Interview The Coronas

13 juin 2019 09:00; Act: 13.06.2019 10:21 Print

«Pourquoi pas jouer dans un stade au Luxembourg?»

DUDELANGE - Groupe très populaire en Irlande, The Coronas sera l’une des attractions de la 26e fête de la musique.

Sur ce sujet
Une faute?

«L’essentiel»: Vous serez l’une des têtes d’affiche de la fête de la musique. À quoi peut-on s’attendre?

Danny O’Reilly (chanteur): Nous sommes impatients de venir jouer ici pour la première fois. Nous sommes fiers d’être l’une des têtes d’affiche de cette soirée. En Irlande, nous pouvons jouer dans des stades, donc nous avons l’habitude de nous produire devant un public nombreux. Nous offrirons le meilleur show possible, avec beaucoup d’énergie.

Vous vous êtes beaucoup produit l’an dernier. Cette année sera à priori différente?

Oui, nous avons davantage choisi nos dates, nous voulions nous consacrer à l’enregistrement. Nous avons des festivals cet été en Irlande, des dates en Grande-Bretagne et à Berlin. L’année prochaine, nous jouerons aux États-Unis et en Australie. Nous sommes en train de nous organiser pour les deux prochaines années, qui vont être bien remplies.

Vous avez récemment sorti une nouvelle chanson, «Find The Water».

Nous avions achevé la précédente tournée en septembre dernier, qui nous avait fait voyager à travers le monde. Nous avons alors décidé de nous concentrer sur la musique, et nous sommes partis enregistrer à Los Angeles. C’est génial de pouvoir sortir de nouvelles choses, et «Find The Water» est un aperçu de ce que sera la suite, nous en sommes très fiers.

Des concerts spéciaux ont été prévus pour fêter cette sortie?

Oui, c’est super de pouvoir organiser ces petites soirées, et faire la promotion de notre musique. Il y a huit ans, nous jouions dans de petits clubs irlandais comme celui où nous avons joué à Dudelange (NDLR: Opderschmelz). Espérons que dans les années qui viennent, nous pourrons jouer dans un stade luxembourgeois ou à la Coque! Notre public varie d’un pays à l’autre, mais nous sommes toujours heureux de jouer, devant 2 000 ou 200 personnes.

Est-ce le premier single du prochain album?

Oui, et nous sortirons probablement le second single à la rentrée, en septembre, et l’album devrait arriver au début de l’année prochaine. Il sera assez différent de ce que nous avons déjà sorti.

Vous aviez sorti le précédent album «Trust the Wire» sur votre propre label, So Far So Good. Pourquoi avoir pris cette décision?

À l’origine, nous étions sur un label indépendant en Irlande, puis nous avons signé chez Universal pour la distribution en Grande-Bretagne. Depuis que nous avons notre propre label, nous sommes pris comme jamais, mais cela nous offre davantage de contrôle, sur la musique, les clips, la promo, les tournées. Si ça ne fonctionne pas, nous ne pourrons nous en prendre qu’à nous-mêmes.

Chacun de vos cinq albums s’est classé dans le top 3 en Irlande. Quel est le prochain objectif?

Nous voulons simplement faire des disques dont nous sommes fiers, écrire des chansons, continuer de faire des tournées.

(Recueuilli par Cédric Botzung)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.