Luxembourg

28 juillet 2021 17:46; Act: 28.07.2021 19:03 Print

Plus de 18% des nouveaux infectés étaient vaccinés

LUXEMBOURG - Moins d'un cinquième des personnes récemment contaminées au Covid-19 au Luxembourg bénéficiaient d'un schéma vaccinal complet.

storybild

Le vaccin contre le Covid-19 protège globalement des formes graves. (photo: Julien Garroy)

Sur ce sujet
Une faute?

Pour la troisième semaine consécutive, le nombre de contaminations au Covid-19 a diminué au Luxembourg (727 cas contre 566 la semaine précédente), d'après la rétrospective Covid transmise mercredi par le ministère de la Santé. Mais plus que cette dynamique plutôt rassurante, ce sont les chiffres communiqués sur le statut vaccinal des nouveaux contaminés qui suscitent l'intérêt.

Ainsi, 18,6% des nouveaux cas disposaient d'un schéma vaccinal complet. Tous avaient donc reçu deux doses de Pfizer, d'AstraZeneca, ou de Moderna ou une seule dose de Janssen. Mais ces chiffres ne disent pas quand la personne a été contaminée. Il n'est pas à exclure que certaines d'entre elles avaient déjà contracté le virus avant de bénéficier d'une vaccination complète.

Les 81,4% de nouveaux cas qui n'étaient pas vaccinés comportent également les personnes en attente d'une deuxième dose, précise le ministère de la Santé à «L'essentiel». «Leur schéma n'étant pas complet, nous considérons qu'ils n'ont pas tous les anticorps nécessaires».

1 515 frontaliers vaccinés au Luxembourg

Ces chiffres rappellent que la vaccination demeure largement bénéfique pour limiter le risque d'infection, même si elle ne protège pas à 100%. En revanche, les deux doses de vaccin permettent d'éviter la très grande majorité des formes graves. Illustration de cette réalité, les hôpitaux luxembourgeois n'ont pas connu de nouvelle vague malgré le rebond récent de l'épidémie dans le pays.

Le fait que les jeunes, moins à risques, soient majoritairement touchées par ces nouvelles contamination y a également contribué. D'après les deniers chiffres, la tranche d'âge 15-29 ans avait toujours le taux d'incidence le plus élevé (206 cas pour 100 000 habitants) devant les 30-44 ans (104 pour 100 000 habitants). Sans grande surprise, ces populations sont les plus actives et ont été moins vaccinées que leurs aînées.

Depuis le début de la campagne, 336 173 résidents ont été complètement vaccinées, soit près de 55% de la population luxembourgeoise. À noter que depuis l’ouverture de la vaccination aux frontaliers le 12 juillet et jusqu’au 27 juillet, 1 515 frontaliers ont reçu leur première dose au Luxembourg.

(Thomas Holzer/L'essentiel)