Xavier Bettel

17 juillet 2020 07:42; Act: 17.07.2020 09:12 Print

«On teste 20 fois plus que la France et la Belgique»

LUXEMBOURG/BRUXELLES - Xavier Bettel prévoit de défendre la stratégie de tests du Grand-Duché face au Covid, lors du sommet de l'UE sur la relance, qui démarre ce vendredi.

storybild

«Si du coup on nous sanctionne parce qu'on est honnête, parce qu'on est transparent, parce qu'on est prévoyant, ce n'est pas non plus l'esprit solidaire que j'attends de mes collègues et je le dirai sans problème», explique Xavier Bettel. (photo: Editpress)

Sur ce sujet
Une faute?

Les «sujets qui fâchent» ne manquent pas pour le sommet des 27 chefs d'Etat et de gouvernement, reconnaît le Premier ministre luxembourgeois Xavier Bettel, mais la solidarité européenne doit primer, affirme-t-il dans un entretien à l'AFP réalisé jeudi soir.

Le Luxembourg pratique des tests Covid-19 à grande échelle, le nombre de cas déclarés a grimpé au Grand-Duché, et certains pays ont restreint les déplacements des Luxembourgeois. Allez-vous évoquer le sujet?

Xavier Bettel: Bien sûr. L'OMS et l'ECDC (NDLR: Centre européen de prévention et de contrôle des maladies) nous disent: "Testez, testez, testez". C'est ce qu'on fait, on teste 20 fois plus que la France, 20 fois plus que la Belgique, plus de 10 fois plus que l'Allemagne, parce qu'on a décidé que le fait de tester permettait de plus rapidement stopper que les gens s'infectent les uns les autres. On teste plus de 10 000 personnes par jour. J'ai un taux de mortalité qui est un des plus bas.

Je préfère tester, je préfère connaître mon chiffre, et aujourd'hui si du coup on nous sanctionne parce qu'on est honnête, parce qu'on est transparent, parce qu'on est prévoyant, ce n'est pas non plus l'esprit solidaire que j'attends de mes collègues et je le dirai demain (NDLR: ce vendredi) sans problème.

Cela va être un sommet difficile sur le plan de relance, comment convaincre les États frugaux?

J'ai connu peu de sommets faciles, ces dernières années on a eu beaucoup de discussions difficiles, mais à la fin, toujours en trouvant des compromis. Je comprends que pour avoir une certaine solidarité, certains se disent "il faut avoir des règles". Comment est-ce que cette solidarité est utilisée puis contrôlée ? J'ai l'impression que certains veulent la solidarité sans les règles, d'autres veulent des règles sans solidarité, et je pense qu'on devra chacun mettre un peu d'eau dans son vin pour avancer.

Cette solidarité est une solidarité qui est réfléchie. On sait très bien que si on a d'autres pays qui tombent, ça entraîne l'Europe, donc il est important de se soutenir mutuellement. Je sais qu'il y a des sujets qui fâchent: il y a les rabais, il y a l’État de droit, il y a les réformes, pour certaines structurelles, qui devraient avoir lieu.

(Sur l'équilibre entre les prêts et les subventions du plan de relance) Ils doivent se compléter. À quoi ça sert de demander à un pays dont on sait très bien qu'il ne pourra pas rembourser, de faire des prêts? C'est ridicule, donc on doit aussi savoir donner. Parce qu'aujourd'hui je donne, mais peut-être qu'après-demain, c'est moi qui vais recevoir quelque chose.

Le Premier ministre hongrois Viktor Orban menace de mettre son veto au plan de relance si l'aide est conditionnée au respect de l’État de droit...

Si chacun arrive à Bruxelles en ayant sa liste des sujets sur lesquels on ne peut pas discuter, autant rester chez soi. On doit pouvoir parler de tout. Maintenant, c'est très délicat de dire que l'aide pour l'Italie et l'Espagne, les deux plus grands pays bénéficiaires (du plan), sera conditionnée à un compromis avec la Hongrie et la Pologne. Je pense que ce serait terrible de dire aux Italiens et aux Espagnols: "on n'a rien trouvé pour vous parce que les Hongrois ne voulaient pas sur l’État de droit". On ne peut pas rendre les Espagnols et les Italiens otages du bon vouloir d'Orban ou de la Pologne.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • madeinlux le 17.07.2020 09:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bonne politique de tester en masse, nous on a des vrais chiffres et de vraies statistiques sur ce qui passe chez nous, les autres pays s'ils feraient comme à Luxembourg ils auraient 20x plus de positives chez eux et la panique générale.. très bien Monsieur Bettel

  • Michel le 17.07.2020 09:17 Report dénoncer ce commentaire

    A ceux qui disent que c'est à cause du nombre de tests plus importants que l'on détecte plus de cas : Quel est le taux de positivité ? Est-ce qu'il augmente , oui , alors vous avez tord de contester ! Est-ce qu'il diminue , oui, alors vous avez raison !!

  • exemple le 17.07.2020 09:10 Report dénoncer ce commentaire

    la france la belgique ne teste pas il laisse les gents sans résultat et sans tests ,ils font rien contre se virus mortel ,imaginer aussi dans les hôpitaux les infirmeries et personnel médical sans test ,la vraie honte . bravo au Luxembourg pour faire le nécessaire

Les derniers commentaires

  • 1952 le 19.07.2020 07:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ces tests pour tous, parce que les autres ne le font pas ?? Ceux de l’autre côté des frontières, et c’est le Luxembourg les punie entre autres !!

  • Oups le 18.07.2020 19:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui C’est qui est très inquiétant la France teste les cas suspect et cas contact est à un taux de positivité beaucoup plus bas que le Luxembourg. Plus un pays test plus le taux devrait être faible! La France va bientôt fermer sa frontière avec l’Espagne, j espère qu’il va en être de même avec le lux !!!

  • pwc le 17.07.2020 22:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quelle gaspillage toutes ses dépenses pour rien. Il y en a qui ont bien profité.Combien de millions l’etat va encore dépenser pour les vaccins.Financer les laboratoires.

  • Second MicroWave le 17.07.2020 22:09 Report dénoncer ce commentaire

    oui, et malgré cette bonne performance on a quand même une deuxième vague

  • Trodouxj le 17.07.2020 19:16 Report dénoncer ce commentaire

    Oui et fait plus de test que les autres pays !!!! Et puis les cas positifs ils sont luxembourgeois ou d un autres pays frontaliers ???!!!!!

    • TrouDouCoul le 17.07.2020 21:12 Report dénoncer ce commentaire

      A priori de ce que j’ai lu c’est une majorité de résidents comme moi et sans nul doute comme toi, qui sans nul doute est un peu plus que résident... donc pas tout à fait comme moi. Toi y en a comprendre mon résonnement antiraciste?