Au Luxembourg

29 novembre 2018 08:00; Act: 29.11.2018 11:51 Print

Que cache le squelette découvert à Steinsel?

STEINSEL – La semaine dernière, un squelette a été découvert sur un chantier à Steinsel. Beaucoup de questions demeurent mais il n'y aura pas d'enquête de police.

Voir le diaporama en grand »

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

La semaine dernière, une macabre découverte était faite sur un chantier de construction à Steinsel. Si l'excavation d'un squelette n'a rien de rare pour les archéologues du Centre national de recherche archéologique (CNRA), elle a, cependant, fait grand bruit auprès des habitants de la commune, d'autant que l'emplacement se situe en plein centre, le long de la rue principale, à proximité immédiate de l'église.

D'après Lynn Stoffel, présente sur place lors des fouilles, le site du chantier fait partie d'une importante zone archéologique. La chargée d'études du service d'archéologie gallo-romaine du CNRA explique: «Sous l'église actuelle et tout autour se trouvait jadis une villa romaine, comme celles qu'on pouvait trouver à Diekirch et à Echternach». Le squelette a été mis au jour alors que des sondages – des coupes transversales dans le sol – étaient réalisés sur le chantier.

Pas d'enquête policière

À en croire l'archéologue de 36 ans, il est encore trop tôt pour tirer des conclusions. Mais, sur base d'anciennes cartes, le défunt aurait pu se trouver à l'extérieur de l'ancien cimetière de Steinsel. La découverte ne donnera néanmoins pas lieu à une enquête policière. «Le squelette ne date pas de l'époque romaine, mais plutôt de l'ère médiévale ou post-médiévale», précise Mme Stoffel.

Les ères médiévale et post-médiévale sont le domaine de spécialisation de Christiane Bis-Worsch. D'après la chargée d'études, le squelette soulève essentiellement deux questions: «D'après ce que l'on sait, le défunt se trouvait en dehors du cimetière, ce qui peut signifier deux choses: soit le cimetière médiéval était plus grand qu'on ne pense, soit c'était une sépulture spéciale». On entend par «sépultures spéciales», celles qui n'ont pas eu lieu selon les rites chrétiens. Peut-être avons-nous affaire à quelqu'un qui s'était rendu coupable d'un crime quelconque ou que l'église a refusé d'enterrer au cimetière.

Homme ou femme?

En outre, le fait que la dépouille ait été enterrée dans un axe nord-sud, alors qu'un axe ouest-est était plus usuel pour les chrétiens, frappe les archéologues. «Mais cela arrivait régulièrement, même lors d'enterrements ordinaires. Souvent, c'était par manque de place ou parce que la personne souhaitait être enterrée le plus près possible de l'autel, ce qui n'était peut-être possible que de cette façon», explique Mme Bis-Worsch. Si d'autres squelettes venaient à être découverts, cela viendrait confirmer la théorie selon laquelle le cimetière était jadis plus grand.

Un anthropologue doit désormais apporter les premières réponses aux questions relatives à l'âge, à la taille, au poids, aux éventuelles pathologies, au sexe, ainsi qu'à l'âge et à la cause du décès du défunt. Il faudra, néanmoins, faire preuve de patience, car on ne devrait pas obtenir les réponses avant l'année prochaine, souligne Mme Bis-Worsch.

(Stefanie Braun/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Marc Bourahli le 29.11.2018 16:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    entièrement d'accord, aucune construction ne devrait faite être sur cet emplacement.

  • supertram le 29.11.2018 11:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ça fait partie de notre histoire, c'est notre culture et notre patrimoine, notre histoire à tous. Il ne faut pas construire dessus. Realiser un lieu de recueillement et de prière pour le défunt trouvé ! de telles découvertes archéologiques sont si importantes pour l'histoire du Grand Duché de Luxembourg.

Les derniers commentaires

  • Marc Bourahli le 29.11.2018 16:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    entièrement d'accord, aucune construction ne devrait faite être sur cet emplacement.

  • supertram le 29.11.2018 11:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ça fait partie de notre histoire, c'est notre culture et notre patrimoine, notre histoire à tous. Il ne faut pas construire dessus. Realiser un lieu de recueillement et de prière pour le défunt trouvé ! de telles découvertes archéologiques sont si importantes pour l'histoire du Grand Duché de Luxembourg.

    • supertrain le 29.11.2018 15:58 Report dénoncer ce commentaire

      OK pour notre histoire et notre culture, mais si je comprends bien, vous suggérez de réaliser une crypte, une église (?) pour chaque squelette trouvé, médiéval ou pas ?

    • Maximlarbustier le 29.11.2018 16:46 Report dénoncer ce commentaire

      @supertram Importante? Période post-médiévale, il y en a autant que tu en veux