Au Luxembourg

05 décembre 2019 14:37; Act: 05.12.2019 15:05 Print

Plus de 700 000 personnes sont affiliées à la «sécu»

LUXEMBOURG - Le nombre d'affiliés à la sécurité sociale luxembourgeoise s'est élevé à 724 195 en 2018, en hausse de 13,6% par rapport à 2014, indique un rapport.

storybild

Les salariés représentaient en 2018 le plus grand nombre d'assurés.

Sur ce sujet
Une faute?

Le nombre de résidents et de frontaliers progresse d'année en année au Luxembourg. Et le nombre d'affiliés à la sécurité sociale luxembourgeoise aussi. C'est en tout cas ce qu'indique le premier rapport annuel du Centre commun de la sécurité sociale. Ainsi 724 195 assurés étaient recensés en 2018, en hausse de 13,6% par rapport à 2014 (637 149 assurés). À noter que le cap des 700 000 assurés avait été franchi en 2017.

Dans le détail, les salariés représentaient l'an dernier le plus grand nombre d'assurés (431 379), suivis par les bénéficiaires de pensions (215 380), les indépendants (39 607), les assurés volontaires (17 323), les salariés dans un ménage privé (9 928), les salariés intérimaires (8 615) et les salariés au régime occasionnel (1 962).

5,8 milliards de cotisations

Concernant les cotisations sociales, le Centre commun en a prélevé en 2018 quelque 5,8 milliards d'euros pour alimenter les différents fonds que représentent les différents risques assurés. Le montant presque identique de quelque 5,78 milliards euros a été réellement perçu et reparti à ses parties prenantes, dont notamment la Caisse nationale d’assurance pension ou encore la Caisse nationale de santé.

Pour rappel, le Centre commun est non seulement compétent pour l’affiliation des assurés au Luxembourg et de la mise en compte des cotisations sociales, mais il intègre aussi un vaste centre informatique commun à toutes les institutions de sécurité sociale (AAA, CNAP, CNS, CAE, FNS,…).

(ol/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Mass Lux le 05.12.2019 15:31 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut renforcer les contrôles pour éliminer la fraude qui coûte cher au citoyen payant l'impôt!

  • lelou le 05.12.2019 22:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La fracture des medicines et hopitaux reste vague et n’est pas controlé par la CNS!

  • Nomi le 05.12.2019 16:56 Report dénoncer ce commentaire

    Les fraudes vont augmenter avec le tiers payant !

Les derniers commentaires

  • Luxo le 07.12.2019 01:15 Report dénoncer ce commentaire

    S'il y a un risque de fraude, c'est du coté des médecins que ça se passe, pas chez les patients. En remplaçant la médecine libérale par des médecins salariés on résout tous les problèmes et les frais de fonctionnement de la CNS. Plus besoin de carte, car toutes les personnes qui se présentent chez un médecins ou à l’hôpital seront soignés sans justificatifs et pour la parts qui n'est pas pris en charge ils payeront la différence au médecin ou au pharmacien. De cette façon il sera possible de se faire soigner anonymement si on le souhaite.

  • lulu la chèvre le 06.12.2019 12:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Alors c'est l'occasion de faire baisser les cotisations sociales des petits indépendants !

  • Joel Templemann le 06.12.2019 09:17 Report dénoncer ce commentaire

    Le problème des structures de soin c'est d'abord l'incompétence des cadres et la financiarisation au détriment de la qualité es soins. Le principal responsable c'est la CNS.

    • Gary Thum le 06.12.2019 11:34 Report dénoncer ce commentaire

      Le népotisme luxembourgeois nuit à l'efficacité de tout le secteur publique. La CNS de son côté est plus particulièrement sensible au ressentiment national qui voudrait que les Luxembourgeois soient en droit d'être soignés par des médecins Luxembourgeois.

  • Isit Dangerous? le 06.12.2019 08:11 Report dénoncer ce commentaire

    c'est bien de cacher le nom sur la carte, mais on voit le code barres...

  • virinoh le 06.12.2019 06:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je suis choqué par les proportions : 400’000 de cotisants salariés pour 200’000 de pensions?! C’est moi ou il y a un problème?

    • pompo le 06.12.2019 08:47 Report dénoncer ce commentaire

      En effet, les maths ne collent pas trop ici

    • D Dalton le 06.12.2019 09:08 Report dénoncer ce commentaire

      Les Luxembourgeois partent trop tôt en retraite.