Samedi au Luxembourg

02 août 2021 14:27; Act: 13.08.2021 20:48 Print

Pourquoi un homme a-​​t-​​il été abattu à Ettelbruck?

ETTELBRUCK - L'heure est déjà aux nombreuses questions au Luxembourg. Un homme a été neutralisé par la police, après avoir volé une voiture dans le nord du pays. Rappel des faits.

storybild

Un homme a été mortellement blessé, samedi soir, à Ettelbruck, après avoir tenté d'agresser deux policiers avec un couteau.

Sur ce sujet
Une faute?

Le résumé des faits

Le samedi 31 juillet 2021, un homme a été mortellement blessé, dans le nord du Luxembourg, après avoir tenté de menacer deux agents de la police grand-ducale. Le policier a-​​t-​​il répliqué de manière proportionnée en plein centre d'Ettelbruck? Le voisinage et la classe politique s'interrogent, alors qu'un appel à témoins a été lancé.

1. Un car-jacking à Hosingen

Selon le parquet de Diekirch, un vol avec violence a tout d'abord été commis dans le nord-est du Grand-Duché. Les faits se sont déroulés, visiblement en fin d'après-midi, à Hosingen, petit village de la commune de Parc Hosingen, dans le canton de Clervaux. «Un conducteur de voiture a été contraint de quitter son véhicule sous la menace d'un couteau», précisait le communiqué, tombé dimanche matin.

2. Course poursuite de Hosingen à Ettelbruck

L'auteur des faits, commis à Hosingen, a pris la direction d'Ettelbruck, avec la voiture volée. Lorsque la police a pris connaissance du vol, une course poursuite s'est engagée sur une vingtaine de km, dans le nord du Luxembourg, entre Hosingen et Ettelbruck.

3. L'auteur des faits arrêté à Ettelbruck

Au terme d'une longue course-poursuite, une patrouille de police a réussi à arrêter le véhicule à Ettelbruck. Selon un témoin des faits, voisin des lieux, l'arrestation s'est déroulée «vers 19h35» entre la rue du Canal, et la place Marie-Thérèse. Nous sommes situés là en plein centre d'Ettelbruck, non loin de l'Alzette et d'une école primaire.

4. Le voleur sort de la voiture, agressif

Sur les images que nous avons pu consulter, et conformément au communiqué du parquet de Diekirch, on peut remarquer que le conducteur du véhicule volé est alors sorti de la voiture, avant de menacer, voire même d'attaquer deux officiers de police avec un couteau.

5. Un seul coup de feu est entendu

Sur des images tournées depuis la cour de récréation de l'école primaire d'Ettelbruck, on peut entendre un seul coup de feu. Une version confirmée par le parquet: «Un des policiers a fait usage de son arme de service».

6. Le voleur est neutralisé

Suite au coup de feu, l'homme qui menaçait les deux policiers est neutralisé. Toujours dans la rue du Canal, à Ettelbruck, des images nous montrent le même homme s'écrouler au sol, entouré de deux policiers qui vont très rapidement tenter de lui porter secours. En pleine ville, entre les voitures et un bus, des renforts arrivent sur place. Le blessé gît à même le sol et semble touché à hauteur du bas-ventre. «L'agresseur a été grièvement blessé», souligne le parquet de Diekirch.

7. Les secours arrivent sur place

Un lecteur de L'essentiel nous envoie alors plusieurs vidéos via notre onglet Mobile Reporter. Selon notre système, il est alors 20h17, mais les images ont certainement été tournées bien avant. Une ambulance débarque sur place, alors que de nombreux policiers se trouvent également dans la zone. L'agresseur est transporté à l'hôpital, précise encore le parquet de Diekirch.

8. L'agresseur succombe à ses blessures

La parquet de Diekirch confirme, le dimanche 1er août 2021, vers 10h30, que l'agresseur a succombé à ses blessures dans le courant de la soirée.

9. Les premières questions tombent rapidement

Dans une question parlementaire urgente, le CSV s'interroge sur les tirs du policier qui ont provoqué la mort d'un homme suspecté de vol avec violence, samedi, à Ettelbruck. Filmée, la scène suscite de nombreux commentaires. Le ministre de la Sécurité intérieure, Henri Kox (Déi Gréng), est appelé à s'exprimer sur «le déroulement exact des événements», le profil de l'individu ou encore sur «les circonstances» lors desquelles les agents ont «le droit de faire usage de leur arme à feu». Après le coup de feu, le voisinage se dit choqué.

10. La police des polices lance un appel à témoins

L'Inspection générale de la police a lancé lundi un appel à témoins, après l'intervention de la police qui a coûté la vie à un homme armé d'un couteau, dans le centre d'Ettelbruck. Pour les besoins de l'enquête, elle demande à «toute personne susceptible de fournir des renseignements utiles à l’enquête ou en possession d’enregistrements ou de matériel vidéo de ces évènements» à se manifester et à la contacter par téléphone au numéro (+352) 264853-24 ou par e-mail à l’adresse : igp@igp.etat.lu.

(fl/L'essentiel )

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires est volontairement désactivé
Face à l'afflux de messages déplacés, la rédaction à décidé de fermer l'espace commentaires dans cet article.

Les commentaires les plus populaires

  • Jean le 02.08.2021 14:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il est grand temps que la PEUR change de camp. On ne touche pas, ou on ne menace d'aucune façon les policiers, pompiers, ambulanciers, médecins ou enseignants. Si on accepte cet état de fait, c'est le début de la fin de notre société. La fonction publique est là pour nous aider et nous protéger. Ceux qui ne sont pas de cet avis alimentent le chaos programmé et le désordre social. Bravo la Police.

  • mais oui le 02.08.2021 15:20 Report dénoncer ce commentaire

    Si l'attaquant aurait tué un flic personne se sera posé des questions. c'est la tendence de nos societés, malhereusement

  • Jean bogdanov le 02.08.2021 15:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi ? Car il fallait agir avant que la victime ne soit le flic innocent qui essayait tant bien que mal de protéger les autres ?!

Les derniers commentaires

  • Tome le 04.08.2021 08:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il n a pas été abattu mais neutralisé car il représentait un danger pour la police et la population. Le type a volé une voiture avec violence et a attaqué la police après une course poursuite. C est tragique mais normal que la police réplique pour protéger la population.

  • Le râleur le 04.08.2021 08:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    si on voit les victimes qu'une personne armée d'un couteau a déjà fait dans d'autres pays, je trouve la réaction du policier plus que correct.

  • luxo le 03.08.2021 23:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et personne pour adresser des sincères condoléances à la famille de la victime ! Sommes nous devenus à ce point inhumain ou y a t’il tellement de nostalgiques de l’époque ou l’uniforme permettait d’exécuter un récalcitrant sur le champ ?

  • Ivan le 03.08.2021 19:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faudrait bien préparer la police à une délinquance diffèrent.jusqu’à maintenant ils ont été seulement appelles pour renvoyer des clochards ou des drogues.ils ne sont absolument pas capables d’arrêter un délinquant différent.On l’a déjà vu aus si à Bonnevoie il y a quelques temps.une idée?Les envoyer pour s’entraîner dans une ville européenne ou il y a vraiment des vrais délinquants.la police Luxembourgeois aura la possibilité de se montrer vraiment et non plus comme des hommes frustrées

  • disperdal le 03.08.2021 14:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Unicorn… et c’est un connaisseur qui vous le dit >> Lecteur régulier de romans policiers.