Circulation au Luxembourg

20 janvier 2020 06:54; Act: 20.01.2020 09:34 Print

Plus de 8 000 km de routes ont été digitalisées

LUXEMBOURG - Les voitures de la firme Cyclomedia ont photographié les routes du pays pendant des mois, afin de créer une base de données d'images panoramiques 3D.

storybild

Il s'agit de créer une base de données pour le travail de l'administration.

Sur ce sujet
Une faute?

Peut-être les avez-vous croisées? Ces derniers mois, les voitures de la compagnie allemande Cyclomedia, équipées d’un appareillage de prise de vue, ont sillonné les routes du Grand-Duché. Contrairement aux images prises par les Googlecar, celles collectées par Cyclomedia ne seront pas visibles du grand public. «Il s’agit d’une digitalisation du réseau routier luxembourgeois d’un point de vue génie civil (projets, entretiens, autorisations) en vue de la création d’un système d’information routier», explique Ralph Di Marco, chargé de communication des Ponts et Chaussées.

«C’est une tâche conséquente. Nos équipes ont parcouru le pays avec sept ou huit voitures depuis septembre dernier», a détaillé à L’essentiel l'un des chauffeurs de Cyclomedia. «Au total, 8 100 kilomètres d’autoroutes, routes nationales, chemins repris et voiries communales ont été parcourus, ajoute Ralph Di Marco.

Ceci afin de créer une base de données d’images panoramiques 3D répertoriant les éléments de base nécessaires pour le travail quotidien de l’administration (géométries, signalisations, équipements de voirie…)». Le projet en est au stade de l’évaluation des données récoltées. Concernant l’anonymisation, chaque indication pouvant servir à identifier une personne (visage, plaque d’immatriculation...) est rendue illisible.

(Séverine Goffin/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • benvoyons le 20.01.2020 07:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    encore un super outil un super résultat sans doute un super budget pour nos ânes du service route à Luxembourg...a t on besoin de ça...mettez des drones sur chaque autoroute vous vous rendrez compte de suite sur vos compétences depuis mini 20 ans

  • RLB le 20.01.2020 08:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Sinon, il y a le projet OpenStreetMap qui recense tout, jusqu'à la borne d'incendie, les passages piétons, les DAB, les feux de circulation, etc... Et Mapillary pour les photos. Mais on peut réinventer la roue si ça amuse...

  • la trois le 20.01.2020 07:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    tellement écologique.....

Les derniers commentaires

  • Sarka Stick le 20.01.2020 16:26 Report dénoncer ce commentaire

    C'est une bonne initiative, enfin on aura une carte avec des rues, des routes, des noms de rues etc etc... fini la jungle

  • Vindulux le 20.01.2020 14:56 Report dénoncer ce commentaire

    L'état a dépensé une fortune. La base de données existe. Alors pourquoi ne pas la rendre accessible au public? Ca nous éviterait d'utiliser google.

  • made my day le 20.01.2020 12:49 Report dénoncer ce commentaire

    «Il s’agit d’une digitalisation du réseau routier luxembourgeois d’un point de vue génie civil»[...] Trop trop mort de rire

  • luis le 20.01.2020 10:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    le argent du contribuable qui va servir a améliorer les routes je crois pas

  • écologie le 20.01.2020 09:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pauvre peuple. Le coût écologique pour cette mise en place ensuite les ordinateurs pour traiter les données, les stocker et toute la structure pour la mise à disposition des voyeurs virtuels... Quel gâchis de ressources, de temps et d'énergie pour pas grand chose...