Restrictions au Luxembourg

20 novembre 2020 15:02; Act: 20.11.2020 16:59 Print

«On veut une baisse vraiment significative»

LUXEMBOURG - Le gouvernement tranchera, lundi, sur de nouvelles restrictions. Pour éviter que la situation ne se dégrade encore, notamment dans les hôpitaux.

storybild

Xavier Bettel a rappelé que d'autres patients avaient besoin de soins intensifs. (photo: Editpress/Julien Garroy)

Sur ce sujet
Une faute?

«Aujourd'hui (NDLR: vendredi), on ne peut qu'espérer des chiffres en chute», samedi et dimanche. «Mais c'est très difficile de se fixer, ça change de jour en jour», soupire le Premier ministre Xavier Bettel. L'échéance fixée par le gouvernement pour introduire de nouvelles restrictions, comme la fermeture des bars et restaurants, entre autres, tombe lundi. «Ce qu'on veut, c'est une baisse vraiment significative».

Si les chiffres de ce vendredi semblent un peu encourageants, avec 519 infections, ceux publiés mercredi (891 cas, un record) et jeudi (670 cas) restent inquiétants. Le gouvernement tranchera donc lundi et, s'il le faut, la Chambre des députés pourra voter les nouvelles restrictions et fermetures. «Je sais que c'est dramatique pour ceux que ça concerne», souffle le Premier ministre, qui explique ses décisions.

«Pour pouvoir mieux vivre après»

«On a des disponibilités dans les hôpitaux qui ne sont pas illimitées», rappelle le chef du gouvernement. «Aujourd'hui, quand on dit qu'on a presque la moitié d'occupation des soins intensifs, il ne faut pas oublier qu'on n'a pas que des patients Covid, au Luxembourg». Actuellement, 41 patients Covid sont traités en soins intensifs au Grand-Duché.

«Je ne peux pas vivre dans un pays où on dit qu'il n'y a plus de place pour les autres qui ont besoin de soins intensifs», martèle Xavier Bettel. «Donc on est obligés, comme on ne voit pas de baisse significative dans les hôpitaux, de prendre des mesures pour trois semaines. Dans d'autres pays c'est un confinement complet, ici on continue à pouvoir vivre, mais on doit se donner certaines restrictions pour pouvoir mieux vivre après».

Le Premier ministre explique que les spécialistes ont recommandé au gouvernement de se donner de la marge en faisant baisser les courbes de la pandémie, alors que le pays est sur un plateau à un niveau élevé, depuis trois semaines. «Si on part de 600, 700, 800 cas par jour et qu'on a une augmentation forte, on n'y arrivera plus, du jour au lendemain».

(jw/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • blablabla le 20.11.2020 17:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    No stress! Le nombre de test effectués le we est toujours inférieur, et comme par magie, le nombre de cas aussi . Donc .... pas de restriction lundi , tout ira pour le mieux dans le meilleur des mondes ! Ils sont intelligents de porter leur décision à lundi les cocos !!

  • L'annonce le 20.11.2020 16:33 Report dénoncer ce commentaire

    Après l'annonce puis l'annonce de l'annonce, ne manquez pas, lundi, l'annonce de l'annonce de l'annonce. C'est une bonne chose de préparer l'opinion publique et l'électorat, c'en est une autre de mettre en danger toute une population par couardise. fermez les lieux où le masque ne peut être porté (bars, restaurants, piscines, salles de sport...), soutenez ces secteurs d'activité et rendez le masque obligatoire partout ailleurs, rue comprise. D'ici là, bonne chance demain dans les rues bondées de Luxembourg, avec une majorité de frontaliers n'en respectant pas le port.

  • Eschois le 20.11.2020 16:08 Report dénoncer ce commentaire

    - Pour l'heure, les hôpitaux n'ont pas procédé à une déprogrammation générale des interventions chirurgicales non urgentes programmées, assure le Premier ministre, (dans le petit encadré). Et pourtant je connais des gens qui ont eu leurs interventions annulés pour cause de chirurgiens malades... Bon, ce n'est pas une déprogrammation générale des interventions, mais si les chirurgiens commencent a être malade, c'est pas cool...

Les derniers commentaires

  • Absurde le 22.11.2020 09:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et nous on veut des dirigeants responsables, censés, ouverts aux critiques, maintenant !

  • william wiroth le 21.11.2020 21:59 Report dénoncer ce commentaire

    moi je vois surtout des jeunes luxo dans le train sans masque et qui vous rigolent au nez.ca les amusent

  • Gabrielle le 21.11.2020 21:10 Report dénoncer ce commentaire

    Que donne l'analyse des eaux usées? C'est un facteur important à connaître pour, soit anticiper une augmentation des cas, soit pour admettre une baisse. Pourquoi cette information n'est-elle plus communiquée?

  • Reality le 21.11.2020 16:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bien dit !

  • Reality le 21.11.2020 16:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et c'est pour ça qu'il propose un confinement partiel de 15 jours seulement la bonne blague du siècle.