Au Luxembourg

06 février 2020 07:58; Act: 07.02.2020 10:29 Print

65% d'entre vous ne peuvent se passer du GSM

LUXEMBOURG - Comme tous les 6 février, aujourd'hui a lieu la Journée mondiale sans portable. Ce défi est-il encore seulement possible?

storybild

Il n'est pas toujours facile d'arriver à décrocher de son téléphone...

Sur ce sujet
Une faute?

Nomophobie, nom féminin: peur excessive d'être privé de son téléphone portable. C'est le mal qui guette les plus addicts d'entre nous aujourd'hui pour la Journée mondiale sans portable, organisée depuis 2001 le jour de la Saint-Gaston, celui qui selon la chanson ne répond pas au téléfon qui son.

Une petite séance de micro-trottoir dans les rues du pays en témoigne, passer 24 heures sans se servir de son téléphone n'est pas réaliste pour tout le monde. «C'est un peu compliqué. Je pense que je ne pourrais pas, on est déjà addicts», avoue Risi, 28 ans. «C'est impossible», renchérit même Paula, 28 ans également. «Je parle toujours avec ma famille, regarde les news avec mon téléphone. Je suis connectée tout le temps».

«Je ne l'utilise pratiquement jamais»

Comme beaucoup, son téléphone est son lien de communication privilégié avec sa famille et ses amis, et sa source d'accès à l'information. Via «Facebook, Viber, Messenger», énumère Amira, 35 ans, entre autres réseaux sociaux. Pour d'autres, une journée sans toucher à son téléphone passe pour une formalité. «Mais bien sûr, sans aucun problème!», assure Dimi, 40 ans.

Comme une bonne partie des personnes interrogées, elle n'utilise le téléphone que pour des situations urgentes et pourrait s'en passer. «Je ne l'utilise pratiquement jamais», annonce un autre passant, pour qui une journée sans téléphone ne «fait pas une grande différence».

Et pour en avoir le cœur net en ce qui vous concerne, il est encore temps d'éteindre votre téléphone et le rallumer dans 24 heures. Chiche?

(Valentin Rakovsky/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • monde de m... le 06.02.2020 12:01 Report dénoncer ce commentaire

    La question serait plutôt de savoir si les gens pourraient revivre à l'époque où on en avait pas.... c'était plus humain, car raz le bol de voir les vacances de X et ce que mange Y, j'ai envie de MA propre vie sans me sentir "coupable" de pas avoir été voir la dernière expo branchouille ou mangé le dernier plat concocté par X.... et redevenir enfin LIBRE

  • Question le 06.02.2020 08:14 Report dénoncer ce commentaire

    Pourriez-​​vous survivre un jour sans votre GSM au volant?

  • Heureux le 06.02.2020 09:19 Report dénoncer ce commentaire

    Oui, meme plusieurs jours sans gsm.

Les derniers commentaires

  • Sarkostique le 07.02.2020 14:24 Report dénoncer ce commentaire

    J'ai rarement mon téléphone avec moi...ça me dérange pas du tout au contraire...de doit pas être normal !!!

  • ras le bol des connectés du GSM le 07.02.2020 14:20 Report dénoncer ce commentaire

    moi ce qui me dérange c'est les gens qui prennent des photos ou vidéos pendant un concert de Maxime Le Forestier (il y a deux jours à Mondorf… et certains carrément avec le flash en permanence qui aveuglait tous les gens assis devant !!) alors qu'il était écrit PARTOUT que les photos/vidéos sont interdites et qu'on nous a GENTIMENT demandé avant le concert d'éteindre nos portables. Mais NON il y en aura toujours qui se croient plus malins… et qui ne respectent pas les règles….

  • Facile le 07.02.2020 12:41 Report dénoncer ce commentaire

    Aucun problème pour moi, je peux passer des semaines sans smartphone. Tant que j'ai un PC :)

  • Remarque le 07.02.2020 10:13 Report dénoncer ce commentaire

    J'ai un smartphone pour être joignable, pas pour communiquer en permanence. Voilà la nuance.

  • Quelqu'un le 07.02.2020 10:07 Report dénoncer ce commentaire

    Ce qui me dérange, c'est lorsque j'ai de la visite. En fin de compte, les invités ne sont que partiellement chez moi, ils sont plus connectés au monde extérieur avec leurs smartphones alignés sur la table que de s'adresser aux gens présent dans le salon. Je trouve ça malsaint.