Tué à Ettelbruck

05 août 2021 11:47; Act: 05.08.2021 12:18 Print

Quelle formation au tir pour les policiers?

LUXEMBOURG - Interrogé après les événements d'Ettelbruck, le ministre de la Sécurité intérieure, Henri Kox, n'a pas répondu sur l'enquête, mais sur la formation des policiers.

storybild

Après Ettelbruck, Henri Kox évoque l'entraînement des policiers.

Sur ce sujet
Une faute?

Le contexte et le résumé des faits Le samedi 31 juillet 2021, un homme a été mortellement blessé, dans le nord du Luxembourg, après avoir tenté de menacer deux agents de la police grand-ducale. Le policier a-​​t-​​il répliqué de manière proportionnée en plein centre d'Ettelbruck? Le voisinage et la classe politique s'interrogent, alors qu'un appel à témoins a été lancé très rapidement pour récupérer du matériel vidéo.

L'homme abattu par la police d'une seule balle, suite à un vol de voiture, était un père de famille. Une cagnotte a été ouverte pour soutenir ses proches, un hommage a eu lieu et une manifestation est annoncée pour le samedi 7 août à Luxembourg. Au même moment, une pétition réclame l'installation de «bodycams» sur l'équipement des forces de police. Un avis partagé par un expert en balistique qui salue le caractère «remarquable» du travail de la police.

Juste après les événements de samedi à Ettelbruck, le ministre Déi Gréng de la Sécurité intérieure Henri Kox avait été assailli de questions par les députés CSV Gilles Roth, Marc Spautz, Laurent Mosar et Léon Gloden. Les élus chrétiens-sociaux voulaient notamment connaître les premières conclusions de l'enquête et le déroulé des événements. Ils demandaient aussi des informations sur l'homme abattu alors qu'il tentait d'agresser les policiers. Sur tous ces points, le ministre envoie promener les députés.

«Alors qu'une enquête judiciaire est en cours, il y a lieu de respecter strictement le secret de l'instruction», écrit-il pour toute réponse. Même absence de réaction sur le bien-fondé de l'action des policiers impliqués, après des critiques sur les réseaux sociaux: on n'en saura pas plus. En revanche, Henri Kox consent à répondre aux questions sur l'entraînement des policiers, de manière générale.

Formation continue

L'usage de la force par les agents de la police grand-ducale est régulé par la loi, qui dit quand et comment les forces de l'ordre peuvent utiliser des armes et autres moyens de contrainte. Ces règles légales sont enseignées aux policiers dans le cadre de leur formation. «Ce cours est complété par des explications concernant la proportionnalité de l'utilisation des moyens de contrainte et donc également des armes à feu», ajoute le ministre.

D'ailleurs, «la formation de base prévoit une multitude d'entraînement pratiques en matière de tir, de tactique policière, de maîtrise de la violence et de gestion de conflits», précise Henri Kox. Une formation recyclée lors de la formation continue des policiers.

Abattu à Ettelbruck après avoir menacé la police au couteau

Pourquoi un homme a-​​t-​​il été abattu à Ettelbruck? L'heure est déjà aux nombreuses questions au Luxembourg. Un homme a été neutralisé par la police après avoir volé une voiture dans le nord du pays. Le point sur la situation https://bit.ly/3fmNisu

Publiée par L'essentiel Online FR sur Lundi 2 août 2021

(L'essentiel)