À la Villa Vauban

07 septembre 2021 14:11; Act: 08.09.2021 09:48 Print

Quand Bébel venait à l'expo de son père à Luxembourg

LUXEMBOURG - En 1986, Jean-Paul Belmondo a fait un tour au Luxembourg, pour y voir l'exposition de son sculpteur de père à la Villa Vauban.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

D'après les archives de la Villa Vauban, un peu plus de 7 000 visiteurs ont vu l'exposition consacrée à l'œuvre de Paul Belmondo, du 11 novembre 1986 au 26 janvier 1987. Le site du centre de la capitale a même vu défiler pas moins de 245 personnes pour le vernissage de l'expo, en présence du fils de l'artiste, Jean-Paul Belmondo, venu avec ses enfants. L'acteur, décédé lundi, a toujours été un fervent défenseur de l'œuvre de son père, sculpteur de renom décédé en 1982.

Parmi les innombrables hommages qui ont afflué depuis le décès de Bebel, Lydie Polfer, déjà bourgmestre à l'époque de l'exposition, fait part de sa «grande tristesse» et se souvient d'une «rencontre des plus agréables dont les souvenirs me remplissent aujourd'hui de beaucoup d'émotion», avec «un personnage d'une gentillesse au moins aussi remarquable que sa filmographie».

Dans la vallée de la Fensch aussi

Sur les photos de l'époque, on voit Belmondo, alors tout proche de la cinquantaine, élégant costume rayé cintré, yorkshire sous le bras, admirer le travail de son père, rire une coupe à la main avec la bourgmestre ou encore prendre la pause, avec la classe, devant des nus façonnés par papa.

Bebel est d'ailleurs aussi passé par la Lorraine, en 1982. L'acteur a fait partie des donateurs à une collecte pour sauver une statue de la Vierge, à Hayange. En 1972, il tournait dans la vallée de la Fensch un film de Philippe Labro, «L'Héritier», avec Jean Rochefort, rappelle Le Républicain Lorrain. Bebel a profité de son passage pour, notamment, donner son sang ou encore enfiler le maillot de l'équipe de rugby de Metz-Homécourt.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • duvaro le 07.09.2021 16:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le souvenir d'un Luxembourg tranquille et serein.

  • luis le 07.09.2021 17:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    et Lidia etais déjà la.elle se accroche au siège comme les russes..

  • Que la vérité le 10.09.2021 16:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est bien vrai c’était le vrai bonheur le Luxembourg d’avant pas aujourd’hui très dangereux invivable et surtout très très cher pour les Petit salaire

Les derniers commentaires

  • sarapapillon le 27.09.2021 08:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est Lydie Polfer et non pas « Lidia »

  • Que la vérité le 10.09.2021 16:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est bien vrai c’était le vrai bonheur le Luxembourg d’avant pas aujourd’hui très dangereux invivable et surtout très très cher pour les Petit salaire

  • luxo le 08.09.2021 16:46 Report dénoncer ce commentaire

    un grand homme, JP belmondo, en compagnie d'une grande dame, lydie polfer que luxembourg ville a la chance d'avoir comme bourgmestre a vie mais qui ne semble pas vraiment connaitre ce qui se passe dans sa ville

  • luis le 08.09.2021 12:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ceci dit Jean- Paul Belmondo A etais un acteur français par excellence. pour le respect . Pour le rest je resterait sur mon opinion personnelle.

  • relatif le 08.09.2021 12:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce Grand Homme autant par son talent, sa simplicité et sa générosité a quitté ce monde sans queue ni tête où les zozos sociaux sont devenus pire que les plus mauvais ragots de comptoirs de la belle époque où l’on ne se cachait pas derrière un écran. Triste décadence humaine.