Luxembourg

12 octobre 2018 09:52; Act: 12.10.2018 12:03 Print

Nouvelle vie pour l'ancien «Bridderhaus»

ESCH-SUR-ALZETTE – Dans le cadre d'«Esch 2022», le «Bridderhaus», qui servait autrefois d'hospice, doit être rénové pour devenir un lieu de travail et de vie pour les artistes.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet

Le «Bridderhaus» de la ville d'Esch-sur-Alzette va connaître une nouvelle vie. Dans le cadre du projet «Capitale européenne de la culture 2022», le bâtiment qui abritait, à l'origine, le tout premier hôpital de la ville et qui est désormais classé monument historique, doit être transformé en lieu de travail et de vie pour les artistes, leur offrant des salles communes et des ateliers de création.

Le bâtiment historique fut construit en 1878 par la fondation Norbert Metz, dans la rue Léon Metz. La gestion fut confiée à deux ecclésiastiques des «Frères de la Charité», d'où son nom populaire «Bridderhaus». Au début du XXe siècle, ce qui était alors un hôpital ultramoderne disposait d'un total de 42 lits. À l'ouverture de la clinique Sainte-Marie, en 1930, il fut transformé en hospice. En 1963, la bâtisse tomba aux mains de la ville, puis de l'État. Depuis, elle a servi de maison d'accueil pour personnes âgées ou encore de bureaux pour la fondation «Hëllef Doheem», le plus grand prestataire de soins à domicile du Luxembourg.

Vaste projet de rénovation

Sous l'administration communale du LSAP/Déi Gréng, il était question de démolir le bâtiment, ce qui a donné lieu à de vifs débats au sein de la commune. Pendant longtemps, il ne s'est cependant rien passé, jusqu'à ce que le bâtiment soit déclaré monument historique, au printemps de cette année. Avec la remise officielle des clés de l'établissement au bourgmestre eschois, Georges Mischo (CSV) par le ministre des Finances, Pierre Gramegna (DP), le 11 octobre dernier, le bâtiment est retombé dans le patrimoine communal de la ville d'Esch-sur-Alzette. Le bâtiment va ainsi connaître une nouvelle vie et une nouvelle fonction va lui être attribué.

En effet, après une vaste phase de rénovation, le «Bridderhaus» doit devenir un lieu pour la culture et l'art et abriter des ateliers et des espaces pour l'échange et le travail commun des artistes. À la différence du Creative Hub 1535° de Differdange, les artistes ne doivent pas uniquement occuper les lieux pour y travailler, mais aussi pouvoir y vivre. Ce projet s'inscrit dans le cadre de la participation d'Esch en tant que «Capitale européenne de la culture 2022».

(sb/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • ladeux le 12.10.2018 12:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    un ospice pour les nécessiteux, comme l'était jadis ce bâtiment, aurait été bien plus utile.

Les derniers commentaires

  • ladeux le 12.10.2018 12:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    un ospice pour les nécessiteux, comme l'était jadis ce bâtiment, aurait été bien plus utile.