Au Luxembourg

06 octobre 2017 13:36; Act: 06.10.2017 15:59 Print

Premiers coups de pelle pour le siège de Cargolux

SANDWEILER – L'entreprise luxembourgeoise de fret a officiellement lancé, vendredi, la construction de son prochain QG, qui doit réunir ses employés.

Voir le diaporama en grand »

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

«C'est une nouvelle ère qui va débuter pour Cargolux», se réjouit Richard Forson, CEO de l'entreprise. Cette dernière a donné vendredi le premier coup de pelle symbolique de la construction de son prochain siège à Sandweiler, qui doit théoriquement être terminé fin 2019. «Nous sommes très enthousiastes pour ce projet, qui a pour but de réunir un grand nombre d'employés en un même endroit», reprend le patron.

Les postes administratifs, commerciaux ou encore le secrétariat seront en effet réunis sous le même toit, contrairement à aujourd'hui où le personnel est dispersé en plusieurs endroits du Luxembourg. Plus de 400 personnes devraient venir travailler dans le futur bâtiment de Sandweiler, en plus des personnes dans le hangar adjacent et bien sûr des pilotes. Au moment de l'inauguration, Cargolux devrait compter «environ 2 000 ou 2 100 employés, en fonction de son développement», selon Richard Forson.

Projets autour de l'aéroport

L'afflux de travailleurs ne sera pas sans poser de soucis de circulation. «Le trafic pourrait être un point un peu négatif, reconnaît Simone Massard, bourgmestre de Sandweiler. Mais nous l'avons pris en compte, nous en avons parlé avec le ministère des Infrastructures. Deux ronds-points passeront en mode turbo et d'autres analyses vont être faites pour voir comment fluidifier le trafic».

Les terrains et les bâtiments appartiennent à lux-Airport. Son CEO, Johan Vanneste, estime que «d'ici 10 ans, l'aéroport aura complètement changé de physionomie», avec les projets qui se développent autour. «Le nombre de passagers devrait continuer à augmenter et l'immobilier se développer». D'après lui, des projets comme le siège de Cargolux permettent «d'assurer d'autres sources de revenus, sachant que l'activité traditionnelle des aéroports ne génère pas toujours assez de revenus».

(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Merci! le 06.10.2017 15:23 Report dénoncer ce commentaire

    Qui est le bureau d'architecte?

Les derniers commentaires

  • Merci! le 06.10.2017 15:23 Report dénoncer ce commentaire

    Qui est le bureau d'architecte?

    • Je t'en prie... le 06.10.2017 17:11 Report dénoncer ce commentaire

      Le projet a été confié aux cabinets d'architecture AS+P (Allemagne) et SchemelWirtz (Luxembourg).