Tornade au Luxembourg

16 août 2019 11:37; Act: 16.08.2019 13:28 Print

Pourquoi certains toits sont partis et pas d'autres

PÉTANGE/BASCHARAGE - Une semaine après la tornade, les entreprises de toiture sont sur le pont pour intervenir auprès des maisons touchées. Des mois de travail les attendent.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Une semaine après la tornade qui a ravagé certains endroits de Pétange et de Bascharage, les personnes touchées poursuivent le long travail de reconstruction. Avec pour certaines d'entre elles, le souvenir terrible d'avoir vu leur toit s'envoler.

Jamais les entreprises de toiture n'avaient eu autant de travail dans la région au cours des dernières années. Entre 80 et 100 maisons ont perdu leur toit, les couvreurs ont du pain sur la planche. «L'urgence, ça a été de de retirer tout ce qui pouvait encore tomber. Pour le reste, nous ne pourrons intervenir véritablement que quand les assurances nous auront donné l'autorisation», explique Florian de l'entreprise Sanichaufer Toitures à Foetz.

« C'est une histoire de courant. Les maisons dans le passage ont subi le plus de dommages»

D'après le professionnel «plusieurs mois seront nécessaires» pour finaliser toutes les réparations. «Pour les maisons les plus touchées, comptez au moins six mois et une dépense moyenne de 20 000 euros pour tout refaire. De toute ma carrière je n'ai jamais vu ça».

Car toutes les habitations n'ont pas été impactées de la même manière. Dans les cas les plus graves, la charpente s'est envolée. Pour d'autres, ce sont des pièces de zinc qui sont parties, des tuiles qui se sont cassées en nombre important, sans oublier l'ardoise qui a perforé les façades.

Beaucoup se sont étonnés des différences de dégâts entre des maisons voisines. Certaines n'ont plus de toit, d'autres ont été épargnées. Un phénomène logique en réalité, qui n'a rien à voir avec l'état des toitures en question... «Ce n'est pas lié à la qualité des matériaux. C'est une histoire de courant. Les maisons dans le passage du tourbillon ont subi le plus de dommages, alors que les habitations voisines ont pu échapper à la catastrophe», conclut Florian.

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Norme Man le 16.08.2019 17:38 Report dénoncer ce commentaire

    certaines entreprises ne respectent pas les prescriptions constructives surtout en ce qui concerne les chainages des pignons et murs de refend. Il faut impérativement chainer les murs du dernier niveau avec des attentes dans la dernière dalle, un chainage de 24cm de béton armé mini. Pour certaines entreprises c'est superflu, on voit le résultat aujourd'hui. Avec des chainages correctement faits et une charpente solidement ancrées dans ce chainage on s'évite pas mal de soucis. On aurait certainement réduit les dégâts .

  • Resident Lux le 16.08.2019 14:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ya des toits mieux construits que d'autres ca se voit tout de suite.

  • Toiture posée vs fixée dans les murs le 16.08.2019 14:19 Report dénoncer ce commentaire

    LA vraie différence est surtout entre les toitures posées sur les murs et celles fixées / intégrées dans les murs. Dans ces cas pareils de très forts vents alors quand c'est dans les murs alors l'ossature tient, dans l'autre cas c'est comme un chapeau sur la tête avec un coup de vent qui le fait s'envoler.

Les derniers commentaires

  • Storm Chaser le 18.08.2019 13:59 Report dénoncer ce commentaire

    Une tornade est toujours composée de plusieurs vortex. Pour certaines ils sont au sein du tourbillon principal. Pour d'autres (comme celle de Pétange/Bascharage) certains vortex gravitent autour du tourbillon principal. Après une 1ère analyse sur le terrain et des nombreuses vidéos disponibles, ils s'avèrent qu'il y a eu jusqu'à 5 vortex gravitant autour de la tornade principale. Mais quel que soit le type de tornades, des dégâts incisifs apparaissent toujours. Vous pouvez avoir un abri de jardin intact à côté d'un toit bien ancré entièrement soufflé. C'est une caractéristique des tornades.

  • bonsens le 18.08.2019 12:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ils respectent pas les normes, ils te font payer un maximum et quand t’as besoin d’eux ils sont en validation

  • LuxSerge le 18.08.2019 09:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Résident Lux, un expert en toiture au premier coup d’œil, bravo !

  • Christian le 18.08.2019 08:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Exactement! Je suis tout à fait d’accord! Si c’est mal fait ca tient moins bien.

  • Nico le 17.08.2019 19:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    "les entreprises de toiture sont sur le pont pour intervenir auprès des maisons touchées. Des mois de travail les attendent. - on va pas les plaindre avec l'argent qu'ils vont toucher des assurances