Bettel se justifie

02 mars 2015 10:30; Act: 02.03.2015 13:17 Print

Pourquoi avoir freiné la fin du roaming?

LUXEMBOURG - La disparition des frais d’itinérance était prévue pour fin 2015, mais le projet a du plomb dans l'aile. Xavier Bettel tente de justifier ce contretemps.

storybild

La fin du roaming était programmée pour fin 2015. (photo: AFP)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Attendue depuis longtemps, la fin du roaming était programmée pour fin 2015. Un projet qui risque malheureusement de capoter, car plusieurs états membres de l’Union européenne l'ont freiné des deux pieds. Dans une réponse parlementaire publiée ce lundi, Xavier Bettel, ministre des Communications et des Médias, revient sur les raisons de ce contretemps. Il s'inquiète qu'«une démarche trop brusque ne s'accompagne d'une hausse des prix nationaux qui porterait finalement préjudice aux consommateurs».

En fait, quand vous voyagez dans un autre pays européen, vous utilisez le réseau téléphonique de ce pays. Mais c'est votre opérateur national qui va indemniser l'opérateur que vous avez utilisé. «En raison du déséquilibre des déplacements en Europe (certains États membres sont des destinations touristiques typiques, d'autres moins), ces versements entre opérateurs ne se compensent pas. Les opérateurs des pays les plus visités sont bénéficiaires, mais ils doivent aussi investir dans leurs réseaux pour que ceux-ci ne soient pas congestionnés par le trafic accru pendant la saison touristique», détaille Xavier Bettel, en réponse à une question posée par le député CSV, Laurent Mosar.

«Une hausse des tarifs nationaux»

Ces opérateurs reçoivent alors une contrepartie puisque «les opérateurs des autres États membres devront leur payer une compensation quand leurs clients se déplacent». Ce système d’indemnisation/compensation est complexe et coûteux. «Si on applique le "roam like at home" (NDLR: alignement des coûts des communications européennes sur les tarifs nationaux), ils ne pourront plus récupérer ces coûts auprès de l'abonné. Ils subiront donc une perte et chercheront à compenser cette perte par une hausse des tarifs nationaux», justifie le Premier ministre.

«La suppression à terme des frais d'itinérance reste l'objectif déclaré des trois institutions européennes, ce qui est fortement soutenu par le gouvernement luxembourgeois» rassure cependant le Premier ministre luxembourgeois. Pour rappel, la fin du roaming est un vieux serpent de mer puisqu'elle a, en théorie, été adoptée par la Commission européenne en septembre 2013. Ce qui laissait largement le temps d'anticiper une hausse des prix...

(Fatima Rougi/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Louis XIV le 02.03.2015 23:42 Report dénoncer ce commentaire

    L'argument selon lequel une suppression trop rapide du roaming pourrait avoir des effets négatifs sur les tarifs nationaux en raison du déséquilibre des déplacements entre pays (certains sont plus touristiques que d'autres) ne tient pas. En effet, nous avons connu la même situation avec les cartes bancaires qui permettent aujourd'hui de retirer de l'argent dans tous les GAB en Europe sans frais. Les banques des régions touristiques ont bien investi plus que d'autres situées dans des pays moins visités. Et cela marche très bien à présent sans facturation.

  • comprins le 02.03.2015 12:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Démocratie ...homme élu par le peuple et pour le peuple ... Quelle blague

  • RAK1947 le 02.03.2015 13:18 Report dénoncer ce commentaire

    menteur

Les derniers commentaires

  • Lili le 03.03.2015 12:57 Report dénoncer ce commentaire

    Imposer des taxes en tout genres afin que l etat se remplisse les poches, la ca va tres vite. On vote et les gens n ont qu a payer, tt en se cachant derriere l Europe. Par contre quand c est le peuple qui devrait beneficier de certains avantages, la on trouves ttes les excuses du monde et on oublie qu on est l Europe. Et ils essayent de nous faires avaler leur conneries par dessus le marcher. ils nous prennent vraiment pour des idiots.

  • Mr Anti-Picsou le 03.03.2015 08:08 Report dénoncer ce commentaire

    Arrêter le délire mensonger !!! C'est le monopole des industries des télécoms, tous fournisseurs/opérateurs confondus !! La raison est simple : Au Lux, Le Groupe Post a le monopole des télécoms malgré la présence de quelques opérateurs. Avec le roaming, le Groupe Post a peur que ces ses clients aillent à la concurrence chez les opérateurs frontaliers avec de meilleures offres! c'est très simple le truc. Alors, peu importe les dires monsongers de Mr Bettel, et autres personnalités européennes sur ce sujet, c'est une affaire de gros sous et nous consommateurs, nous sommes les vaches à lait !!!

  • Louis XIV le 02.03.2015 23:42 Report dénoncer ce commentaire

    L'argument selon lequel une suppression trop rapide du roaming pourrait avoir des effets négatifs sur les tarifs nationaux en raison du déséquilibre des déplacements entre pays (certains sont plus touristiques que d'autres) ne tient pas. En effet, nous avons connu la même situation avec les cartes bancaires qui permettent aujourd'hui de retirer de l'argent dans tous les GAB en Europe sans frais. Les banques des régions touristiques ont bien investi plus que d'autres situées dans des pays moins visités. Et cela marche très bien à présent sans facturation.

  • Nomi le 02.03.2015 17:18 Report dénoncer ce commentaire

    Connaissez-vous la différence entre dictature et démocratie ? On démocratie, le peuple élit ses dictateurs !

    • Catherine le 02.03.2015 19:26 Report dénoncer ce commentaire

      Excellent !!!!!!

    • Firmin le 02.03.2015 21:04 Report dénoncer ce commentaire

      Belle définition !

  • Gast.K. le 02.03.2015 17:06 Report dénoncer ce commentaire

    Je ne vois pas ou est le problème. Si les gens qui partent en vacances n'ont rien d'autre à faire que de téléphoner ou bien surfer sur leur smartphone, ils n'ont qu'à payer le prix un peu plus elevé. Moi je préfère la plage ou les visites de lieux inconnus. Et ceux qui ont vraiment besoin de leurs appareils pour leur boulot, qu'ils se le fassent rembourser par leur patron.