Propreté à Luxembourg

30 mars 2017 11:52; Act: 30.03.2017 15:27 Print

«On est surpris du nombre de mégots par terre»

LUXEMBOURG-VILLE - Des dizaines d'élèves du Lycée Michel Rodange ont ramassé des déchets, ce jeudi, dans les rues de la capitale.

storybild

Des élèves du Lycée Michel Rodange ont ramassé des déchets, ce jeudi, à Luxembourg-Ville. (photo: L'essentiel)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Ils marchent seulement depuis une demi-heure et leur sac-poubelle est déjà rempli à moitié. Des canettes, du plastique et surtout des cigarettes se multiplient le long des trottoirs de la capitale. En participant à l'opération «nettoyage de printemps» de la ville de Luxembourg, les élèves du Lycée Michel Rodange ne s'attendaient pas à découvrir autant de déchets ce jeudi matin.

Équipés d'une chasuble fluo et du matériel adéquat (balais, pinces et gants), les «élèves ramassent tout ce qu'ils trouvent», explique Antonia Lesch, professeur. «On est assez surpris du nombre de mégots par terre. Certains adultes devraient peut-être montrer un peu plus l'exemple aux jeunes. C'est une bonne opération pour avoir conscience du manque de respect de l'environnement. Pour nos élèves, ce jeudi, c'est comme une compétition, chacun veut avoir son sac le plus rempli possible».

«Éduquer les fumeurs»

Lynn et Philippe, élèves en 7e au Lycée Michel Rodange, ne s'en cachent pas. Quand le soleil brille et que le thermomètre affiche plus de 20 degrés, ils préfèrent ramasser les déchets à l'extérieur. «C'est plus amusant que d'être en classe», avouent-ils, «mais on ne pensait pas trouver autant de cigarettes».

Philippe, gérant d'un restaurant dans le quartier, ne s'attendait pas à voir autant de jeunes se retrousser les manches, ce jeudi. «L'initiative est excellente», déclare-t-il d'emblée, «car le temps de midi, ils sont nombreux à laisser traîner leurs déchets. C'est aux générations futures de prendre les choses en main, mais je reconnais aussi qu'il est grand temps d'éduquer les fumeurs».

Colette Mart, échevine de l'éducation à Luxembourg au micro de L'essentiel Radio

Antonia Lesch, professeur au Lycée Michel Rodange au micro de L'essentiel Radio

(Frédéric Lambert/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Charlot le 30.03.2017 13:06 Report dénoncer ce commentaire

    Et combien de mégots jetés sur la chaussée, en conduisant, alors que la plupart disposent pourtant d'un cendrier ?

  • Xavier le 30.03.2017 12:43 Report dénoncer ce commentaire

    Allez jeter un seul mégot de cigarette à Tokyo et vous verrez ce qui se passe...

  • reponse le 30.03.2017 12:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    vous pensez peut être qu'un fumeur n'a pas de respect pour son corps c'est votre droit mais moi je suis fumeur et je peux vous dire que mes mégots je ne les jette pas par terre et ne jette aucun papier par terre ni prend les bois pour une décheterie. alors ne faite pas des fumeurs des non respectueux merci

Les derniers commentaires

  • lkral le 31.03.2017 11:15 Report dénoncer ce commentaire

    Tant qu'il n'y aura pas des PV il y aura des saltés dans les rue. Il faudrait appliquer des lois suisses. Essayez de jeter un mégot ou papier dans la rue en Suisse.

  • Mez le 31.03.2017 10:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faudrait prévoir des cendriers sur la voie publique, chose quasi impossible, ou alors interdire de fumer dehors... les mégots doivent bien être jetés

    • Voilà le 31.03.2017 11:24 Report dénoncer ce commentaire

      Ma mère a une petite boîte en fer avec elle et n'a donc pas besoin de jeter ses mégots par terre. C'est la même chose avec les cacas de chien. On est équipé et respectueux ou on ne l'est pas.

  • l'amoroso le 31.03.2017 09:26 Report dénoncer ce commentaire

    Il y a deux catégories d'inciviques: les fumeurs et les propriétaires de chiens... des mégots et des crottes... (sans oublier les emballages de cigarettes)...

  • max le 31.03.2017 09:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Venez faire un tour à Esch sur Alzette les gens n ont aucun respect c est vraiment sale papier crotte de chien cigarette et dans le parc Laval les jeunes ne respecte rien bouteille d alcool boite mac do pochette cannabis .... la mairie doit faire quelque .... prévention et répression.... c est dommage cet pourrait être super

  • hors sujet le 31.03.2017 01:23 Report dénoncer ce commentaire

    Ce soir à 22h j'ai vu un jeune adulte qui promenait son Pit noir sur une nouvelle air de jeu pour les enfants refaite à neuf. Et bien sur c'était pour les besoins de son chien. Et demain les jeunes enfants joueront dans ce parc ... Pourquoi ne pas installer des caméras pour que toutes ces incivilités ne restent pas impunies?

    • Insider le 31.03.2017 08:38 Report dénoncer ce commentaire

      on parle des cigarettes dans cet article.