Luxembourg

15 septembre 2020 14:13; Act: 15.09.2020 14:42 Print

«Pour l'abolition universelle» de la peine de mort

LUXEMBOURG - Jean Asselborn «condamne vivement» l'exécution du lutteur iranien et en profite pour rappeler l'opposition du Luxembourg à la peine capitale.

storybild

Jean Asselborn milite pour l'abolition universelle de la peine de mort.

Sur ce sujet
Une faute?

Le ministre des Affaires étrangères, Jean Asselborn, «condamne vivement l’exécution de Navid Afkari en Iran», a indiqué le gouvernement, dans un communiqué transmis mardi. L'Iran a annoncé samedi, avoir exécuté le jeune lutteur de 27 ans condamné à mort pour le meurtre d'un fonctionnaire lors d'«émeutes» en 2018.

Le Luxembourg se joint à une grande partie de la communauté internationale pour dénoncer cet acte, et rappelle son opposition à la peine capitale. «Comme ses partenaires de l’Union européenne, le Luxembourg est opposé à la peine capitale en tous lieux et en toutes circonstances, sans aucune exception».

«Un châtiment cruel, injuste et inhumain»

«La peine de mort est un châtiment cruel, injuste et inhumain qui n’offre aucune forme de dissuasion et rend les erreurs judiciaires irrémédiables. Le Luxembourg appelle tous les États appliquant encore la peine de mort à établir un moratoire en vue de son abolition définitive. Notre objectif reste son abolition universelle», poursuit le communiqué.

Et le chef de la diplomatie luxembourgeoise d'ajouter «notre attachement à la liberté d’expression et à la liberté de manifestation pacifique ainsi qu’au droit de chacun à un procès équitable».

Avec au moins 251 exécutions en 2019, l'Iran est, après la Chine, le pays qui a le plus recours à la peine capitale, selon le dernier rapport mondial sur la peine de mort publié par Amnesty.

(th/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Peuple et Démocratie le 15.09.2020 15:10 Report dénoncer ce commentaire

    Faisons déjà un referendum ici pour rendre au peuple son droit de décider peine de mort oui ou non

  • omi66 le 15.09.2020 14:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Selon moi, quelq‘un qui tue volontairement n‘a plus le droit de vivre sur cette planete. Un meutrier qui est en prison et vit sur les frais du contribuable, non merci.

  • Georges le 15.09.2020 15:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quel serait l'alternative équivalente Mr Asselborn ? Du logement gratuit au frais des contribuables sans valeur ajoutée pour le pays. Trop cher Mr Asselborn. Enlevez les lunettes pink svp.

Les derniers commentaires

  • Robert Klausner le 17.09.2020 18:04 Report dénoncer ce commentaire

    Robert Klausner Le problème c'est que trop souvent, des criminels , leur peine effectuée sont remis en liberté et s'empressent de rééditer leurs " exploits". On nous dit que les récidives sont peu courantes; un seul récidiviste , c'est un récidiviste de trop. Je proposerais, dans les cas les plus graves, l'application d'une peine de mort, mais sans exécution; le condamné ne pourrait en aucun cas bénéficier de mesure telle qu'un congé pénitenciaire ou d'une liberté conditionnelle.

  • Gemini le 16.09.2020 22:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Lamouettte. Vous avez raison à 100 pct.

  • SCHWARTZ le 16.09.2020 16:31 Report dénoncer ce commentaire

    avec tout mon respect Mr Asselborn petite question: un animal qui mord un humain pour se défendre é piqué (tuer par ingection) un humain qui tu un humain par libre choix avec toute sa tête tout bien planifier à le droit de vivre???? pouvez-vous svp donner une explication... Merci

  • Manoto le 16.09.2020 14:45 Report dénoncer ce commentaire

    En Iran, les exécutions pour meurtre ont lieu en présence des familles et du condamné et de la victime et le condamné est prévenu 2 jours avant son exécution. Ici rien de tel. Navid Afkari est décédé sous la torture. Les autorités ont préféré déclarer l'avoir exécuté. Tous les moyens (y compris le viol de sa mère, de sa soeur) ont été utilisés pour lui faire avouer un meutre survenu alors qu'il n'était pas présent sur les lieux. Son véritable crime: avoir manifesté son mécontentement dans la rue en 2018. Le peuple iranien sait ce qui l'attend. Le message est clair.

  • NOOOON le 16.09.2020 10:13 Report dénoncer ce commentaire

    et les violeurs/tueurs d'enfants on les garde aussi ??!! .. quelle justice a deux balles, on viens tuer votre enfant mais le mec reste en vie tranquille ... et celui qui viole vos petites filles ou petits garcons, il est arreté sans violence et apres 4ans il est dehors ... pfff obligé de se faire justice soi meme !!