Aides aux étudiants

02 avril 2014 07:30; Act: 02.04.2014 11:16 Print

Pétition du LCGB pour préserver les bourses

LUXEMBOURG - Le projet de réforme des aides aux étudiants ne plaît pas au LCGB. Il propose une alternative.

storybild

Le LCGB veut des prêts plus élevés pour les étudiants inscrits dans les villes les plus chères.

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Le volet mobilité des aides financières aux étudiants tel qu’il a été présenté par le ministre de l’Enseignement supérieur, Claude Meisch (DP), ne passe pas.

Mardi, c’est le LCGB qui a tiré à boulets rouges sur le texte de loi. Au lieu de baser l’octroi d’une bourse de mobilité sur le fait qu’un boursier étudie à l’étranger ou pas, le LCGB préconise de baser cette clause sur le fait qu’un étudiant ait à charge ou non un appartement.

Un étudiant de Knapphoscheid qui étudie à Esch-Belval n’est-il pas, finalement, dans la même situation qu’un Dudelangeois qui étudierait à Metz? Jugeant le montant des bourses de 2 000 euros par an dérisoire, le LCGB demande au gouvernement de revoir sa copie et de fixer le montant à 4 000 euros.

«Cette somme correspond au montant des allocations familiales pour les enfants de plus de 18 ans avant leur suppression en 2010», a argumenté hier le président du LCGB, Patrick Dury. Le syndicat chrétien craint par ailleurs d’autres discriminations et demande «au gouvernement d’œuvrer pour une égalité des traitements des étudiants luxembourgeois à l’étranger», selon Patrick Dury. Ainsi, en Allemagne, un étudiant sera soumis au paiement de la redevance audiovisuelle alors qu’en France, au contraire, un étudiant même étranger pourra bénéficier des aides de l’État pour son loyer. Enfin, le syndicat LCGB a lancé une pétition en ligne.

Patrick Théry