Commerce au Luxembourg

16 août 2021 11:16; Act: 16.08.2021 12:17 Print

Quel type d'imposition pour la vente en ligne?

LUXEMBOURG - Vendre des biens en ligne, et plus particulièrement sur les réseaux sociaux, n'est pas neutre par rapport à l'imposition. Le ministère des Finances fait le point.

storybild

Vendre des biens en ligne de manière régulière n'est pas forcément neutre face à l'imposition directe.

Sur ce sujet
Une faute?

Avec l'omniprésence des réseaux sociaux dans nos vies, certains se sont progressivement orientés vers ces plateformes pour de la vente en ligne. Et le député Sven Clément de rappeler, dans une question parlementaire, que «le commerce sur les réseaux sociaux prend (effectivement) de l'ampleur», avant de s'interroger sur la façon dont il faut déclarer d'éventuels revenus sur ce type de transaction?

«La vente de biens sur les réseaux sociaux doit être signalée aux autorités fiscales», a d'emblée répondu Pierre Gramegna, ministre des Finances. Dans les faits, on parle ici de la catégorie des «impôts directs» et «les règles fiscales applicables sont identiques aux règles applicables lors d'une vente (physique) privée». Et Pierre Gramegna de rappeler «que lors d'une vente d'occasion, le prix de vente est généralement inférieur au prix d'achat». Dans ces conditions, le revenu de cette vente est imposable si le bien a été acheté lors des six derniers mois. Ce revenu est «libre d'impôt» s'il est inférieur à 500 euros.

«À partir de quel moment un particulier a-t-il besoin d'une autorisation d'établissement?», se demande enfin Sven Clément. «Un particulier doit demander ce type d'autorisation s'il agit de manière répétitive, dans le cadre d'une entreprise commerciale», indique le ministère des Finances. Si vous vendez des biens régulièrement sur les réseaux sociaux, il vous est donc fortement recommandé de demander une autorisation d'établissement, «quel que soit le niveau de revenus générés».

(fl/L'essentiel )

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • cequifaut le 16.08.2021 13:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    en meme tem0s nos chers impots devraient peut etre faire leurs parts de boulot...paradis fiscal,et oui pour les sociétés, le citoydn lambda la profondément dans le fion,xavier les elections attendent ton programme fiscal spécial célibataires mono parental ou veuves,veufs ...

  • luis le 16.08.2021 15:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si ont taxé toutes les boîtes aux lettres dans le pays. Alors plus aucun résident aurait besoin de payé des impôts..taxes..

  • ohh le 16.08.2021 16:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est le monde à l’envers. Les GAFA ne sont pas taxés comme ils devraient et génèrent des milliards, alors qu’il faudrait taxer le contribuable qui vend un canapé à 600 euros ?

Les derniers commentaires

  • Mäi Land le 17.08.2021 14:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @ohh, selon vous, Gafas ne sont pas taxés comme ils devraient et génèrent des milliards. Des règles et accords existent. Dans mon village, j’ai 50% de chômage depuis 3 ans, un gouffre pour l’état. Si vous arrivez à les faire travailler, GAFA ou pas, je vous propose moins d’impôts. Vous acceptez? Oui. Quelques années après, les 50% embauchés trouvent que le travail est trop dur, le patron ne paie pas assez d’impôts. Quelle est la morale? Le patron n’aurait pas dû investir pour être heureux!

  • taza red le 17.08.2021 12:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    tout a fait.

  • Schlapp le 17.08.2021 11:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Fortement recommandé de demander une autorisation d' établissement...tu m'étonne...Fortement hâte de toucher les cotisations oui ! incroyable !

    • Sylvie le 17.08.2021 13:43 Report dénoncer ce commentaire

      Il faut manger, mon gars, il faut manger.

  • Alberto le 17.08.2021 08:42 Report dénoncer ce commentaire

    Et les locations par Airbnb qui fleurissent partout au Luxembourg qui génèrent beaucoup d'argent suite aux loyers élevée dont la plupart sont ni déclarés, ni contrôlés et surtout pas imposés!

    • Fabienne le 17.08.2021 15:52 Report dénoncer ce commentaire

      Oooooooh Alberto.

    • Paqsde censure SVP! le 17.08.2021 17:48 Report dénoncer ce commentaire

      @Alberti: achetez en plutot que de dénoncer par frustration...

  • NoComent le 16.08.2021 23:13 Report dénoncer ce commentaire

    Je crois que le mieux c'est encore de revenir à la méthode de nos grands-parents : tu prends ta paie, tu la mets sous ton matelas (facon de parler) et tu dépenses TON argent comme tu l'entends sans avoir de compte à rendre à personne !