Parodie au Luxembourg

03 décembre 2019 15:24; Act: 03.12.2019 17:10 Print

Qui se cache derrière le ministre de la Croissance?

LUXEMBOURG - Dans une vidéo du plus bel effet, le «Mouvement Écologique» s'est illustré, ce mardi, en parodiant le gouvernement luxembourgeois.

Sur ce sujet
Une faute?

Une séquence de moins de 7 minutes publiée sur YouTube, le 12 novembre 2019, et un site Internet intitulé MinCroiss.Guv.Lu, le tout médiatisé par un communiqué de presse envoyé et reçu, ce mardi 3 décembre, au sein de notre rédaction. Voilà comment un improbable «ministère de la Croissance» est monté sur scène avec le message suivant: «Augmenter la qualité de vie de nos citoyens et assurer durablement nos acquis monétaires! Voilà le défi auquel le ministre de la Croissance se voit confronté jour après jour. Nous l’acceptons avec énergie, enthousiasme et créativité».

Vidéo réalisée avec qualité, site Internet reprenant les codes habituels, signature du «Nation Branding» «Let's make it happen» transformée en «Let's make money»... Tous les ingrédients étaient presque réunis pour nous faire croire à une nouvelle forme de communication du gouvernement luxembourgeois. Mais qui se cachait donc derrière ce nouveau «ministère de la Croissance» dont nous n'avions jamais entendu parler jusque-là? Sans chercher bien loin, c'est «l'impressum» du site Internet en question, formule relative aux droits d'auteur, qui nous a orienté vers le «Mouvement Écologique».

«1,0025 milliard d’euros au Luxembourg»

Dans la foulée, ce mardi, sur le coup de 15h30, nous avons donc pris contact avec Blanche Weber, présidente du «Mouvement Écologique». «On voulait sortir de notre manière habituelle de communiquer», nous a-t-elle immédiatement confirmé, en souriant au téléphone, alors qu'elle se trouvait en pleine réunion. «Nous avons donné la liberté à un de nos groupes d'action d'être créatif sur les thématiques que nous défendons depuis toujours. Nous approuvons à 100% l'initiative de cette vidéo et de ce site Internet, mais je n'en dirais pas plus. La thématique parle d'elle-même et ce n'est pas toujours à moi de tout commenter, une nouvelle fois». Force est de constater que le message est passé.

Quant à celui qui se faisait passer pour un certain «Fränz Bingen», relais de cet inconnu «ministère de la Croissance, dans l'e-mail que nous avons reçu ce mardi, sur le coup de 15h12, il nous a répondu, vers 16h, «que Monsieur le ministre n'était actuellement pas disponible pour une réaction». Comme les vrais, on aurait presque pu y croire. Il fallait également sacrément tomber dans le panneau lorsqu'ils nous ont annoncé, dans un premier temps, «l’implantation d’installations de production au Bambësch», qui permettrait à «Tycoon inc. d'investir 1,0025 milliard d’euros au Luxembourg».

(fl/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • luis le 04.12.2019 00:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    la faut arrêter on à déjà assez grandi maintenant priorité au social au logement pour tous et taxer plus les banques qui ne investissent dans le social du pays il faut que la croissance profite à tous

  • Emile le 03.12.2019 16:32 Report dénoncer ce commentaire

    Difficile à comprendre, l'humour luxembourgeois, et la fin me laisse quelque peu dubitatif, un Luxembourgeois pourrait-il m'expliquer ? Merci-)

  • Angelo51 le 03.12.2019 17:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    En plein dans le mille ! Bien vu. La croissance n’est vue ici que comme un moyen d’assumer les pensions en or et le financement de l’assistanat social quel que soit le prix à payer en termes de qualité de vie et d’impact écologique. Mais on peut admirer aussi le fait que les écologistes ne se distancient pas dès auto-proclamés verts de la coalition qui disent oui à cette vision économique dépassée tant que les partenaires de coalition acceptent leurs projets fétiches tels que guerre au voitures et tram solution du passé. Un clin d’œil aux nationalistes aussi avec l’absence de sous-titres alors que tant de résidents et frontaliers ne comprennent pas le luxembourgeois.

Les derniers commentaires

  • luis le 04.12.2019 00:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    la faut arrêter on à déjà assez grandi maintenant priorité au social au logement pour tous et taxer plus les banques qui ne investissent dans le social du pays il faut que la croissance profite à tous

  • Angelo51 le 03.12.2019 17:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    En plein dans le mille ! Bien vu. La croissance n’est vue ici que comme un moyen d’assumer les pensions en or et le financement de l’assistanat social quel que soit le prix à payer en termes de qualité de vie et d’impact écologique. Mais on peut admirer aussi le fait que les écologistes ne se distancient pas dès auto-proclamés verts de la coalition qui disent oui à cette vision économique dépassée tant que les partenaires de coalition acceptent leurs projets fétiches tels que guerre au voitures et tram solution du passé. Un clin d’œil aux nationalistes aussi avec l’absence de sous-titres alors que tant de résidents et frontaliers ne comprennent pas le luxembourgeois.

  • Emile le 03.12.2019 16:32 Report dénoncer ce commentaire

    Difficile à comprendre, l'humour luxembourgeois, et la fin me laisse quelque peu dubitatif, un Luxembourgeois pourrait-il m'expliquer ? Merci-)

    • la taupe le 03.12.2019 17:48 Report dénoncer ce commentaire

      En gros, le message est que les luxembourgeois sont ok pour la croissance, mais pas à tout prix, et encore moins quand il s'agit de détruire les seules ressources naturelles et essentielles à la vie dans ce pays et le message est clair pour le gouvernement "ok vous devez penser à l'économie mais quand on aura plus d'eau et d'air et de ressources, c'est pas avec les billets et les pièces que nous pourrons vivre ici"... voilà je pense avoir résumé l'idée mais c'est mon interprétation personnelle....

    • Emile le 03.12.2019 19:19 Report dénoncer ce commentaire

      Ok, mais le type qui arrive avec un masque à la fin, c'est quoi l'idée ?