Débats à la Chambre

15 janvier 2017 15:30; Act: 16.01.2017 10:48 Print

Quelle place pour la langue luxembourgeoise?

LUXEMBOURG - Première langue officielle ou maintien du multilinguisme? Les deux pétitions sur l'usage de la langue luxembourgeoise seront débattues ce lundi à la Chambre.

storybild

Les deux pétitions ont rencontré un vif succès. (photo: Editpress)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Des sujets brûlants seront évoqués lundi après-midi à la Chambre des députés. Ils concerneront l’usage des langues au Grand-Duché. Suite aux succès impressionnants de deux pétitions concernant l’usage du luxembourgeois dans le pays, deux débats sont prévus dans la salle plénière de la Chambre des députés, à partir de 14h.

Le premier débat portera sur la pétition publique 698, qui réclame l’utilisation de la langue luxembourgeoise en tant que première langue officielle, ainsi qu’un ancrage législatif de la langue luxembourgeoise en tant que langue nationale pour tous les résidents. Le second débat portera sur la pétition 725, en quelque sorte l’inverse de la première, qui est intitulée: «Non à la langue luxembourgeoise comme première langue officielle en matière administrative et judiciaire».

Les deux pétitions ont rencontré un succès énorme sur le site de la Chambre des députés. La première (défendant l’usage du luxembourgeois) n'a eu besoin que de quatre jours pour atteindre la barre des 4 500 signatures, permettant la tenue d’un débat à la Chambre. Au final, elle en a obtenu 14 721! Un record. L’autre pétition a été approuvée par 5 190 signataires.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Filax le 15.01.2017 21:34 Report dénoncer ce commentaire

    Doucement tout le monde, il ne s'agit pas de forcer qui que ce soit de parler le luxembourgeois et il ne s'agit pas non plus d'interdire le français et l'allemand. Il s'agit tout simplement d'un ajout à la Constitution qui met la langue luxembourgeoise. plus en avant. Pour nous, pour vous et pour tout le monde rien, mais vraiment rien, ne va changer dans notre vie quotidienne.

  • Tout est dit le 15.01.2017 17:23 Report dénoncer ce commentaire

    Je vous ferai remarquer que la pétition 725 n`a pas été signer par 5190 résidents mais aussi par des frontaliers malheureusement sinon jamais elle aurai eu 4500 signatures

  • bouh le 15.01.2017 17:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @RoudenLeiw - ça s'écrit Roude Leiw. Je sais que peu de luxembourgeois savent écrire leur langue alors qu'ils passent leur temps à défendre son usage... mais le n n'apparaît que devant les consonnes d, h, n, t et z. Je dis ça je dis rien.

Les derniers commentaires

  • DITESaumoinsMOIEN le 16.01.2017 17:40 Report dénoncer ce commentaire

    Le plus énervant sont les personnes travaillant ou vivant au Luxembourg, qui s'offusquent quand on dit "Moien" et qui vous répondent par "Bonjour". En boutique, en promenade dans le parc ou en forêt, au Luxembourg, le minimum de la politesse serait de répondre "Moien". Si une discussion devait suivre, le luxembourgeois pourra lui passer au français, à l'allemand, voire à d'autres langues. J'invite tout le monde à dire, sinon à répondre "Moien" au Luxembourg et cela permettra d’apaiser les esprits. Merci!

    • Manu le 16.01.2017 18:04 Report dénoncer ce commentaire

      N'importe, une guéguerre pour rien, faites des pétitions intelligentes, comme par exemple, les remboursement par la CNS, qui non même pas le courage de signer une simple circulaire, a vos annoncé, qu'il vous coupe 30% des remboursements, que on a depuis plus dix ans, a 100%, j'ai téléphoner a la CNS; et la première qu'ils mon posé, vous avez le nom de la personne qui vous à envoyez le courrier, j'ai répondu dans le négatif, la personne qui à pendu cette arnaque, ce libre bien de la signer bien sur, j'ai mon idée, mais bon, sa c'est une pétition à faire, ont ce fout de nous.

    • Charles le 16.01.2017 18:08 Report dénoncer ce commentaire

      Je dis toujours « Moien ». Et je constate que c’est très souvent apprécié

  • kiki le 16.01.2017 16:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et c'est reparti pfffff

  • Jules César le 16.01.2017 16:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    quand je passe par Bascharage (en chinois Käerjeng) et quand je vois le grand panneau"Contournement Elo" je suis un peu sceptique quand à l'usage du luxembourgeois

    • Marcus Junius Brutus et Caius Cassius le 16.01.2017 17:09 Report dénoncer ce commentaire

      "(en chinois Käerjeng)" pkoi en chinois?? Pck vous êtes incapable de le lire correctement et encore moins le prononcer? Quand dans un café ou un hotel en france vous voyez sur la porte des toilettes le WC, ca vous laisse sceptique quand a l'usage du francais? L'utilisation de mots d'origine étrangere n'est pas une exeption Luxembourgeoise...savez vous que toubib est arabe...dune ,matelot, polder sont des mots hollandaise ils sont bien utilisés en francais non et il y a des milliers d'exemples...alors pour vos arguments...trouvez mieux!

    • Hurra le 16.01.2017 19:59 Report dénoncer ce commentaire

      @Jules César: Vous faites erreur, ce n'est pas du chinois mais du javanais!

  • Ghoost le 16.01.2017 15:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mais il est où le stress ??

  • Tajo le 16.01.2017 14:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La langue luxembourgeoise est l'identité du pays et ce n'est pas difficile d'apprendre les bases de cette langue Un frontalier qui se sent bien au Luxembourg Et qui ne rencontre aucun problème avec les luxembourgeois Un simple mot "respect "