Entreprise luxembourgeoise

20 juillet 2016 09:00; Act: 20.07.2016 10:58 Print

«Quand l'employé est heureux, le reste suit»

JUNGLINSTER - Coplaning, spécialisée notamment dans les fenêtres et le photovoltaïque, est un exemple de société où il fait bon travailler.

storybild

Günter Schmitz, fondateur et propriétaire de Coplaning et Werner P. Carl, CEO. (photo: L'essentiel)

Sur ce sujet

Chez Coplaning, les employés sont appelés «coentrepreneurs». La philosophie derrière cette terminologie à valu à la société, spécialisée dans les fenêtres, portes d'entrée, vérandas, photovoltaïque et thermie solaire, de décrocher la 2e place du «Best Workplaces Europe 2016». C'est la première fois qu'une entreprise luxembourgeoise monte sur ce podium. «Nous partons du principe que 95 employés, c'est autant de familles dont nous sommes responsables», souligne Werner P. Carl, CEO de Coplaning.

«Notre approche est de tailler leur travail à leur mesure». Cela passe par une grande flexibilité horaire mais pas uniquement. La société dépense «un demi million d'euros par an en formation. Pour qu'un agent d'accueil qui souhaiterait passer à l'installation puisse le faire». Pour Coplaning, qui évolue dans un milieu compétitif, la stratégie est du gagnant-gagnant. «Quand une société paye une tâche à l'heure, la tentation est de faire traîner le travail. Nous nous définissons un montant par tâche. Si l'employé la termine avant le temps imparti en délivrant de la qualité, il reçoit le montant total plus une prime. Et tout le monde, jusqu'au client, est content!»

(Séverine Goffin/L'essentiel)