Au Luxembourg

24 avril 2018 15:36; Act: 24.04.2018 16:23 Print

Sasha Baillie nommée à la tête de Luxinnovation

LUXEMBOURG - Sasha Baillie a été nommée, ce mardi, CEO de l'Agence nationale pour la promotion de l'innovation et de la recherche. Elle succède à Jean-Paul Schuler.

storybild

Sasha Baillie prend la place de Jean-Paul Schuler, qui a assuré la fonction de CEO de Luxinnovation pendant un peu plus de quatre ans et demi. (photo: Editpress)

Sur ce sujet
Une faute?

Une femme dirigera très prochainement Luxinnovation. Sasha Baillie, premier conseiller de gouvernement au ministère de l’Économie, a été nommée ce mardi directrice de l'Agence nationale pour la promotion de l'innovation et de la recherche. Dès le 1er mai, la Luxembourgeoise prendra la place de Jean-Paul Schuler, qui a quitté ses fonctions le 1er avril, indique Luxinnovation, dans un communiqué.

Sasha Baillie arrive à la tête de Luxinnovation avec une carrière déjà bien remplie. Avant de rejoindre le ministère de l'Économie en 2014 en tant que chef de cabinet adjoint et conseillère diplomatique, elle avait exercé le poste de directrice des relations économiques internationales et des affaires européennes, au ministère des Affaires étrangères.

Au sein du ministère de l'Économie, Sasha Baillie a notamment mené les travaux de réforme de la promotion et de la prospection économiques du Luxembourg. Elle préside par ailleurs le Conseil de pilotage du commerce extérieur et des investissements, en charge de l'élaboration et de la mise en œuvre de la stratégie de promotion économique du Grand-Duché. Depuis 2015, elle est également présidente du conseil d’administration de LuxGovSat S.A.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Unicorn le 24.04.2018 16:02 Report dénoncer ce commentaire

    Vous oubliez son poste à Creos, on se demande même si avec un tel cumul de postes, il n'y a pas de conflits d'intérêts, et si on peut sérieusement se consacrer à une tâche. Mais tant qu'on obéit à ses supérieurs hiérarchiques sans poser de questions, d'autres cumuls viendront s'ajouter. Concentrer les postes entre les mains d'un nombre réduit de fonctionnaires a toujours été une méthode politique d'empêcher les fuites d'informations aux partis politiques de l'opposition.

  • Antisthène le 25.04.2018 03:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Faux, ce sont les ministres qui confient les postes aux fonctionnaires hautement placés ou aux conseillers de 1er rang compétents qui n'ont pas des engagements politique afin de garantir la neutralité et la stabilité dans les conseils des entreprises où l'état détient des actions

  • Berthe le 25.04.2018 07:48 Report dénoncer ce commentaire

    En ne lisant que le titre: c'est qui cette personne? Jamais entendu parler.Encore un parachutage politique.

Les derniers commentaires

  • Berthe le 25.04.2018 07:48 Report dénoncer ce commentaire

    En ne lisant que le titre: c'est qui cette personne? Jamais entendu parler.Encore un parachutage politique.

  • Antisthène le 25.04.2018 03:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Faux, ce sont les ministres qui confient les postes aux fonctionnaires hautement placés ou aux conseillers de 1er rang compétents qui n'ont pas des engagements politique afin de garantir la neutralité et la stabilité dans les conseils des entreprises où l'état détient des actions

  • Mimie Ladentelle le 24.04.2018 21:58 Report dénoncer ce commentaire

    Et on cumule les mandats comme en Belgique... Je serais curieux de voir l'organigramme de Luxair Group, Cargolux et LuxAirport, cela doit être bourré des mêmes politiciens.

  • Unicorn le 24.04.2018 16:02 Report dénoncer ce commentaire

    Vous oubliez son poste à Creos, on se demande même si avec un tel cumul de postes, il n'y a pas de conflits d'intérêts, et si on peut sérieusement se consacrer à une tâche. Mais tant qu'on obéit à ses supérieurs hiérarchiques sans poser de questions, d'autres cumuls viendront s'ajouter. Concentrer les postes entre les mains d'un nombre réduit de fonctionnaires a toujours été une méthode politique d'empêcher les fuites d'informations aux partis politiques de l'opposition.