Santé au Luxembourg

14 juin 2019 08:00; Act: 14.06.2019 09:31 Print

Attention à une «petite flambée» de la varicelle

LUXEMBOURG - Au moins 16 personnes ont contracté la varicelle depuis le début de l'année au Grand-Duché. Une vraie recrudescence, d'après le ministère de la Santé.

storybild

La varicelle connaît une certaine recrudescence au Luxembourg.

Sur ce sujet
Une faute?

S'il est encore un peu tôt pour parler d'une épidémie, la varicelle connaît tout de même une recrudescence au Grand-Duché, comme l'a confirmé le ministère de la Santé à L'essentiel. Un foyer de contamination a également été identifié de l'autre côté de la frontière française, dans la région Grand Est. Au total, 16 cas ont été répertoriés au Luxembourg depuis le début de l’année. La maladie n’étant à déclaration obligatoire que depuis 2019, il est probable que l’ensemble des cas n'ait pas été porté à connaissance des autorités.

Le nombre de contaminations semble toutefois suffisamment important pour que le ministère reconnaisse «une petite flambée». Pas de raison de s'inquiéter outre mesure pour autant, la varicelle «est une maladie bénigne». Seules les femmes enceintes, bébés et autres personnes faiblement immunisées peuvent connaître des complications.

À noter que la maladie est très contagieuse. Elle se transmet par contact direct avec les personnes infectées, par la salive ou encore par le liquide conjonctival. Les personnes non-vaccinées ou celles qui n'ont pas encore contracté la maladies sont les plus à risque. Il arrive que la maladie se déclare deux fois au cours de la vie, même si cela s'avère relativement rare...

«Il est conseillé de contrôler le carnet de vaccination. Si quelqu'un n'a pas été vacciné, il est recommandé de réaliser les vaccins en concertation avec son médecin. Mieux vaut éviter tout contact avec les malades pour les personnes qui ne sont pas correctement immunisées», conseille le ministère de la Santé.

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • cylux le 14.06.2019 15:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Travaillant dans l’enseignement je n’ai plus vu de cas de varicelle depuis plus de 10 ans . La généralisation du vaccin ( comme aux États Unis ) ferait simplement disparaître cette maladie infantile hautement contagieuse et dangereuse dans certains cas . J’ai fais vacciner mes 2 enfants et je m’en réjouis .

  • Klein le 14.06.2019 13:21 Report dénoncer ce commentaire

    J'espère qu'un jour, les bases de l'immunologie serait une fois enseignées à l'école car l'ignorance est le plus grand danger. Concernant la varicelle, que bcp voient comme une maladie bénigne, ignorent que p. Ex. une femme enceinte, non immunisée, et contractant la varicelle, la transmettra immédiatement au fœtus. Le taux de mortatilité est de 30%. Pour les autres, on constate des lésions neurologiques graves et pulmonaires. Quand vous vous vaccinez, ne pensez pas qu'à vous (je sais, c'est difficile). Vous protégez aussi les autres, qui ne peuvent pas êtres protégés.

  • catherine le 14.06.2019 14:45 Report dénoncer ce commentaire

    Sachez aussi que la varicelle peut entraîner les Zona plus tardivement. C'est une maladie aussi difficile à diagnostiquer

Les derniers commentaires

  • tomo le 14.06.2019 18:44 Report dénoncer ce commentaire

    Sur mon carnet de vaccination Luxembourgeois toute les cases sont cochées mais il n'y a pas écrit varicelle? Par contre j'ai été normalement déjà vacciné quand j'était petite et je l'ai déjà eu a 4 ans...

  • realite le 14.06.2019 18:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Cylux ma fille bien qu étant vacciner l a eu

  • Christian le 14.06.2019 17:27 Report dénoncer ce commentaire

    Bientôt ce sera avec la varicelle comme maintenant avec la rougeole. "Grâce" au vaccin, nous n'avons plus d'épidémie de varicelle, puisque les enfants sont vaccinés. J'imagine que, dans quelques années, quand l'immunité vaccinale aura disparu, on verra des épidémies de varicelle qui toucheront des ados ou de jeunes adultes ou des bébés, ce qui était rare avant la vaccination. Et là, la maladie est plus dangereuse. Où est le bénéfice? Quant aux graves complications neurologiques, elles peuvent aussi survenir après vaccination...

  • cylux le 14.06.2019 15:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Travaillant dans l’enseignement je n’ai plus vu de cas de varicelle depuis plus de 10 ans . La généralisation du vaccin ( comme aux États Unis ) ferait simplement disparaître cette maladie infantile hautement contagieuse et dangereuse dans certains cas . J’ai fais vacciner mes 2 enfants et je m’en réjouis .

    • René le 14.06.2019 16:54 Report dénoncer ce commentaire

      @Christian vous oubliez manifestement les complications neurologiques graves de la varicelle chez l'enfant.

  • Christian le 14.06.2019 15:03 Report dénoncer ce commentaire

    S'il est vrai que la maladie est grave pour la femme enceinte, pourquoi ne faire faire un dosage d'anticorps avant d'envisager une grossesse et de vacciner le femme si elle n'est pas immunisée? De la sorte on éviterait les complications de la maladie pendant la grossesse et permettrait à quasiment tout le monde d'étre immunisé naturellement. Donc on éviterait aussi les risques du vaccin. Et, on a le meilleur des deux mondes.