Luxembourg - Thionville

02 mars 2017 16:57; Act: 02.03.2017 17:35 Print

Peu de trains pour rentrer, la situation reste difficile

LUXEMBOURG/THIONVILLE - Seuls six trains circuleront entre 16h et 20h entre Luxembourg et Thionville ce jeudi et la situation ne va pas s'arranger vendredi.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

La SNCF a publié la liste des trains qui circuleront en fin de journée ce jeudi et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'ils se feront plutôt rares: entre 16h et 20h, seuls six trains circuleront contre près d'une trentaine habituellement. La faute à un très grand nombre de conducteurs français qui ont exercé leur droit de retrait, estimant que les conditions de sécurité n'étaient pas remplies, après la collision mortelle du 14 février dernier à Dudelange.

La situation ne va pas s’arranger vendredi, selon le plan transmis par les CFL. Ainsi, il ne faudra compter qu'avec cinq trains entre 6h et 9h vendredi matin, dans le sens Thionville-Luxembourg. et seulement 6 trains entre 16h et 20h dans le sens Luxembourg-Thionville.

À noter qu'en plus d'être patients, les usagers devront se montrer résistants: chaque train ne comportera qu'une rame. Un service de bus complémentaire est toujours en service entre 6h et 10h et entre 16h et 20h.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Frontalierxédé le 02.03.2017 17:37 Report dénoncer ce commentaire

    Dès la reprise véritable du trafic, je ferai moi aussi jouer mon droit de retrait quant à la présentation de mon titre de transport. Dussé-je passer devant la police ferroviaire avant de le présenter. Enfin, à condition que le contrôleur daigne effectuer ses contrôles. Mais il est vrai qu'il est plus facile de pointer du doigt les fraudeurs alors que les contrôles sont si rares.

  • bartzen le 02.03.2017 20:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bravo la CFL de venir nous cherchez à Thionville

  • Christophe le 03.03.2017 08:45 Report dénoncer ce commentaire

    Je tenais à féliciter la CFL qui assure au moins un minimum de service en fonction de leurs possibilities Un accident peut arriver à tout le monde hélas Honte à la SNCF et à leurs syndicats gauchistes qu iexploitent à nouveau cette situation pour ne rien faire tout en étant payé grassement Que l'on évoque aussi leurs régimes spéciaux très avantageux Un frontalier excédé qui lui va travailler

Les derniers commentaires

  • olga le 03.03.2017 09:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Toujours monter le doigt sur le PAT luxembourgeois Je me rends régulièrenent à Paris avec le TGV... C est rare qu ' on est contrôlé par le contrôleur français....

  • Christophe le 03.03.2017 08:45 Report dénoncer ce commentaire

    Je tenais à féliciter la CFL qui assure au moins un minimum de service en fonction de leurs possibilities Un accident peut arriver à tout le monde hélas Honte à la SNCF et à leurs syndicats gauchistes qu iexploitent à nouveau cette situation pour ne rien faire tout en étant payé grassement Que l'on évoque aussi leurs régimes spéciaux très avantageux Un frontalier excédé qui lui va travailler

  • Didier Rappelera le 03.03.2017 08:17 Report dénoncer ce commentaire

    Bonjour la transparence!

  • Phil le 03.03.2017 08:02 Report dénoncer ce commentaire

    Prenez la voiture!

  • Réfléchir_C_Désobéir le 02.03.2017 23:44 Report dénoncer ce commentaire

    On ne choisit pas forcément tous où on travaille, n'y où on veut habiter. Bref on en a juste marre d'être les otages des problèmes métaphysiques des syndicats de la SNCF : Pourquoi notre contrôleuse s'est elle faite agresser ? La justice fait-elle bien son travail dans notre monde ? Faut-il reprendre le travail comme nos voisins étrangers ? On y est pour rien nous... pourquoi s'en prendre à nous depuis 2 mois ?