Fernand Etgen

03 août 2020 07:00; Act: 03.08.2020 10:11 Print

«Pas de cas de Covid à la Chambre des députés»

LUXEMBOURG - Le président de la Chambre des députés, Fernand Etgen (DP) fait le point sur une année particulière, marquée par l'épidémie de coronavirus.

storybild

Fernand Etgen est le président de la Chambre des députés. (photo: Julien Garroy)

Sur ce sujet
Une faute?

2020 a été une année très particulière à la Chambre des députés...

Fernand Etgen: Oui, c'est peu dire que l'année a pris une tournure différente pour les raisons que l'on connaît. Mais c'est aussi l'année où nous avons eu le plus de pétitions, le plus de questions parlementaires et le plus de questions urgentes. Par ailleurs, nous n'avions jamais eu autant de réunions et de séances plénières. Le programme a été chargé.

Ce programme a-t-il été bouleversé?

Je ne crois pas. Les différents départements ministériels ont fonctionné. Des solutions ont été trouvées sur un grand nombre de projets, exception faite de certains grands travaux... Je pense à la nouvelle loi sur les impôts qui n'a pas pu avancer. C'est normal en raison du contexte. Mais en ce qui concerne notre activité journalière, la Chambre a fonctionné.

Comment le députés ont travaillé durant l'épidémie?

Nous avons tout de même dû déménager au Cercle Cité. Heureusement, les infrastructures étaient suffisantes pour respecter les règles de distanciation, tout en s’assurant que tous les députés puissent participer.

Certaines pratiques vont rester?

Le principe des réunions en visioconférence est un des éléments que l'on pourrait poursuivre, par exemple lorsqu'il s'agit simplement d'approuver un rapport. Mais pour les grands débats, la présence est nécessaire.

Des parlementaires ont-ils contracté le coronavirus?

Pour l'instant, nous n'avons pas eu de cas entre les députés. Nous sommes fiers d’avoir pu respecter des règles strictes. La poursuite de l'activité de la Chambre a pu être garantie à tout moment.

Certains élus ont-ils fait part de leurs craintes?

Tout le monde était sceptique au début. Mais chacun a pu constater que les règles étaient respectées entre collègues. Par la suite, les réticences étaient beaucoup moins nombreuses...

(Recueilli par Thomas Holzer)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • HelmutHeimat le 03.08.2020 10:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On le voit tout souriant sur la photo mais avec la deuxième vague du Corona qui déferle sur le GDL, le gouvernement qui ne fait rien, aucune information sur la surveillance des quarantaines, aucune mesure supplémentaire, et les frontières qui se referment sur nous, comment peut-on être aussi souriant ?

  • mesde le 03.08.2020 14:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    A ben en restant au chaud à la maison et en gardant 100% du salaire il a quoi être heureux le p’ti loup sur la photo. C’est certain il reste à distance du covid

  • Schlapp le 03.08.2020 14:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Helmut, voyons Helmut, il est tout souriant peut être parce qu'à la fin de l'interview il sera en vacances non ? et visiblement le reste du gouvernement aussi !

Les derniers commentaires

  • Jessy James le 06.08.2020 20:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il n, a rien a faire que de lever la cloche et bouger la main à droite et à gauche pour trouver le son de la cloche. Après il rigole, parce que il pense, pourquoi il a appris autant pour faire ce travail

  • Schlapp le 03.08.2020 14:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Helmut, voyons Helmut, il est tout souriant peut être parce qu'à la fin de l'interview il sera en vacances non ? et visiblement le reste du gouvernement aussi !

  • mesde le 03.08.2020 14:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    A ben en restant au chaud à la maison et en gardant 100% du salaire il a quoi être heureux le p’ti loup sur la photo. C’est certain il reste à distance du covid

  • Salentina le 03.08.2020 10:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bizarre car moi je n'ai aucune de mes connaissances qui n'a ete infectee

    • @salentina le 03.08.2020 11:42 Report dénoncer ce commentaire

      Et ça prouve quoi? Vous essayez de dire quoi? Que les infirmières, médecins, urgentistes, aides soignantes et autres font parti d'un énorme complot et nous mentent. N'oubliez pas de leurs dire la prochaine fois que vous les voyez. Moi j'en connais plusieurs qui sont infectés.

    • Déni de covid ? le 03.08.2020 13:26 Report dénoncer ce commentaire

      Je suis d'accord. J'ai plusieurs connaissances infectées, dont une dont l'histoire a été publiée dans l'essentiel au début du confinement. Attention, ce genre de déni est dangereux. Vous voulez l'attraper pour vous prouver que ça existe, comme aux USA ? C'est un jeu débile qui conduit à la catrastrophe que les USA sont en train de connaître: ils battent le record mondial des contagions par manque d'intelligence, c'est la décadence pour une nation qui se prétend aussi grande... Dans ce cas, je voudrais bien qu'on me donne un milliard d'euros car je ne pense pas que les milliardaires existent.

  • HelmutHeimat le 03.08.2020 10:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On le voit tout souriant sur la photo mais avec la deuxième vague du Corona qui déferle sur le GDL, le gouvernement qui ne fait rien, aucune information sur la surveillance des quarantaines, aucune mesure supplémentaire, et les frontières qui se referment sur nous, comment peut-on être aussi souriant ?