Au Luxembourg

25 mai 2020 16:50; Act: 25.05.2020 18:22 Print

Restaurants et cafés ouverts dès le vendredi 29 mai

LUXEMBOURG - En respectant des mesures de distanciation, et assis à tables, les cafés et les restaurants vont pouvoir vous recevoir à l'intérieur, dès le 29 mai.

Sur ce sujet
Une faute?

C'était pressenti et c'est désormais officiel, tous les cafés et les restaurants vont pouvoir ouvrir, à nouveau, à partir du vendredi 29 mai, au Luxembourg. Pour les établissements qui possèdent une terrasse, une ouverture sera même anticipée dès le mercredi 27 mai. Sous certaines conditions qu'il faudra scrupuleusement respecter. Le Premier ministre Xavier Bettel et la ministre de la Santé, Paulette Lenert, l'ont confirmé, ce lundi 25 mai, lors d'une nouvelle conférence de presse consacrée au déconfinement, suite à l'épidémie de Covid-19.

Se tenir debout dans un café ne sera toutefois pas encore possible et tous les clients devront se tenir assis autour d'une même table de maximum quatre personnes, en respectant les distances de sécurité établies avec les tables voisines (1,50 m). Des conditions identiques pour les restaurants, forcément. «Et n'ayez crainte», a précisé le Premier ministre, «le Luxembourg ne va pas devenir la discothèque de la Grande Région, car fermer tous ces établissements à partir de minuit sera moins attractif pour les fêtards qui viennent des pays-voisins comme la France ou la Belgique, où ce type de mesures sera prochainement annoncé».

«On veut faire confiance à la population»

Déconfinement progressif oblige, des lieux de rassemblements seront également accessibles dès le vendredi 29 mai. Au Grand-Duché, il sera ainsi possible de fréquenter les cinémas, les lieux de culte et certaines salles de sport, par exemple, «à condition de respecter les mesures de distanciation», le mot d'ordre, une nouvelle fois de cette conférence de presse, où le Premier ministre s'est félicité des efforts accomplis jusque-là et où la ministre de la Santé a rappelé «sa politique des petits pas pour se protéger face au Covid-19».

«Même si les chiffres des derniers jours sont bons», reconnaît Paulette Lenert, «le virus est toujours présent et il faut continuer à se protéger, mais on invite désormais chacun à se responsabiliser. On veut faire confiance à la population». Mais la prudence reste de mise. «Réfléchissez à vos gestes, si vous êtes vulnérables ou pas. Faites attention et faites le avec une grande discipline pour notre pays, car cette crise nous a déjà coûté beaucoup d'argent. En espérant que la vague qui s'annonce en automne reste gérable», a conclu la ministre de la Santé.

-------------------

La retranscription en direct

Le contexte reste bon et les dernières nouvelles sont positives. La tendance du nombre de personnes en soins intensifs pour le Covid-19 est en diminution, mais le virus est toujours présent, et tout n'est pas de l'histoire ancienne. Les restrictions prises portent leurs fruits, mais nous ne pouvons pas toutes les lever. On ne peut pas mettre en danger tout ce que l'on a atteint. Nous avons plus d'informations sur le virus, pas toutes, et comme les chercheurs nous ont dit cet après-midi, on se rapproche du virus et on peut mieux le contrôler.

Les nouvelles sont positives, donc, de nouvelles ouvertures vont être annoncées, ce lundi 25 mai.

Premier grand changement: les rassemblements. Pour les réceptions à domicile, on reste à 6 personnes qui viennent de l'extérieur. 20 personnes peuvent se réunir sur une place publique. Il faut respecter les distances, les personnes rentrent et sortent avec un masque dans les salles ou dans les endroits publics.

Pour les cultes, un point reste à préciser pour les chorales. À partir de vendredi, les cinémas et les cultes pourront rouvrir. De même que les manifestations sportives avec des places désignées au préalable.

Les restaurants et les cafés vont pouvoir ouvrir à partir du vendredi 29 mai, sous certaines conditions. À partir du mercredi 27 mai sur les terrasses. Les centres de fitness vont pouvoir ouvrir également, mais les aires de jeux vont rester fermées. La législation sur les terrasses dépendent des communes et certaines terrasses vont pouvoir être agrandies pour que les clients se sentent en sécurité.

Les chiffres ont baissé, mais le Covid-19 reste présent et il faut continuer à se protéger. Des tables de quatre personnes ouvertes dans un restaurant, cela correspond à notre politique de petits pas où l'on décide de faire confiance à la population. Restez prudents. Réfléchissez à vos gestes, si vous êtes vulnérables ou pas. Faites attention et faites-le avec une grande discipline pour notre pays, car cette crise nous a déjà coûté beaucoup d'argent. En espérant que la vague qui s'annonce en automne reste gérable.

Les questions de la presse

Dans les cafés, les gens vont devoir rester assis. Plus personne ne sera debout, car le développement du virus se produit là où les gens se sont rapprochés. Ce n'est pas pour les six mois à venir, mais c'est la mesure que l'on peut se permettre, dans les quatre ou six semaines à venir.

On n'a pas voulu exclure les cafés, car ils servent aussi des plats du jour, par exemple. On se limite à quatre personnes à une table, à moins de faire partie d'une même famille.

Qui va effectuer les contrôles? Il y aura des contrôles de la police. On constatera les infractions et les sanctions seront là si le respect n'est pas de mise. Il nous faut de nouvelles règles pour combattre le virus.

Nos modélisations sont bonnes et on peut optimiser nos analyses de semaine en semaine. C'est fiable, on est dans une bonne situation et dans le scénario optimiste. Si la situation s'aggrave, on pourra réagir très tôt avec le traçage. On ne fermera plus de manière aussi brutale et on investit beaucoup d'énergie dans le monitoring. On en sait désormais plus sur l'impact et on veut obtenir une bonne analyse si un foyer surgit quelque part. On va suivre les choses au cas par cas.

Notre groupe de travail se prépare au cas où il y aurait de nouvelles mesures de confinement. Si nous respectons les gestes barrières, on peut réussir tous ensemble et on ne devrait pas avoir besoin de contraventions ou de deuxième confinement.

Si on est sur une même table, c'est limité à un petit groupe de quatre personnes. C'est un pas très important et nous pensons que nous pouvons prendre ce risque. La distance imposée de 1,50 m est entre les tables et le modèle a été effectué avec des personnes qui ne se connaissent pas. Dans la restauration collective, il faudra garder les masques et à table, on devra s'asseoir en petits groupes. L'idéal, ce serait de ne pas se mélanger.

Pour le moment, on n'a pas de bases de données. À l'étranger, mais pas chez nous, il ne faudra pas donner son nom et son numéro de téléphone quand on ira au restaurant. Cela n'est pas prévu par notre modèle et cela ne sera pas une obligation. Si les deux mètres sont garantis, le masque ne sera pas obligatoire. Quand on revient dans la file, il faudra à nouveau mettre son masque. Au niveau des cultes, il nous reste un point à élucider au niveau des chorales. On attend l'avis des spécialistes sur cette question.

Si vous allez voir un match de tennis, il faudra pouvoir placer les spectateurs à une place bien définie. On peut organiser des manifestations sportives à l'intérieur avec les mêmes conditions de sécurité. Il faut des concepts pour respecter les règles.

Pouvoir aller à l'étranger, en Belgique et en France? J'espérais pour cette semaine. Mais ils ne sont pas encore tombés d'accord pour la Belgique au niveau régional. Au niveau de la France, je n'ai pas de nouvelles dates que le 15 juin. Si j'entends les échos des derniers jours, je reste prudent par rapport à des annonces positives. En Espagne et en Grèce, les ouvertures ont été annoncées, mais ce n'est pas encore le cas pour nos pays voisins.

On aimerait une certaine prévisibilité pour que les personnes puissent organiser leurs vacances, mais ce n'est pas encore le cas au niveau européen.

Pour les clubs sportifs, les salles sont ouvertes et c'est désormais de la responsabilité des communes. Les règles à respecter sont les mêmes qu'à l'extérieur.

On a bien fait d'investir dans un logiciel de modélisation. Il y a un mois, on aurait pu ne pas être assez généreux.

Le Luxembourg ne va pas devenir un lieu de fête pour les fêtards des pays voisins, car tout sera fermé à minuit. Ce n'est pas très attractif. Il n'y aura pas de nuit blanche et on ne va pas devenir plus attractif pour les fêtes. En France et en Belgique, il y aura aussi des mesures et on ne sera pas les seuls à rouvrir. On ne va pas devenir la discothèque de la Grande Région.

Les piscines pourraient rouvrir à condition de pouvoir respecter les distances. Il faut un concept qui le permette et cela existe déjà à l'étranger. Ce n'est pas exclu, mais il y a toujours des restrictions. On devra définir de nouvelles règles un peu partout. Il y a des discussions actuellement autour des activités que l'on pourrait organiser autour du barrage. Des règlements doivent être respectés en concertation avec les communes.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Samuel le 25.05.2020 17:14 Report dénoncer ce commentaire

    Merci à l'interprète pour la traduction simultanée. C'est un travail qui mérite tous les éloges.

  • om 54 le 25.05.2020 18:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    personnellement si t'es pas contente reste chez toi

  • ADY schmitt le 25.05.2020 19:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Avec toutes ces réglementations je reste chez moi, sur ma terrasse sans ????pour boire et manger tranquille. Désolé

Les derniers commentaires

  • kamasutra57 le 27.05.2020 13:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    rincer les restaurateurs après nous avoir assez grugés sur les prix et la qualité non merci

  • madmed le 26.05.2020 20:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @tony on parle de restaurant pas de Mc Do. j'adore votre façon de penser et de supporter un métier bien dur qu'est la restauration. car non souvent c'est même très bon. mais allez manger votre burger au coin de la rue ça vous sied si bien.

  • alex le 26.05.2020 19:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Y aura pas de 2 eme vagues faut arrêter c est juste pour vous faire peur des grand magasine scientifique en parle

  • alex le 26.05.2020 19:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Idem je suis du même avis en plein rusch on a pas le temps de renouveler les tables en astiquant de fond en comble

  • Loo Passteur le 26.05.2020 19:49 Report dénoncer ce commentaire

    avant de tester tout le monde? C'est le charriot avant le tracteur lah! On cherche encore a infecter un maximum de publique ou quoi?