Au Luxembourg

16 août 2021 08:00; Act: 15.08.2021 17:41 Print

Plus de 83 000 résidents utilisent l'«Ecobox»

LUXEMBOURG - Ces «boîtes intelligentes», qu'il est possible d'obtenir en versant une consigne, permettent d'emporter les restes au terme de votre repas.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

83 218 «Ecobox» sont actuellement en circulation. C'est ce qu'indique Carole Dieschbourg, la ministre de l'Environnement, en réponse à une question parlementaire posée par le député Pirate Sven Clement. Pour rappel, ces «boîtes intelligentes» avaient été lancées en 2018 pour réduire le gaspillage alimentaire. Le principe? Pour obtenir votre «Ecobox» (qui existe en deux formats, 1 000 ml ou 500 ml) dans les cantines ou restaurants partenaires, il vous suffit de verser une consigne de 5 euros et vous obtenez un récipient fermé pour pouvoir emporter les restes au terme d'un repas.

«En mai 2021, 84 310 "Ecobox" avaient été livrées depuis le début du projet, précise Carole Dieschbourg. Entretemps, 1 012 ont été retournées, soit 1,2% du total». Désormais, 298 distributeurs (restaurants, cantines, communes et autres distributeurs) sont partenaires de l'opération.

Pour les pizzas

Le ministère de l'Environnement estime de manière approximative que chaque Ecobox est utilisée en moyenne une fois par semaine, ce qui économise quatre millions d'emballages à usage unique par an. Les autorités souhaitent d'ailleurs élargir le concept, en lançant d'autres formes de contenants, par exemple pour les pizzas, note le Wort. Cette démarche s'inscrit dans la stratégie zéro déchet du ministère. À compter du 1er janvier 2022, les restaurants devront servir les repas et boissons consommés dans l’enceinte de l’établissement dans des récipients réemployables. Obligation qui s’étendra à la vente à emporter à partir du 1er janvier 2024.

Cela devait permettre de contribuer à réduire le gaspillage alimentaire au Luxembourg. Selon les chiffres les plus récents (2018-2019), chaque résident a jeté en moyenne 118 kg de nourriture par an, dont plus d'un tiers serait évitable (48 kg). Par consommateur et par jour, ce ne sont pas moins de 324 g d'aliments qui finissent à la poubelle.

(ol/L'essentiel )

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.