Mobilité au Luxembourg

02 mars 2021 10:24; Act: 02.03.2021 13:16 Print

«On se déplacera peut-​​être un jour avec des drones»

LUXEMBOURG - Le Code de la route a évolué et évoluera encore sur la place des nouveaux engins, «tant les évolutions techniques vont très très vite».

storybild

La place des trottinettes électriques est désormais mieux définie dans le Code de la route au Luxembourg.

Sur ce sujet
Une faute?

La trottinette électrique est désormais bannie des trottoirs. C’est officiel et c’est dans le Code de la route, depuis le 1er janvier 2021, a tenu à rappeler le ministère de la Mobilité et des Transports. Une distinction plus nette est désormais établie entre un «engin de déplacement personnel» (skateboards, trottinettes et patins à roulettes), et un «micro-véhicule électrique» (Monoroues, gyropodes, trottinettes électriques). Les premiers sont admis sur les trottoirs, les autres doivent circuler sur la route ou les endroits prévus à cet effet.

«Les problèmes ont augmenté ces derniers temps, car de nouveaux moyens de transport se sont établis dans la rue et dans l'espace public», a remarqué le ministre François Bausch. «Cette fameuse micro-mobilité concerne en particulier les engins électriques motorisés, comme les monoroues ou les trottinettes électriques et ce n'était pas très clair de savoir où ils pouvaient circuler».

Comme les vélos

Pour Paul Hammelmann, président de la Sécurité routière, par contre, «c'est toujours compliqué (de s’y retrouver), mais on avance dans ce dossier puisque les évolutions techniques vont très très vite et il était temps de réglementer tout ça. Les gens sont fervents de ces nouveaux moyens de micro-mobilité et il y a fort à croire qu'à l'avenir, il y aura encore d'autres objets. Peut-être des drones grâce auxquels on pourra se déplacer, alors il faudra voir...».

Certains font déjà des essais

D'ici là, «si vous ne disposez pas de moteur électrique, comme sur un skateboard ou une trottinette sans moteur, vous pouvez rouler sur le trottoir», précise encore une fois François Bausch, «mais à condition de ne pas dépasser une vitesse supérieure à 6 km/h. Et dès que vous avez un moteur capable de vous propulser à une vitesse comprise entre 6 et 25 km/h, par exemple, vous devez circuler sur les voies réservées aux vélos ou dans la rue, sous les mêmes conditions. Vous devez avoir un feu rouge, une sonnette, un feu blanc devant et vous êtes alors dans le même cas de figure que les vélos».

Et pour les trottinettes encore plus rapides?

Grand utilisateur de son vélo à Luxembourg-Ville, où il n'est pas rare de le croiser sur sa bicyclette, François Bausch a essayé la trottinette, sans pour autant l'adopter. «C'est un nouveau mode de transport qui est intéressant», reconnaît-il toutefois, «parce que ça va nous aider à compléter les différents modes de mobilité douce qui existent déjà dans notre société. Il fallait une réglementation adéquate, car à la fin, cela va toujours au détriment du plus faible. Et là, le plus faible, c'est le piéton et il faut absolument respecter les trottoirs qui sont réservés aux piétons».

«Au niveau de l'Union européenne, il existe actuellement un débat sur la réglementation de la micro-mobilité. Et là, on va encore plus loin, car d'autres problèmes surgissent actuellement. On se préoccupe des trottinettes qui vont jusqu'à 25 km/h, mais certaines vont déjà à une vitesse supérieure et ces utilisateurs-là doivent se conformer aux mêmes exigences que les motocyclistes. Avoir une immatriculation, passer au contrôle technique... Et que faire alors avec les trottinettes qui circulent à plus de 50 km/h? Car c'est quand même assez dangereux. Il faudra aussi discuter des limites par rapport à ces véhicules».

Paul Hammelmann, président de la Sécurité routière

François Bausch, ministre de la Mobilité

(Frédéric Lambert/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • JDFB le 02.03.2021 15:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce qu' il faudrait vraiment banir du code de la route c'est le ministère de la mobilité, ça changera tout !

  • TontonB le 02.03.2021 14:26 Report dénoncer ce commentaire

    Pour vous intercepter, la police devra-t-elle s'équiper de missiles sol-air ?

  • Nomie le 02.03.2021 10:42 Report dénoncer ce commentaire

    Dans cette modif du CdR on aurait aussi dû règler l'affaire des immatriculations des modes de transport > 6km/h et l'assurance !

Les derniers commentaires

  • LuxEx-B le 03.03.2021 00:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Merde alors! Pensez plutôt à votre manière de vivre accompagné d‘une pandémie car demain vous, nous Devrons faire face aux répercussions que NOUS avons crées !

  • Luxo le 02.03.2021 21:46 Report dénoncer ce commentaire

    pourquoi ne pourrait on pas trotter sur les trottoirs à 12 Km/h ?

  • JDFB le 02.03.2021 15:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce qu' il faudrait vraiment banir du code de la route c'est le ministère de la mobilité, ça changera tout !

  • Primo le 02.03.2021 15:32 Report dénoncer ce commentaire

    et si on commençait par réorganiser et sécuriser un partage équitable de la voie publique entre les différents usagers de la route? Actuellement c'est 99% pour la voiture, 1% pour la mobilité douce et ses fameuses pistes cyclables à travers les champs de patates à 20 lieues des pôles urbains.

  • gazeleau le 02.03.2021 15:12 Report dénoncer ce commentaire

    Un truc qui vole et se pilote, n'est pas un drone. Inventez n'importe quel nom, quadricopter ou autres! Mais un drone est un truc qui vole seule en autonomie ou éventuellement télécommandé. "Les drones sont des aéronefs sans équipage dont le pilotage est automatique ou télécommandé" (source wikipédia)