Au Luxembourg

31 juillet 2021 07:51; Act: 31.07.2021 12:25 Print

«Rééduquer» les racistes, une idée à développer

LUXEMBOURG - Plus d'un an après la grande manifestation aux États-Unis contre le racisme, où en est la lutte contre le phénomène au Luxembourg? On fait le point.

storybild

Des milliers de personnes avaient manifesté devant l'ambassade américaine, le 5 juin 2020.

Sur ce sujet
Une faute?

Le 5 juin 2020, des milliers de personnes manifestaient en face de l'ambassade des États-Unis pour dire non au racisme, suite à la mort de George Floyd, tué par un policier à Minneapolis. Si cette démonstration est bien évidemment à placer dans un contexte international (NDLR: des manifestations similaires ont eu lieu dans le monde entier), elle a également permis de lever certains tabous sur la société multiculturelle luxembourgeoise et ses imperfections.

Non, le racisme n'est pas aussi structurel qu'aux États-Unis, mais il existe. Une motion a même été adoptée à la Chambre des Députés avec pour objectif de mieux connaître les phénomènes racistes au Grand-Duché. Depuis, le soufflé est retombé, mais deux enquêtes ont été lancées, rappelle le ministère de l’Intégration. La première, «sur un volet qualitatif», effectuée par le CEFIS (Centre d'étude et de formation interculturelles et sociales). La seconde, «une étude quantitative», est réalisée par le LISER (Luxembourg Institute of Socio-Economic Research). Les résultats devraient être connus aux alentours de la rentrée.

«Mieux connaître l'histoire coloniale»

Interrogée par L'essentiel sur les projets mis en place, l’association antiraciste Lëtz Rise Up, à l'origine de la manifestation précitée reconnaît «un intérêt plus grand de la part du public» et «une avancée significative» au niveau institutionnel, tout en se montrant circonspecte sur la méthode. «Nous regrettons que les associations antiracistes portées par des personnes racisées n'aient pas été consultées tout au long du processus. C'est malheureusement un marqueur de la façon dont les personnes concernées par les discriminations sont exclues dans la prise de décision sur les questions qui les concernent», répond Sandrine Gashonga, présidente de l'ASBL.

Sur le fond, la responsable associative craint également que la lutte contre le racisme ne soit «noyée et invisibilisée» au sein d'un vaste plan sur la notion d'intégration. Lëtz Rise Up aurait également souhaité davantage de moyens de recherche pour «une meilleure connaissance de l'histoire coloniale luxembourgeoise».

«Trop de micro-agressions racistes»

Sur la même ligne concernant «l'augmentation de la sensibilité de la société» et sur «les évolutions à tous les niveaux», l'ASTI (Association de Soutien aux Travailleurs Immigrés) attend le résultat des études pour «des actions concrètes». L'association insiste sur la nécessité de créer un observatoire des phénomènes racistes, afin d’effectuer «un travail académique» qui dépasserait la mission du CET (Centre pour l’égalité de traitement).

«Combien de discriminations racistes? Quel genre de discrimination? Quelles sont les plus récurrentes? Voilà ce qu'il faut savoir», estime Sérgio Ferreira, porte-parole de l'ASTI. Pour lui, il est indispensable de davantage prendre en compte «les micro-agressions racistes» qui polluent le quotidien. Mais aussi de s'intéresser davantage aux auteurs. L'idée serait de mettre en place des structures de «rééducation» pour les récidivistes. «L'obligation de participer à des réunions par exemple, comme pour les violences conjugales», évoque le porte-parole. Preuve qu'en matière de lutte contre le racisme, toutes les pistes n'ont pas encore été déblayées...

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Le Franc le 31.07.2021 08:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On est en plein délire ! Des camps de rééducation…

  • Luxo du coin le 31.07.2021 19:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si Black lives matter n'est pas un mouvement raciste, alors White lives matter non plus. Nous sommes d accord??

  • Pulci le 31.07.2021 09:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Baron Rouge... par contre une personne qui a la nationalité luxembourgeoise mais qui ne parle pas le luxembourgeois ce n'est pas du racisme...chaque personne qui souhaite acquérir une nationalité devrait savoir parler sa langue, cela vaut pour toutes les nationalités...

Les derniers commentaires

  • léon le 03.08.2021 17:27 Report dénoncer ce commentaire

    De toute façon pour certains, tout ce qui est Blanc est qualifié de raciste ou colonialiste.

  • luxo le 01.08.2021 17:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Au luxembourg il ne s’agit plus d’éduquer les racistes mais de combattre les nostalgiques du 3ème Reich qui ce réjouissent que les policiers armés se permettent d’éliminer une personne qui ne s’arrête pas à un contrôle . Nos policiers doivent absolument être formés en France et faire un stage de plusieurs années à Paris ou Marseille.

    • letz le 04.08.2021 09:29 Report dénoncer ce commentaire

      haha, oui en France biensur... comme ca ils n'auront aucun pouvoir et devront attendre que vous vous fassiez agresser avant de pouvoir procèder à une arrestation... faites moi rire...

  • duralex le 01.08.2021 17:23 Report dénoncer ce commentaire

    Je ne suis pas raciste mais j'ai mes préférences ! Et ça c'est un droit inaliénable.

    • Arianne Bouton le 03.08.2021 14:48 Report dénoncer ce commentaire

      @duralex: tant que vous gardez vos préférences pour vous.

  • Cailloux le 01.08.2021 13:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Laissez moi rire !!! On lute contre le racisme et on met en place des passes sanitaire qui donnent des droits à certains et en enlèvent à d’autre. Aujourd’hui, on créé des différences entre les gens !!! Et les mêmes qui se disent lutter contre le racisme acceptent ça !!!

    • Béatrice L le 03.08.2021 14:51 Report dénoncer ce commentaire

      @Caillou: C'est idiot: chacun a la liberté de choisir et le devoir d'assumer ses choix: il n'y a pas plus égalitaire.

  • L' eau. le 01.08.2021 13:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il est plus facile de me changer en vin.