Aide au Luxembourg

20 janvier 2016 17:01; Act: 20.01.2016 19:19 Print

«Sans la Stëmm, je serais sûrement paumée»

LUXEMBOURG – De plus en plus de personnes dans le besoin ont recours à la soupe populaire de la «Stëmm vun der Strooss» à Hollerich. L’association cherche un nouveau local.

storybild

Chaque midi, la salle de la «Stëmm» ne désemplit pas. (photo: L'essentiel)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

La salle de restauration située dans le quartier Hollerich, à Luxembourg-Ville, ne désemplit pas aux heures du repas de midi, toutes les places sont occupées. Quelque 200 personnes viennent chaque jour prendre un repas au chaud. Mais il ne s’agit pas d’un restaurant traditionnel, il s’agit du restaurant social de l’association «Stëmm vun der Strooss».

«Nous ne nous attendions pas à une telle affluence», commente Alexandra Oxacelay, de la direction de la «Stëmm». En 2015, l’association a servi 45 000 repas, contre 27 000 en 2013, l’année de l’ouverture, soit un bond de 68% en deux ans. Les capacités d’accueil du local sont déjà au maximum, ce qui démontre que de plus en plus de personnes vivent dans une situation de pauvreté au Luxembourg.

Devant l’affluence inattendue, la recherche d’un local supplémentaire s’avère indispensable mais également compliquée. Le public de la rue de la Fonderie, est très hétérogène, avec un cinquième de Luxembourgeois et 86 nationalités au total. Certains sont venus au Grand-Duché dans l’espoir d’une vie meilleure, mais «ce rêve se réalise rarement», regrette Marcel Detaille, président de la «Stëmm».

«Je veux garder la tête haute»

Caroline, 25 ans, connaît cette situation de pauvreté. La jeune femme, qui fréquente la «Stëmm» depuis deux ans, dort dans une cave, par -10°C, voire moins. Elle n’a plus de contact avec ses parents et ses deux enfants. La perspective de retrouver du travail lui semble lointaine. «Certains jours, c’est l’enfer. Sans la Stëmm, je serais sûrement paumée. Ici, je peux me mettre au chaud quelques heures et manger pour quelques euros, puis me laver et discuter avec d’autres personnes».

La jeune femme nourrit encore certains rêves, malgré le quotidien difficile dans le quartier de la gare. «C’est de pire en pire, avec les dealers et les consommateurs de drogues». Caroline ne peut prétendre aux aides comme le RMG, car il lui manque un domicile fixe et certains papiers. «Beaucoup de gens me demandent comment je peux tenir». Une partie de la réponse: la cocaïne. Une autre: une volonté de fer. «Je veux garder la tête haute. Ça finira bien par s’arranger».

(Jörg Tschürtz/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Fonzarelli le 20.01.2016 17:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Stëmm vun der Strooss, vous avez toute ma sympathie et mon profond respect. Vous illuminez les journées et aussi l'avenir pour beaucoup de personnes de notre pays. Est-ce que vous pourriez organiser avec la ville de Luxembourg et créer une adresse générale pour tout les sans-abris qui seraient domicilié(e)s dans vos locaux et ainsi pouvoir prétendre au RMG et enfin réussir à louer au moins une petite chambre correcte. Ensuite, ces personnes disposerons d'une "vrai"adresse et une meilleure perspective pour le futur et la recherche d'un boulot. Car pas d'adresse, pas d'inscription possible à l'Adem. C'est un sacré cercle vicieux de ne pas avoir d'adresse. Car tout bloque à ce niveau. Et quand je vois ce qu'on fais pour des migrants à travers le droit à l'asile, je comprends la frustration explosive de nos sans-abris :-(. Il est plus que temps de faire qch pour nos gens du pays.

  • Margot: Je n'aime pas prendre le 20.01.2016 20:49 Report dénoncer ce commentaire

    de positions mais franchement: Les commentaires ici tournent à nouveau autour de la fiscalité, des banques , contre l'Europe, contre les politiciens. Parlez-en une fois aux SDF!! Ils ne comprendront rien(!!) de tout cela. Par contre, ils parleront de ce qui les a réellement mis à la rue:Absence de relation familiales due à une psychopathologie personnelle lourde, dysfonctionnements précoces dans l'enfance, traumatisme suite à une séparation perte d'un proche, alcool etc. Alors, laissez cette obsession de l'argent, vos impots et l'index de côté et pensez une fois à autre chose !! Merci.

  • Fonzarelli le 21.01.2016 02:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @ @Fonzarelli, Juger sans savoir c'est facile. Mais vu qu'ici l'anonymat règne, personne ne sait qui est qui. C'est votre droit absolu de m'écrire le fond de votre pensée :). Je fais beaucoup pour mes concitoyens qui sont au bord de la misère. Leur vie bloque souvent au niveau de l'adresse. J'ai déjà parlé de cela avec un échevin de la ville qui a le coeur sur la main. Cet homme généreux essaye aussi de faire en sorte que dans les prochains mois, l'état ou une association puisse aider les sans-abri juste pour une adresse provisoire et qu'ils puissent s'inscrire à l'Adem et ensuite au bureau du RMG. L'un ne va pas dans l'autre. J'aimerais tant aider davantage nos concitoyens. Pour cela, nous sommes entrain de préparer une pétition pour qu'il y ai discussion à la chambre et de créer une adresse d'état exclusivement dédié aux sans-abri et aux personnes qui sont dans la précarité financière. Encore une fois, Pas d'adresse; pas d'RMG, pas d'Adem, pas de vie tout simplement. Quand la pétition passera, signez Mesdames, Messieurs :).

Les derniers commentaires

  • Hobbes le 22.01.2016 18:34 Report dénoncer ce commentaire

    Article à mettre en lien avec "Le Luxembourg est le 14e «meilleur pays au monde»" et "Un nouveau centre pour réfugiés à Esch en 2017". Après, que tout un chacun qui a droit de vote tire ses conclusions! L'esprit critique doit toujours prévaloir et il est une analyse des tenants et des aboutissants. Les politiciens donnent toujours des priorités aux événements qu'ils ne maitrisent pas, s'imposent à eux et sont incapables de solutionner des problèmes de fond ! Incapables, rusés, manipulateurs, populistes et qu'exceptionnellement volontaristes, ils ne se font pas élire-quand ils le sont - pour ça

  • Moi pas comprendre le 22.01.2016 03:50 Report dénoncer ce commentaire

    Je ne comprends pas comment un pays, connu pour sa souplesse en matière de "domiciliation de sociétés", n'est pas capable d'en faire au moins autant pour la "domiciliation" de ses citoyens.

  • marie ange le 21.01.2016 14:31 Report dénoncer ce commentaire

    "une partie de la réponse: la cocaïne", désolée ou trouve t-elle l'argent ?

    • jeryh le 21.01.2016 14:55 Report dénoncer ce commentaire

      Commentaire d'une bien pensante! Réfléchissez et vous verrez que vous trouverez une réponse.

    • the rock le 21.01.2016 15:09 Report dénoncer ce commentaire

      certainement au même endroit en vendant son corps

  • Haas Kourosh le 21.01.2016 12:46 Report dénoncer ce commentaire

    Avec le "Steem" tu vas pas loin n en plus. les "Stemm" Sont plus en plus. c est un fait. la solution ne pas dans les association, mais dans un changement radical au sein de notre conscience. Voila. si simple. changer vous vous meme et vos attitudes si ambitieuse qui detruire les autres. NON?!!

  • Vindulux le 21.01.2016 12:11 Report dénoncer ce commentaire

    C’est dommage qu’il ne soit pas possible de se domicilier auprès une commune si on n’a pas d’adresse. Alors que cela se pratique dans les pays voisins.