Au Luxembourg

27 septembre 2017 15:46; Act: 27.09.2017 17:31 Print

On gaspille par jour 338g d'aliments comestibles

LUXEMBOURG - Si le Luxembourg n'échappe pas au gaspillage alimentaire, le gouvernement tente de faire évoluer les comportements.

storybild

Une grande partie de ce que nous avons dans nos assiettes partira à la poubelle. (photo: DPA)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Le ministre de l’Agriculture, de la Viticulture et de la Protection des consommateurs, Fernand Etgen, a fait le point ce mercredi sur les efforts des 60 communes partenaires à l'occasion de la première journée nationale consacrée à la lutte contre le gaspillage alimentaire.

Près d'1,3 milliard de tonnes d’aliments propres à la consommation sont gaspillées chaque année dans le monde. Cela équivaut à près d'un tiers de la nourriture produite annuellement sur la planète! Au Luxembourg, le gaspillage représente 42% de la nourriture. Chaque habitant jette environ 123 kg d’aliments par an à la poubelle, dont 56 kg constitués de produits encore comestibles.

Un pacte pris au sérieux

Les plus gros gaspilleurs du pays sont les ménages (51,4%), suivis du secteur Horesca (34,2%) et de la distribution (14,4%). Selon le Statec, le résident luxembourgeois jette 338 grammes d’aliments comestibles par jour, ce qui représente une perte de 105 euros par an. Depuis fin 2016, le ministère de l’Agriculture a signé avec 66 communes du pays le «pacte national de solidarité antigaspillage».

Dans la commune de Dippach, ce pacte n’est pas pris à la légère: «Nous réduisons le gaspillage dans nos Maisons relais en pesant jour après jour les restes dans les assiettes des enfants, après leur repas», a tenu à souligner l’échevin Max Hahn.

(Pierre François/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Philippe le 27.09.2017 16:43 Report dénoncer ce commentaire

    Faites comme moi, vous prenez quelques poules et leur donnez tous les restes. En plus vous aurez des oeufs bio ;-)

  • Bloody Beef le 28.09.2017 09:02 Report dénoncer ce commentaire

    Arrêter d'essayer de me faire manger des légumes, ce sera un bon début.

  • Bon sens le 27.09.2017 20:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je suis pour l'instant à l'hôpital et je suis sur qu'eux jettent encore plus...

Les derniers commentaires

  • dieux le 28.09.2017 22:41 Report dénoncer ce commentaire

    Et dire qu'il y en a qui meurent de faim. Ou est le spécialiste dans tout ceci!!!!!!Fini les repas a n'importe qu'elle heure de la journée je veux une vie saine et ne gaspiller pas la nourriture, achetez vous un des poules et un coq.

  • Guiton Simpleu le 28.09.2017 12:54 Report dénoncer ce commentaire

    C'est pas parce que c'est commestible que c'est bon à manger.

  • Lulu le 28.09.2017 09:24 Report dénoncer ce commentaire

    Je ne peux pas croire que ce soient les ménages qui gaillent le plus. Le plus gros facteur c'est la réglmentation dans les restaurants, cantines, foyers, maisons de soins etc... qui iompose qu'un pot ouvert le matin ne peut être réutilisé le soir, voir le lendemain, qui ne permet plus de faire des fonds de sauce avec des aliments un peu défraichis, etc.... Ensuite que la distribution ne gaspille que 14,4% c'est de la foutaise. Il n'y a qu'à aller voir les conteneurs le soir pour se rendre compte qu'il y a un légume jeté pour chaque légume vendu.

    • @Lulu le 28.09.2017 12:57 Report dénoncer ce commentaire

      On peut réutiliser les aliments y compris dans les restaurants à condition de les "re-cuisiner". C'est d'ailleurs systèmatique chez les leaders du chèque repas.

  • Bloody Beef le 28.09.2017 09:02 Report dénoncer ce commentaire

    Arrêter d'essayer de me faire manger des légumes, ce sera un bon début.

    • fritovore le 28.09.2017 12:34 Report dénoncer ce commentaire

      le seul légume que je sais manger c'est la pomme de terre à condition qu'elle ait été coupée en batonnets et que les batonnets passent quelques minutes dans une friteuse. dans ce cas, je peux garantir qu'il n'y aura pas un gramme de pomme de terre jeté.

  • monde de ouf le 28.09.2017 08:21 Report dénoncer ce commentaire

    Et en quoi le fait de peser les assiettes des enfants change qqch? M. Hahn, faites donc installer des poulaillers "en libre service" dans votre si belle commune, le tout géré par votre ville, car les habitants pourraient utiliser ces services sans devoir "sacrifier" leurs pelouses et devoir nettoyer ces derniers. En plus cela créerait des emplois communaux pour s'occuper de ces poulaillers....