Guillaume et Stéphanie

16 juillet 2012 07:20; Act: 16.07.2012 10:23 Print

Qui va payer le mariage?

LUXEMBOURG - L'omerta règne autour du mariage du prince Guillaume en octobre. Qui le payera, qui a été invité?

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Il semblerait que personne au Grand-Duché ne soit au courant que le mariage du prince héritier Guillaume avec Stéphanie de Lannoy ait lieu dans un peu plus de trois mois, soit le 20 octobre. Car, sur quelque quinze personnes contactées, aucune n'a pu donner, même le plus petit détail sur le futur événement. Aucune information non plus sur le coût du mariage du couple grand-ducal qui s'est pourtant déroulé en 1981.

Selon un député, le financement du mariage devrait faire partie des «frais de représentation» et faire l'objet d'une ligne extraordinaire dans le budget de l'État. En comparant les budgets des années 2011 et 2012, aucun chiffre ne laisse croire à la prédiction du financement d'un mariage. Un second député estime que la famille grand-ducale devrait se charger des frais du mariage, du moins en ce qui concerne la partie privée de la fête.

«L'organisation du mariage est en cours»

Ni le ministère d'État ni celui des Finances ou encore la Trésorerie d'État n'ont pu nous renseigner. Encore moins le président de la Chambre des députés, Laurent Mosar, qui était injoignable.

Albert Wildgen, président de l'Administration des biens de la famille grand-ducale, s'est contenté de répondre qu'il «existe un service presse, je ne peux pas m'exprimer à ce sujet». Mais quand on contacte Isabelle Faber, attachée de presse du maréchalat, elle se limite à dire qu'il «n'est pas possible de donner de chiffres vu que l'organisation du mariage est en cours». Cela voudrait-il dire que la liste des invités n'est pas connue? Idem pour le budget, même approximatif?

Si le mariage devait se dérouler dans un an, ces arguments seraient plausibles, mais vu qu'il est prévu dans un peu plus de trois mois... difficile de croire à ces explications qui ressemblent plus à des échappatoires.

Chloé Murat

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Commentaires sélectionnés

Ben, comme tout le monde : les familles, non ? Qu'on se pose même la question me rend perplexe - à moins qu'elles n'aient pas les moyens ;-)) – Lila

Les commentaires les plus populaires

  • serge le 16.07.2012 14:51 Report dénoncer ce commentaire

    tu as tout a fais raison c'est un mariage arrangé!! qui c est pourquoi?? des bruits courent au Luxembourg que je futur prince........

  • Le Rigolo le 16.07.2012 18:49 Report dénoncer ce commentaire

    C'est clair et net. La famille va financer ce mariage. L'Etat avait l'intention de prendre en charge ce mariage, c'est vrai, mais dès que Baroso en avait eu vent il l'a interdit parce que le financement par l'Etat ne correspond pas au jeu de la libre concurrence.

  • Beckett le 16.07.2012 16:53 Report dénoncer ce commentaire

    Tous mes voeux de bonheur. Mais touche pas à nmes impôts! Par contre si Guillaume et sa chère et tendre renoncent au faste pour donner l'argent à la Stëmm ou à l'Asti. Pas de souci qu'on me prélève l'impôt princier et la dîme.

Les derniers commentaires

  • Julien le 28.07.2012 16:58 Report dénoncer ce commentaire

    Pour le premier trimeste de l'année 2012 400.000.000€ de déficite. Est t'il vraiment résonable de financer un Mariage ? à méditer

  • pierre le 17.07.2012 13:37 Report dénoncer ce commentaire

    même si c'est la famille grand-ducale qui reprend les frais, l'argent viendra quand même d'impôts pris aux contribuables. chaque année, une position est prevue au budget gouvernemental. chaque année, la famille grand-ducale recoit une très grosse somme d'argent...

  • Don le 17.07.2012 08:30 Report dénoncer ce commentaire

    Mon marriage, c'est moi qui l'ai payé. Qu'ils en fassent de même. A priori, rien ne d'oppose au côté officiel, mais leur fête privée n'a rien a voir avec l'état, donc, qu'ils la payent eux-même.

    • Paul Sauvré le 17.07.2012 13:35 Report dénoncer ce commentaire

      Vous vous considérez donc comme le Grand-duc! Pauvre esprit!

  • Pierre Charles le 17.07.2012 07:34 Report dénoncer ce commentaire

    Ca me choque pas de payer des impots en plus pour le mariage princier ! Nous vivons dans un duché quand même. Vive le Duc et Vive la monarchie !

    • Gust Mauser le 17.07.2012 18:20 Report dénoncer ce commentaire

      Ben moi je dis ce sont des fans de ducs & co. comme toi alors qui devraient le payer, pas le budget d'un État en crise. On nous raconte que ma génération n'aura plus de pensions, mais ça on peut le payer. On doit ouvrir des "Centbutték" pour les plus pauvres, mais pour ça on a le fric. Je m'en fous de vivre dans un duché si c'est pour être sujet à un souverain qui coute des millions à l’État juste parce qu'il est tombé des bonnes cuisses un jour. Je suis profondément méritocratique, et ils ne méritent même pas notre attention, et surtout pas notre argent pour lequel on a beaucoup travaillé.

  • tom le 17.07.2012 01:19 Report dénoncer ce commentaire

    et qui payera le divorce ? x) mdrrrrr :)