Un mois après

20 août 2021 07:00; Act: 20.08.2021 08:12 Print

Quelles solutions face aux crues au Luxembourg?

LUXEMBOURG - Un mois après les inondations, le Luxembourg développe des idées pour limiter les nouvelles catastrophes, comme l'introduction de sirènes.

storybild

Le niveau des eaux est monté très rapidement il y a un mois, notamment à Vianden. (photo: Editpress)

Sur ce sujet
Une faute?

Il y a un peu plus d'un mois, le Luxembourg vivait l'une des pires catastrophes naturelles de son histoire récente. Des pluies diluviennes qui ont causé des dégâts matériels considérables, mais qui n'ont fait fort heureusement aucune victime. Un épisode particulièrement intense, qui fait suite à d'autres péripéties du même type. Rares sont les étés sans inondations, et la situation ne risque pas de s'arranger dans les années à venir, compte tenu du réchauffement climatique.

Dans ce contexte, le risque ne doit plus être sous-estimé au Grand-Duché, et la population doit s'adapter. Interviewée par L'essentiel, la ministre de l'Environnement Carole Dieschbourg l'a clairement expliqué: «Nos sociétés doivent être davantage résilientes, et mieux résister aux catastrophes. Il s'agira d'un sujet de discussion à la COP26 à Glasgow, mais également au Luxembourg dans les mois et années à venir».

Des zones de rétention pour l'Alzette et la Sûre

En clair, le Luxembourg doit se préparer. Les épisodes extrêmes arriveront, aux infrastructures d'être adaptées. Dans une question parlementaire adressée à la ministre, les députés DP André Bauler et Carole Hartmann évoquent l'idée d'installer davantage de «polders». Ces étendues de terre entourées de digues permettraient en effet de limiter assez largement les effets des crues sur les habitations.

Le potentiel de ces zones de rétention semble convaincre la ministre Déi Gréng: «Actuellement, plusieurs projets de renaturation de grande envergure sont en cours de planification. Ainsi, il est prévu de renaturer l’Alzette sur différents tronçons, notamment le tronçon de Luxembourg-Ville à Mersch, mais aussi dans les communes de Bettembourg, Roeser et Hesperange. La renaturation de certains tronçons de la Sûre est également prévue».

Une étude sur «le potentiel de rétention des cours d’eau majeurs du Luxembourg» pour 17 cours d'eau «à risques» a été lancée en 2020, précise la ministre, mercredi. La deuxième phase consistant à étudier l'efficacité de tels aménagements doit s'achever début 2022.

Une sirène spéciale en cas d'inondations

Mais les aménagements ne constitueront pas la seules solutions face aux risques d'inondations. L'Administration de la gestion de l'eau s'est également dotée d'un nouvel instrument avec 243 mesures. Parmi les objectifs recherchés, mieux identifier les points sensibles, mieux anticiper en termes de construction mais également mieux informer la population.

Autre idée évoquée par des parlementaires, cette fois Fernand Kartheiser de l'ADR, la possibilité de recourir à une sirène d'avertissement en cas d'inondation imminente. Le gouvernement est séduit par l'idée. «Actuellement, les sirènes sont utilisées en cas d'accident nucléaire, mais il serait judicieux de développer un signal spécifique aux inondations. Bien sûr, il serait alors indispensable de former et sensibiliser les résidents à ces avertissements sonores», a répondu la ministre de l'Intérieur Taina Bofferding (LSAP), ce mercredi.

L'alerte jugée trop tardive par l'opposition politique a notamment animé les débats au Luxembourg après les inondations des 14 et 15 juillet.

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • veritis le 20.08.2021 07:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    arrêter les constructions incessantes, créer des Bassins d'orages, obliger la mise en place de citernes de pluies dans toutes les maisons et bâtiments à logements multiples pour réduire la consommation en eau, curer et entretenir les rivières, les avaloirs, les talus, ... bref, ce sui n'est pas fait depuis des lustres.

  • Lambo le 20.08.2021 07:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je me demande si nos politiciens sont sérieux ou pas? En quoi une sirène va aider, pour dire que le niveau d’eau est élevé quand c’est déjà trop tard et que de toute façon cela n’arrêtera pas l’eau. Je pense que il faudrait faire faire l’analyse a des experts avec des solutions qui règlent le problème plutôt que mettre juste une sonnette d’alarme.

  • luis le 20.08.2021 08:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Une personne âgé de confession catholique. me_ a montré une photo très ancienne. Ou a Ettelbruck les gens se déplaçait en barque, lors des crues. Donc rien de nouveau.

Les derniers commentaires

  • etoile le 22.08.2021 00:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Déménager!!! Unique solution pour 2022

  • Angoiser le 21.08.2021 10:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Aucune La nature est plus forte que non

  • Bernard le 20.08.2021 23:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    la nature reprendra ses droit dans une vingtaine années

  • Tome le 20.08.2021 21:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Un peu plus de carbone grace au fret aérien développé massivement par le ministre. Comme cela ça ressemblera à Venise.

  • Veet de vert le 20.08.2021 15:18 Report dénoncer ce commentaire

    La solution idéale serait la création de nombreux lacs artificiels alimentés par les cours d'eau à risque. Ils serviraient de bassins d'orage en cas de crues et pourraient aussi servir comme points d'eau en cas de sécheresse. Leur impact sur la biodiversité serait excellent. D'autres points positifs sont le réapprovisionnement des nappes phréatiques régulièrement dans le rouge, la production de la terre nécessaire pour les digues et leur impact thermique et récréatif en cas de canicule. Une merveilleuse solution... J'en avais déjà parlé, mais on m'avait ri au nez, à l'époque. Comme quoi...

    • Résident le 20.08.2021 18:18 Report dénoncer ce commentaire

      @Veet de vert. Oui, commencez par vendre votre gros 4X4 qui pollue tout notre quartier, telle une locomotive russe. Après, on pourra faire un discours sur les nappes phréatiques et l'impact thermique. La solution idéale, c'est de se remettre en question de temps en temps.