Au Luxembourg

26 novembre 2019 10:00; Act: 26.11.2019 10:35 Print

Pour Claire, études et emploi ne sont pas incompatibles

LUXEMBOURG - Comme d'autres jeunes, Claire a fait le choix de travailler le week-end en plus de se consacrer à ses études.

storybild

Lors de sa première année à l'université, Claire avait travaillé en supermarché au rayon fruits et légumes. (photo: L'essentiel)

Sur ce sujet
Une faute?

Au Luxembourg, les lycéens et étudiants âgés de plus de 16 ans peuvent travailler en parallèle de leurs études et en dehors des vacances scolaires. Mais, pas plus de quinze heures par semaine sur une période d'un mois ou de quatre semaines, à l'exclusion des vacances.

C'est le choix de Claire Deimel, de Mersch. «Je voulais déjà travailler lorsque j'étais en première, mais je n'avais pas trop de temps, alors j'ai commencé en première année à l'université», raconte la jeune femme de 22 ans. Pendant deux ans et demi, elle a travaillé au sein d'un supermarché au rayon fruits et légumes.

Gagner son «propre argent»

«Je voulais gagner un peu d'argent et comme je n'avais pas beaucoup d'heures de cours, c'était possible. Je vis chez mes parents et je n'aime pas demander de l'argent, et encore moins à eux. Ce travail m'a beaucoup motivée pour gagner mon propre argent», ajoute-t-elle. Son travail n'a rien à voir avec le sujet de ses études, mais il lui a beaucoup apporté. «J'ai appris le fonctionnement d'un supermarché, les clients et mes collègues m'ont beaucoup apporté sur le plan professionnel. Ce travail m'a toujours motivée à fournir plus d'efforts à l'université.

Claire commence désormais un master en littérature allemande à Vienne. Elle change de ville et de pays, mais certainement pas d'habitudes: elle a bien l'intention de trouver un autre travail là-bas.

(Marion Mellinger/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Patrick le 26.11.2019 11:01 Report dénoncer ce commentaire

    Que ce soit en Allemagne, en France ou en Belgique, la plupart des étudiants que je connais ont tous un petit travail sur le côté pour payer leurs études, alors, pourquoi pas ici ?

  • Le Vieux le 26.11.2019 11:09 Report dénoncer ce commentaire

    Faut croire que les études ne sont pas toutes les mêmes: moi quand j'étais à l'UNI je n'avais pas le temps pour un job à côté: trop de cours et de travaux à faire. Il est mauvais de faire croire aux jeunes que travailler en plus d'étudier. Le temps qu'on passe au job n'est pas passé à étudier. Sans parler de la fatigue... Et puis tant qu'on y est, pourquoi pas financer soi-même ses études tant qu'on y est ? comme aux US. Histoire de bien commencer sa vie d'adulte avec un crédit.

  • Laurent le 26.11.2019 11:12 Report dénoncer ce commentaire

    Impossible de travailler avec des études de médecine les programme c est l horreur que l état donne des bourses convenable car les étudiants sont exploite et mal payes

Les derniers commentaires

  • Claude Bernardinis le 27.11.2019 12:39 Report dénoncer ce commentaire

    Sait-on exactement quelle est la part des étudiantes qui recourent à la prostitution pour financer leurs études?

  • victor le 27.11.2019 11:26 Report dénoncer ce commentaire

    les étudiants on plus de possibilités en Luxembourg merci Luxembourg

    • Doris Brettar le 27.11.2019 12:40 Report dénoncer ce commentaire

      Leurs parents sont riches, ils peuvent bien payer.

  • sycloux le 27.11.2019 10:09 Report dénoncer ce commentaire

    Nous ne sommes pas mettre de notre propre destin:travailler et l'école en même temps grâce a vous,c'est possible.

  • Virginie le 27.11.2019 08:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quand je travaillais chez MC do, la plupart de mes collègues étudiants ont ratés leurs études...

  • patience le 27.11.2019 07:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @optimiste quand on veut tout faire on ne fait rien de bien.... @ le vieux je confirme